Viens vivre des aventures fantastique dans la merveilleuse Académie Ethiareal.
 








 :: Personnages
 :: Archives :: Rp Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant

Nouveau départ ; Ft Shéhérazade

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant



Jeu 11 Mai - 2:38
Invité

       
Nouveau départ ft Shéhérazade
Chinois. Elles parlaient chinois. Parce que j’bitais rien. Quedal. Bon, j’comprenais certains trucs mais à voir ma gueule, on sentait que j’étais pas dans leur monde. Dans l’délire si, parce que la lingerie, ça stimule et pas qu’un peu, mais voilà quoi… Qu’est-ce que vous vouliez que j’dise ? J’me suis tout d’un coup senti con à tenir l’string comme j’le tenais précédemment. Ça faisait trop pervers. J’l’étais, certes. Mais j’avais pas envie de m’afficher tel quel aux yeux d’tout l’monde. Par tout l’monde, j’entendais par-là cette vendeuse, qui, en venant, m’avait lancé un regard plus qu’amusé. P’être même intéressé. J’avais pas maté son gros boule –bon ok, juste un coup d’œil furtif pour pas que Shéhé devienne rouge d’jalousie-, mais j’avais très vite compris qu’elle devait être aussi délurée que l’autre masseuse. Décidément, j’tombais que sur des cas aujourd’hui. Et que sur des meufs bien foutues. Après tout, pour vendre des vêtements et surtout d’la lingerie comme ça, fallait être un minimum jolie et bien gaulée. Encore une qui valait carrément ma copine, bien que celle-ci demeurait la meilleure et la plus belle à mes yeux. Un véritable joyau. J’avais hâte d’arriver à ce moment. J’étais clairement un dalleux sur le coup et même un gros. Il était clair que je pouvais encore patienter quelques heures (C’est pas comme si j’avais le choix de toute façon), mais plus le temps passait et plus j’y pensais énormément. L’endroit où nous étions n’arrangeait pas non plus l’affaire…

- « J’pense que tout t’ira bien bébé, franchement… »

J’ai failli lui dire que même nue, elle est encore plus belle, mais j’me suis retenu in-extrémis à cause d’l’autre vendeuse qui était encore dans les parages et qui m’avait lancé un regard qui en disait long. J’étais pas un beau gosse. Pas spécialement. Pas comme l’autre british de tout à l’heure. Par contre, on sentait à ma voix rauque, masculine à souhait et à mes gestes que j’étais un dominant. Une sorte de mâle alpha, de grosse brute qui savait c’qu’il voulait. Ce caractère émoustillait pas mal d’filles. La vendeuse semblait être d’ce bord. Elle aurait pu m’intéresser, tout comme la masseuse, mais j’étais casé. Définitivement. Pour toujours. Ou tout du moins je l’espérais vraiment. Parce que j’me voyais pas la perdre bordel. C’était mon joyau. C’était ma raison de vivre et j’savais qu’elle était faite pour moi, taillée pour être à mes côtés. « Au pire, t’as qu’à tous les essayer, on a tout le temps du monde, héhéhé ! » J’eus un petit sourire intéressé et un peu moqueur. Oui bébé… J’m’attends à c’que tu m’chauffes bien. Que tu m’montres c’qui m’attendra que ce soit ce soir ou lors des jours à venir. J’veux que tu cristallises cette tension sexuelle qui m’taraude depuis des années durant. Pour que j’puisse avoir la légitimité d’être bestial et sauvage l’jour J. Oui parce que tu vas en prendre plein l’cul que tu t’en poseras, des questions. Tu vas y passer. T’auras pas l’choix… Mais j’m’égare. Il faut que j’me reprenne. Que j’bande pas comme un porc. Que j’bave pas surtout.

- « T’inquiète pas pour le prix. J’vais tout payer… »

La manière dont j’avais prononcé cette phrase en disait gros. L’problème avec moi, c’est que j’étais tout à fait capable d’ruiner ses lingeries dans l’feu de l’action. Y’avait bien des moments où j’avais carrément pas envie d’faire l’amour, d’prendre mon temps comme un prince charmant, non. Il m’fallait parfois aller au fond des choses. Directement. Brutalement. Et dans l’feu de l’action, il m’était pas mal d’fois arriver de déchiqueter les sous-vêtements d’mes partenaires à la seule force d’mes bras, mes mains. Sur ce point et vu son amour pour la lingerie fine, j’savais qu’elle risquait d’me haïr, raison pour laquelle j’étais prêt à des folies financières sur ce volet et ce rien que pour la contenter. J’étais déjà prévoyant. J’me connaissais très bien et j’la connaissais aussi assez pour savoir plus ou moins quelle étaient ses limites et c’qui fallait pas faire pour la fâcher. Enfin… « Sinon que pour les couleurs, ouais, le rouge. Ça fait un peu catin et c’est parfois marrant ! » J’la traitais pas d’pute bien entendu, mais j’avais employé cette expression pour m’amuser un peu d’ses réactions. Même la vendeuse s’empourpra avant d’s’autoriser un sourire. La pauvre n’osait même plus m’regarder droit dans les yeux ou droit dans l’œil si j’puis dire. C’était fou d’voir que même un « handicapé » d’mon genre pouvait choper une fille aussi jolie que Shéhérazade. Comme quoi, il y avait une justice dans ce monde et un Dieu qui régissait tout ledit monde.Même un borgne qui pécho.

- « Ce sont des cabines d’essayage que j’vois là bas ? »

La vendeuse suivit du regard, l’doigt que j’avais pointé vers la direction opposée, avant que celle-ci n’acquiesce tout simplement. Lucky ! La jeune femme allait m’faire un strip-tease un peu forcée pour l’coup. La vendeuse aurait voulu rester avec nous, mais une nouvelle cliente fit son apparition, ce pourquoi elle nous laissa bien vite non sans signifier à ma belle qu’elle pouvait essayer un maximum d’lingerie. Lorsqu’elle s’éloigna enfin d’nous, j’m’approchai d’ma belle avant d’lui faire un bisou affectueux sur l’front. Mais bien entendu, l’instant douceur et tendresse s’envola vite fait au profil d’une grosse claque sur le coup qui résonna plus ou moins fort avec l’gros sourire un peu dégueulasse qui allait avec. Mode macho ON. On allait p’être pas s’envoyer en l’air ici, mais l’endroit était tout désigné pour un jeu. J’avais connu beaucoup de provocatrices. Des déesses du teasing qui savait éveiller l’désir rien qu’avec leur démarche et l’roulement d’cul. J’voulais savoir si la libanaise était plus ou moins d’ce bord ou si son nouveau caractère tuait toute initiative en public. La boutique était après tout vide et nous pouvions nous adonner à d’petites folies. Sur cette réflexion, deuxième baffe sur l’derche. Ce coup avait été moins fort que l’premier, mais vu que j’avais assailli la même fesse, celle-ci devait certainement rougir bien comme il faut. J’en profitai clairement, mais l’but de ces tapes avait pour objectif d’la presser parce que j’voulais voir ce que ça donnait comme résultat !

- « Allez, va t’fringuer et viens faire la belle ! J’suis là en tant que fan et spectateur ! »

       

       
avatar
Invité
Invité



Ven 12 Mai - 11:43
Invité
sexy, naughty, bitchy me

Don t cha wish your girlfriend was hot like me ?
SHEHERAZADE
KAINE

« Allez, va t’fringuer et viens faire la belle ! J’suis là en tant que fan et spectateur ! » Que ne me demandes-tu pas là, Kaine. Emoustillée. Ici, vraiment ? En soi, les cabines qui forment un cercle avec une banquette circulaire au milieu sont propices à pas mal de choses. Pas le temps de niaiser qu'il me pousse déjà à l'intérieur de la cabine, les sens visiblement en ébullition. Nous sommes dans un coin où aucun regard n'est donné vers l'extérieur. Personne ne traîne dans le coin. C'est presque l'intimité la plus totale. Réveille la lionne qui sommeille en toi. Mais par quel article commencer ? Le rideau fermé, je commence à me déshabiller, faisant glisser la robe le long de mon corps : elle finit rapidement sa course au sol. Enlevons les sous-vêtements actuels et prenons garde de bien laisser les protections fournies sur les nouveaux.Umh. Déchaussée. Le body. Je vais tenter le body ! En deux temps, trois mouvements ; j'enfile la lingerie. Regard vers la glace derrière. Ma foi ... pourquoi pas. Sourire de contentement. Cependant, si je veux faire ce que j'ai en tête, il va me manquer une chose essentielle : les talons aiguilles. Si ça se trouve il va trouver ça totalement hideux et mal fignolé. Regain de confiance.

Le rideau glisse et j'apparais devant lui, comme le toisant du regard. La Shéhérazade d'antan aimait beaucoup jouer à la dominatrice dans ce genre de situation, alors pourquoi ... ne pas retenter ? Il n'y a personne. Je reste sur place et me tourne pour lui montrer le résultat obtenu de dos.Aussi étrange que cela puisse vous paraître, je ne suis en rien mal à l'aise. Plus maintenant. Une fois qu'il a bien pu observer comme il faut, je lui fais à nouveau face et m'avance très lentement vers lui. D'un doigt, je le pousse doucement en arrière, le faisant de ce fait basculer sur le grand canapé circulaire ; qui est fort heureusement bien rembourré. Une fois chose faite, je lui tourne le dos et lui place mon fessier bien en vue, roulant volontairement sur place. Je suis légèrement penchée. « ... » aucun son ne s'échappe de la commissure de mes lèvres. Pas besoin de mot dans ces moments là. Une nouvelle fois, je me retourne et m'installe sur lui, le forçant à basculer en arrière : le voilà maintenant allongé. Coeur qui bat à tout rompre. Si seulement ... Lèvres qui s'approchent des siennes. ... nous pouvions ... Lippes qui se scellent aux siennes. ... nous adonner à tout ça là, maintenant. Frissons lorsque je sens ses mains tout contre ma peau. Mes yeux qui s'étaient clos quelques secondes auparavant s'ouvrent à nouveau. Il y a trop longtemps que je n'ai pas ressenti ça. Trop longtemps que je n'ai pas eu envie d'un homme comme ça. Trop longtemps que je n'ai pas consommé de chair. Beaucoup trop. Collée tout contre lui et donc inévitablement allongée sur son torse, je viens glisser mes lippes dans son cou. « Kaine ... » sensualité. De base, je n'étais pas partie pour en arriver à ce résultat, mais il faut croire que les hormones nous mènent souvent à de biens piètres issues.

Ballet sensuel. Mes mains sont plaquées de chaque côté de son crâne et il ne me suffit que d'une impulsion pour que l'une d'elles passe dans ses cheveux. Mordillement de la lèvre supérieure d'un Kaine qui se fait allègrement dominer. Mes pupilles se fixent sur la sienne, désireuses. « Tu penses que celui-ci fera l'affaire ? » je parle bien entendu de la tenue, du body. « En fait je me demande si il n'est pas un peu trop large, regarde, là. » un doigt vient se poser au niveau des bas côtés. J'ai envie de lui mais ... il est vrai qu'en public ce ne serait pas très sage et civilisé. Nous n'avons plus dix-huit ans. Cependant je remarque qu'il ne bronche pas beaucoup : est-ce que quelque chose ne lui a pas été ? Ou alors j'ai été malheureuse dans un geste ? Mon genou n'a pas pu frapper sa zone génitale, j'en mettrais ma main à couper ! Et si ... « Viens là toi ♥ » je l'incite à se redresser et marche à reculons jusqu'à la cabine, le faisant discrètement entrer avec moi : pas de vendeuse dans le coin alors ça devrait aller. Enfin je crois. La cabine n'est pas très large mais suffisante pour accueillir facilement deux personnes. Je lâche sa main et viens promener un doigt sur le bout de ses lèvres. « Faire les essayages dans la cabine en étant collée à toi ça peut être une idée aussi et tu pourras même me voir me chan-ger ~ » j'insiste spécialement sur les dernières syllabes et lui donne une pichenette sur le bout du nez. Mes pensées vagabondent vers de lointaines contrées, cabines dans lesquelles je n'hésitais pas à m'envoyer en l'air avec la conquête du moment. Heureusement que nous n'avons jamais été pris sur le fait, ça aurait sans doute pu aller très loin. Je commence lentement à retirer le body, frottant exprès ma lourde poitrine tout contre lui. Actuellement mes yeux se font pétillants et de petites rougeurs de plaisir prennent place sur les pommettes. Murmure. « J'ai envie de toi, Kai ... » ... ça, c'est dit. Air innocent.
© ASHLING POUR EPICODE


avatar
Invité
Invité



Ven 12 Mai - 19:28
Invité
avatar
Invité
Invité



Ven 12 Mai - 21:48
Invité
avatar
Invité
Invité



Ven 12 Mai - 23:33
Invité
avatar
Invité
Invité



Sam 13 Mai - 1:20
Invité
avatar
Invité
Invité



Sam 13 Mai - 2:34
Invité
avatar
Invité
Invité



Dim 14 Mai - 4:04
Invité
avatar
Invité
Invité



Dim 14 Mai - 14:03
Invité
avatar
Invité
Invité



Dim 14 Mai - 16:18
Invité
avatar
Invité
Invité
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Ethiareal :: Personnages
 :: Archives :: Rp
-
Sauter vers: