Viens vivre des aventures fantastique dans la merveilleuse Académie Ethiareal.
 








 :: Etablissement
 :: Restauration & co. Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant

[PV Leana - Roland] Un repas agité

Aller à la page : 1, 2  Suivant
XP & RANG : 5
REPUTATION : 00
Je suis lié.e à : Kathy A. Pond
Parchemins usagés : 56
PRESENCE : Présent.e
Avatar : Qui ?



XP & RANG : 5
REPUTATION : 00
Je suis lié.e à : Kathy A. Pond
Parchemins usagés : 56
PRESENCE : Présent.e
Avatar : Qui ?
Dim 30 Avr - 19:58

Un repas agité
Lutter contre soi-même...

Leana posa son plateau sur la table, dans un coin tranquille d’où elle pouvait observer presque tout le réfectoire. Personne à sa table, tous les groupes se faisaient autour d’elle et sans elle. C’était mieux comme ça. Voir tous ces gens qui faisaient semblant d’être heureux, se mentaient, se jouaient les uns des autres tout en se jurant des amitiés à vie ou des relations amoureuses éternelles, tout cela lui donnait la nausée. Peu de vrais amis valaient mieux que beaucoup de traîtres, et pas, c’était un peu comme peu. Elle soupira légèrement. Elle savait que ce n’était pas tout à fait vrai. Mais le croire l’aidait à supporter. Elle passa les mains sous sa jupe courte beige pour s’asseoir et commença à manger. Elle se sentait observée, comme souvent. Ça n’aidait pas sa thérapie… Mais elle commençait à s’habituer et y réagissait beaucoup moins à présent.

Elle manqua de tâcher son chemisier blanc avec la sauce des frites, mais y échappa de justesse, se penchant en avant juste assez vite pour que la goutte de ketchup tombe sur son plateau et non sur son haut.

Saleté de maladresse…” pensa-t-elle, se forçant à ne pas relever la tête de suite pour éviter de chercher les regards qui seraient tournés vers elle. Elle murmura les paroles d’une chanson qu’elle connaissait bien, qui lui changeaient les idées, avant de se remettre à manger. Elle détestait ces obligations, mais si elle voulait rester ici, c’était le seul moyen. Se battre contre soi-même pour ne pas se battre contre les autres. Elle soupira en relevant doucement la tête. Son regard en croisa d’autres, moins qu’elle n’aurait cru. Cela faisait toujours trop à son goût. Si ces gens avaient un quelconque intérêt pour elle, elle aurait préféré qu’ils viennent lui parler directement. De cette façon, elle pourrait mettre les choses au clair directement et… Non, ce n’était pas la bonne façon de penser. Décidément pas. Ça n’aurait fait que la faire remarquer…

Du calme, Leana, du calme… Allez… Contente-toi de manger ton plat, tu y as à peine touché…” s’exhorta-t-elle en pensée avant de reprendre son repas. Si seulement, si seulement elle avait un moyen de se concentrer sur d’autres choses...

avatar
Paranoïaque en rémission
Voir le profil de l'utilisateur
Leana Lao
Paranoïaque en rémission
XP & RANG : 5
REPUTATION : 00
Je suis lié.e à : Kathy A. Pond
Parchemins usagés : 56
PRESENCE : Présent.e
Avatar : Qui ?
XP & RANG : 00
REPUTATION : 00
Je suis lié.e à : Amyrthée Neith
Parchemins usagés : 83
PRESENCE : Présent.e
Avatar : Kida Masaomi (DURARARA!!)



XP & RANG : 00
REPUTATION : 00
Je suis lié.e à : Amyrthée Neith
Parchemins usagés : 83
PRESENCE : Présent.e
Avatar : Kida Masaomi (DURARARA!!)
Dim 30 Avr - 21:19
Kathy & Roland
"Un repas agité"


DRIIIIIIIING.
Le professeur regarde sa montre comme s’il s’étonnait de voir que c’était déjà la fin. Quelques élèves, plus prévoyants, avaient déjà rangé leurs affaires en avance et se levaient rapidement pour sortir en vitesse parmi les premiers. En même temps, quand on ne cesse de zieuter son portable toutes les deux minutes en espérant que l’heure passe plus vite…  Quoi qu’il en soit, Roland faisait partie de ces gens-là. Il n’écoutait jamais en cours. Il regardait le paysage. Pensait. Pensait aux filles évidemment, à d’autres choses peut-être. Les cours ne l’intéressaient pas. C’était sûrement pour cela qu’il avait fini dans la pire classe de l’établissement.

En tout cas, on le retrouve dans les couloirs, traînant ses amis pour se rendre à la cafeteria. Il avait faim. Trop faim. Cela arrivait d’avoir le sentiment de n’avoir rien mangé du tout depuis une éternité, c’était ce qu’il ressentait à ce moment-là. Sûrement parce qu’hier, après s’être réveillé le matin à une heure de l’après-midi – séchant les cours au passage – il n’avait rien mangé du tout. Son estomac criait donc vengeance depuis au moins une heure ou deux.

En atterrissant à la cafeteria, bombardé de monde, il s’empresse de remplir son plateau de plusieurs assiettes. Le personnel, assez abasourdit par la quantité,  lui lance des regards du genre « euh, t’es sûr là mon gars ? ». Que cela soit intentionnel ou non, Roland était toujours dans l’excès. En tout cas, en deux trois temps mouvement, le voilà qu’il se met à la recherche d’une place vide où s’asseoir. La cafeteria, là où certains la considéré comme une lutte entre les différents élèves – et, ici en l’occurrence, provenant carrément de plusieurs groupes différents –  n’était rien pour Roland.

Savoir où s’asseoir, avec qui ? Ce genre de question lui faisait un peu peur autrefois, lorsqu’il arrivait pour la première fois dans l’académie. Plus maintenant. Désormais, il se permettait même d’observer les gens tranquillement sans la moindre gêne. Certains le connaissaient, il avait sa petite réputation. Pas bien méchant. Néanmoins, ses yeux s’écarquillèrent à un moment. Visiblement il avait repéré quelqu’un d’intéressant.

De dos, une tignasse rousse, assise toute à une table. Il l’avait reconnu parce que c’était comme ça qu’il l’avait aperçu lors de leur première rencontre.
S’approchant pour vérifier tout de même, il dresse carrément sa grosse tête devant elle en ouvrant de grands yeux, la surprenant peut-être au passage :

"Oh ! Mademoiselle Léana, j’avais donc raison, c’est bien toi !"

Il s’éloigne un petit peu avant de rajouter avec des gestes théâtrales :

"C’est évident, une beauté comme toi ne s’oublie pas aussi rapidement !"

Il désigne la chaise vide en face d’elle puis demande en s’asseyant :

"Tu permets que je me joigne à toi ?"

Oui Roland, mais ça il faudrait le demander avant de s’asseoir hein.
© ASHLING POUR EPICODE


 

===============Académie Ethiareal===============
Merci à Engjel pour l'avatar et Léana pour le thème ♥:
 
avatar
Lycéen charmeur
Voir le profil de l'utilisateur
Roland K. Ström
Lycéen charmeur
XP & RANG : 00
REPUTATION : 00
Je suis lié.e à : Amyrthée Neith
Parchemins usagés : 83
PRESENCE : Présent.e
Avatar : Kida Masaomi (DURARARA!!)
XP & RANG : 5
REPUTATION : 00
Je suis lié.e à : Kathy A. Pond
Parchemins usagés : 56
PRESENCE : Présent.e
Avatar : Qui ?



XP & RANG : 5
REPUTATION : 00
Je suis lié.e à : Kathy A. Pond
Parchemins usagés : 56
PRESENCE : Présent.e
Avatar : Qui ?
Dim 30 Avr - 23:16

Un repas agité
Le fou de la reine ?

Léana avait perçu l’arrivant dans un reflet, mais ne s’attendait vraiment pas à voir sa tête d’aussi près. Elle eut un mouvement de recul, rapide, se retenant de justesse d’enfoncer violemment son avant bras dans la glotte du dragueur.

“Oh ! Mademoiselle Léana, j’avais donc raison, c’est bien toi ! C’est évident ! Une beauté comme toi ne s’oublie pas aussi rapidement !”

“Bonjour à toi aussi…” répondit-elle calmement. Il était aussi vivace que la dernière fois… Elle n’arrivait pas à savoir si elle en était contente ou désespérée.

“Tu permets que je me joigne à toi ?”

Il était déjà assis. Ce Roland était un énergumène d’un type tout particulier. Assez insupportable, mais au moins, trop simple d’esprit pour vouloir entourlouper Léana. Enfin… Si on omettait son délire séducteur et le fait que c’était probablement une façade pour cacher quelque chose de plus profond.

“Tu devrais éviter d’approcher ton visage de celui de quelqu’un d’autre… Je ne crois pas que l’effet soit celui que tu espères.” Son ton n’était pas froid, pas comme la première fois où elle lui avait parlé. “Ça risque de t’attirer des ennuis.”

Les ennuis, il avait tout à fait l’air du genre de personne à les attirer par dizaine. Son assurance ne faisait que décupler le malaise qu’il pouvait instaurer. C’était du moins l’impression qu’elle en avait. Pourtant, même si elle ne se l’avouait pas, elle avait une certaine forme d’affection pour lui. Elle ne le considérait pas encore comme un ami, à peine une connaissance vague. Mais… Elle percevait quelque chose en lui qui parlait à son âme d’artiste. Quelque chose d’indicible qui méritait qu’on y fasse attention. Aussi, même si ce n’était que dans une moindre mesure, elle se sentait concernée par son sort.

“Tu ne manges pas avec tes amis ?” demanda-t-elle ensuite, entamant une conversation qu’elle n’était pas sûre de vouloir ou de pouvoir continuer très longtemps. Il fallait l’avouer, les relations sociales, ce n’était pas son fort. Enfin, elle pouvait en parler aisément et son observation lui en avait donné des connaissances théoriques assez approfondies, mais elle était tout bonnement incapable d’appliquer ces connaissances. Aussi appréciait-elle tout de même que quelqu’un fasse à sa place les efforts qu’elle n’arrivait pas à faire pour le moment.

avatar
Paranoïaque en rémission
Voir le profil de l'utilisateur
Leana Lao
Paranoïaque en rémission
XP & RANG : 5
REPUTATION : 00
Je suis lié.e à : Kathy A. Pond
Parchemins usagés : 56
PRESENCE : Présent.e
Avatar : Qui ?
XP & RANG : 00
REPUTATION : 00
Je suis lié.e à : Amyrthée Neith
Parchemins usagés : 83
PRESENCE : Présent.e
Avatar : Kida Masaomi (DURARARA!!)



XP & RANG : 00
REPUTATION : 00
Je suis lié.e à : Amyrthée Neith
Parchemins usagés : 83
PRESENCE : Présent.e
Avatar : Kida Masaomi (DURARARA!!)
Lun 1 Mai - 0:45
Kathy & Roland
"Un repas agité"


En même temps qu’il observe la jeune femme, une autre image se superpose à elle.  La cafeteria s’efface pour laisser place à une étendue verte. Une tignasse rousse familière de dos. Le soleil qui illumine un débardeur et un short court. Une vision qui laisse fleurir l’imagination.  Oui Roland se souvenait de la manière dont il s’était approché pour tenter une approche. Puis du râteau. Puis de sa proposition pour aider dans la rénovation d’une maison. Ou un truc dans le genre. Il n’avait pas tellement compris. Enfin, ce qui était certain c’est qu’il n’en était pas sorti indemne. Il se souvenait encore de ses muscles endoloris à la fin de la journée.

C’était assez drôle de retrouver la même femme vêtue de façon plus soft, mais toujours aussi belle. Il s’était pris un râteau, oui, mais il ne s’appellerait plus Roland s’il laissait tomber aussi facilement. En plus, son air calme et impassible l’intriguait, quelque part.

La demoiselle avait parlé d’une voix calme qui aurait pu paraître froide alors qu’il s’agissait plus de l’indifférence. Elle lui fait signaler que son petit effet n’est pas forcément l’effet recherché. Il cligne plusieurs fois des yeux surpris, mais elle ne lui laisse pas le temps de répondre qu’elle poursuit aussitôt en ajoutant que ça pouvait lui attirer des ennuis. Un sourire bêta naît sur les lèvres du bonhomme.

"Les ennuis,  j’suis habitué ! Et ce n’est pas ça qui me fait peur !"

Il balance ça fièrement. Peut-être qu’en même temps il tente de paraître courageux. Owi, il faut dire que Roland n’est pas trop du genre à avoir peur des représailles quant aux absences, aux mauvaises notes ou à la mauvaise habitude. C’est un peu comme s’il les attirer. Non. Il le faisait même volontairement. Ça l’arrangeait bien, la provocation. Détruire les espoirs de ses bourges de parents.

Elle lui demande ensuite s’il mangeait avec ses amis. Il se retourne. Il les avait complètement oubliés. Dès qu’une jolie fille était dans sa ligne de mire, il en oubliait tout le reste. Le groupe s’était installé à quelques tables pas loin et dardait sur lui des regards haineux. Mais pas pour les raisons auxquelles on aurait pu croire. C’était plus des regards jaloux. Des regards envieux. Il pouvait même lire sur les lèvres de l’un d’entre eux « S’pèce de p’tit veinards ! ». Roland dresse deux pouces victorieux dans leur direction avec ce même sourire bête qui orne ses lèvres.

"Apparemment non !" réponds-t-il en se retournant vers elle.

Mais il sourit. Ses amis connaissaient son caractère et étaient habitués à ces petites manies. Ils ne lui en voulaient pas. C’était comme ça l’amitié entre garçon, un peu bizarre, mais facile.

"Mais laisse-moi te retourner la question ? Serais-tu le genre de princesse à préférer la tranquillité ? J’peux comprendre !"

Oh oui. Il pouvait même très bien comprendre. Lui aussi l’a préférait a plus que n’importe qui, auparavant. Encore aujourd’hui parfois. Les vieilles habitudes ne se perdaient pas aussi facilement.

"Néanmoins, un peu de compagnie fait toujours du bien ! Je meurs de faim d’ailleurs."

Son appétit était revenu à la charge. Sans perdre une seule seconde de plus, il enfourche ses couverts comme deux armes et les plantes sur l’entrée qu’il glisse dans sa bouche. Il mâchouille. Reprends une autre bouchée. Encore et encore. Si rapidement qu’il aurait pu s’étrangler et sans vraiment de manières. Pas très charmant quand on veut séduire une femme. Sans trop s’en soucier, il lève des yeux vers elle :

"Alors, et chi tu me parli un pou de toi ?  il avale puis reprends plus convenablement. C’est vrai que la dernière fois on n’a pas pu trop discuter. "
© ASHLING POUR EPICODE


 

===============Académie Ethiareal===============
Merci à Engjel pour l'avatar et Léana pour le thème ♥:
 
avatar
Lycéen charmeur
Voir le profil de l'utilisateur
Roland K. Ström
Lycéen charmeur
XP & RANG : 00
REPUTATION : 00
Je suis lié.e à : Amyrthée Neith
Parchemins usagés : 83
PRESENCE : Présent.e
Avatar : Kida Masaomi (DURARARA!!)
XP & RANG : 5
REPUTATION : 00
Je suis lié.e à : Kathy A. Pond
Parchemins usagés : 56
PRESENCE : Présent.e
Avatar : Qui ?



XP & RANG : 5
REPUTATION : 00
Je suis lié.e à : Kathy A. Pond
Parchemins usagés : 56
PRESENCE : Présent.e
Avatar : Qui ?
Lun 1 Mai - 1:55

Un repas agité
Une fille sans grand intérêt

Léana tourna la tête un instant, observant le groupe vers qui son interlocuteur venait de se tourner. Une belle brochette de gens lambdas. Typiquement le genre de personnes qui l’observent de loin sans l’approcher. Elle étouffa un soupir, mais ses yeux étaient très clairs quant à son sentiment. Elle n’était pas énervée, elle n’était pas amusée, elle était lasse. Elle porta une autre frite à sa bouche alors que l’énergumène se retournait vers elle.

“Apparemment non !” répondit-il. Ça n’avait pas l’air de l’embêter plus que ça, pour ne pas dire que ça semblait lui faire une belle jambe. Léana l’observait, ce grand nigaud avec son sourire bêta. On aurait pu croire à un héros d’anime japonais. C’était peut-être son but, d’ailleurs… “Mais laisse-moi te retourner la question ? Serais-tu le genre de princesse à préférer la tranquillité ? J’peux comprendre !” Elle n’eut pas le temps de répondre qu’il enchaîna. “Néanmoins, un peu de compagnie fait toujours du bien ! Je meurs de faim, d’ailleurs.”

Il se tût, enfin. Peut-être allait-elle pouvoir lui répondre. Le voulait-elle ? Oui et non. Pas vraiment. Mais un peu… Elle voulait répondre honnêtement, mais avait peur de détruire un si bel entrain avec ses histoires déprimantes. Alors qu’elle allait se décider à lui expliquer, en adoucissant le trait, qu’elle n’avait pas vraiment eu l’occasion de rencontrer des gens avec qui elle avait envie de passer du temps, il reprit, encore, la parole… La bouche pleine.

“Alors, et chi tu me parli un pou de toi ?” dit-il d’un ton disgracieux qu’il rééquilibra après une courte pause. “C’est vrai que la dernière fois on n’a pas pu trop discuter.” Effectivement, les quelques pauses n’avaient pas vraiment été propices à beaucoup de discussion… Néanmoins déjà à ce moment là, il l’avait intriguée. Pas grâce à une quelconque forme de charme (elle n’était pas vraiment sensible à ce genre de choses) mais plus par l’impression de liberté qui se dégageait de lui. Il n’était visiblement pas très bon pour les travaux de rénovation et n’avait aucune raison d’y participer d’ailleurs, mais il semblait avoir décidé d’aider Léana… Sur le coup, elle l’aurait volontiers envoyé aider Sören plutôt, mais… Enfin, toujours était-il qu’il avait eu envie de faire quelque chose et l’avait fait, sans se soucier de quoi que ce soit d’autre, pas même du mal de dos qui s’en était très probablement suivi. La liberté… Elle se contentait de l’effleurer, elle… Mais cette académie lui permettrait sûrement, à terme, d’en obtenir bien plus. Alors s’il était possible que ça soit en bonne compagnie…

“Je ne pense pas avoir grand chose d’intéressant à raconter sur moi…” Sa voix s’était légèrement adoucie. “Je suis loin d’être la personne la plus intéressante du monde.” Elle hésita un peu et jeta un regard vers la table de ses amis. “Et puis, qui s’intéresserait à cette fille bizarre qui mange toute seule dans le coin de la cafétéria, à part un dragueur invétéré ?” Elle ne se rendit pas compte tout de suite que sa phrase pouvait sonner comme une pique… Qu’elle ne sut pas comment rattraper. Aussi se contenta-t-elle de compléter. “Les gens normaux font comme tes amis. Ils se mettent un peu loin et me regardent. Et ils ont raison, je ne suis pas la personne la plus agréable à fréquenter. Je ne suis pas très douée pour ce genre de… Choses.” Elle se retourna vers le jeune homme dont elle sonda le regard. “Et toi non plus d’une certaine manière.” Elle fut légèrement surprise par son propre ton de voix, teinté d’un très léger humour jaune, certes, mais un humour tout de même.

avatar
Paranoïaque en rémission
Voir le profil de l'utilisateur
Leana Lao
Paranoïaque en rémission
XP & RANG : 5
REPUTATION : 00
Je suis lié.e à : Kathy A. Pond
Parchemins usagés : 56
PRESENCE : Présent.e
Avatar : Qui ?
XP & RANG : 00
REPUTATION : 00
Je suis lié.e à : Amyrthée Neith
Parchemins usagés : 83
PRESENCE : Présent.e
Avatar : Kida Masaomi (DURARARA!!)



XP & RANG : 00
REPUTATION : 00
Je suis lié.e à : Amyrthée Neith
Parchemins usagés : 83
PRESENCE : Présent.e
Avatar : Kida Masaomi (DURARARA!!)
Lun 1 Mai - 18:34
Kathy & Roland
"Un repas agité"


Tout en mâchouillant une tendre cuisse de poulet,  Roland dévisage la demoiselle en l’écoutant attentivement sans l’interrompre une seconde.  Il aimait parler de lui certes, mais ça lui arrivait de se taire. Parfois. Elle le surprenait un petit peu. Elle ne se qualifiait pas « d’intéressante » et, à vrai dire, ne semblait pas avoir une très haute opinion de soi-même. Pourtant, c’était un peu l’effet inverse qu’elle renvoyait. Toujours avec ce masque d’impassibilité,  il était impossible de savoir ce qu’elle ressentait ou pensais, mais justement cela donnait une attitude assez confiante et trompeuse.

C’était… frustrant. Et intrigant. Surtout intrigant.  Selon elle,  seul un dragueur « invétéré »  - c’était le mot qu’elle avait utilisé - pouvait s’intéresser à elle. Et que les gens normaux agiraient comme ses amis là-bas qui tentaient d’avoir une conversation normale, mais en les regardant « discrètement » du coin de l’œil.

Pourtant, lorsqu’elle poursuivit en ajoutant qu’elle n’était pas douée pour ce genre de chose, et que Roland non plus certainement, le garçon faillit s’étrangler avec le morceau de poulet. Il parvint finalement, se frappant le torse à faire descendre l’aliment une fois pour toutes. Et il éclata de rire.

Brusquement. Sans prévenir. Cela aurait pu être vexant, moqueur, mais il était juste amusé. Comme si Léana avait balancé la blague la plus drôle qu’il n’avait jamais entendue.

Tendant sa fourchette dans sa direction, il déclara après avoir fini de rire :

"Tu sais quoi ? J’vais te dire un truc : tant mieux ! Parce qu’être normal, c’est franchement pas drôle du tout ! Au moins, on sort du lot !"

Se retournant vers son groupe d'amis, il leur envoi un baiser au passage :

"En plus, si mes potes se sont écartés, c’est surtout qu’ils sont trop intimidés par toi princesse. Ils te trouvent jolie quoi, "déclare t-il nonchalant. Ils ont peur de se couvrir de ridicule."

Il se retourne et se désigne en levant fièrement la tête :

"Je n’ai pas peur moi, puisque dans n’importe quelle situation, j’suis la classe incarner ! il ajoute. Ah et en ce qui concerne te trouver intéressante ou non, j’en fais mon affaire ! Peut-être que c’est vrai, peut-être que non. Tu n’es pas très objectif, faut dire."

Il se stoppe puis sourit un instant. Pas le genre de sourire de clown qu'il abordait constamment pour faire rire l’assemblé. Un sourire qui sonnait étonnamment mature. Puisqu'au final, c'était lui qui avait raison ! Elle était très intriguante.

"Mais entre nous, ce sont souvent les gens qui disent ça, qui sont les plus intéressants."

Ce sourire disparaît aussi rapidement qu’il est apparu.  Il plante ses dents de nouveau dans la cuisse comme si de rien été.
© ASHLING POUR EPICODE


 

===============Académie Ethiareal===============
Merci à Engjel pour l'avatar et Léana pour le thème ♥:
 
avatar
Lycéen charmeur
Voir le profil de l'utilisateur
Roland K. Ström
Lycéen charmeur
XP & RANG : 00
REPUTATION : 00
Je suis lié.e à : Amyrthée Neith
Parchemins usagés : 83
PRESENCE : Présent.e
Avatar : Kida Masaomi (DURARARA!!)
XP & RANG : 5
REPUTATION : 00
Je suis lié.e à : Kathy A. Pond
Parchemins usagés : 56
PRESENCE : Présent.e
Avatar : Qui ?



XP & RANG : 5
REPUTATION : 00
Je suis lié.e à : Kathy A. Pond
Parchemins usagés : 56
PRESENCE : Présent.e
Avatar : Qui ?
Lun 1 Mai - 20:32

Un repas agité
Beignet à la framboise

Elle eut à nouveau un mouvement de recul en voyant la fourchette s’approcher à grande vitesse de son visage. Par réflexe, elle avait saisi son couteau, mais s’était rendue compte à temps qu’il ne s’agissait pas là d’une agression, aussi sa main tremblante n’avait pas quitté la table. Elle relâcha doucement la pression qu’exerçaient ses doigts sur le manche, avant d’essayer de se concentrer sur ce que lui disait Roland.

“... trop intimidés par toi princesse. Ils te trouvent jolie quoi. Ils ont peur de se couvrir de ridicule. Je n’ai pas peur moi, puisque dans n’importe quelle situation j’suis la classe incarnée !”

Roland avait pris une pose plus ridicule encore. Leana le fixait. Ses amis la trouvaient jolie ? La belle affaire. Elle n’aimait pas le fait que son physique soit la première chose que les gens jugent et encore moins qu’ils s’arrêtent dessus. Quant à lui, effectivement, il n’avait visiblement pas peur du ridicule… Il était en train de le prouver. Mais bon, ça ne la dérangeait pas plus que ça, tant qu’il ne la pointait plus avec une fourchette…

“Ah et en ce qui concerne te trouver intéressante ou non, j’en fais mon affaire ! Peut-être que c’est vrai, peut-être que non. Tu n’es pas très objectif, il faut dire.”

“Objective…” corrigea-t-elle à mi-voix, avant de remarquer quelque chose d’étrange. Ce sourire, ce n’était pas le sourire de l’imbécile qu’il prétendait être. C’était… Différent. Elle grava son image dans son esprit avant qu’il ne continue.

“Mais entre nous, ce sont souvent les gens qui disent ça, qui sont les plus intéressants.”

Léana le fixait. Ses yeux violets ne le lâchaient plus du regard. Puis, lentement, progressivement, elle souffla du nez, gloussa, puis se laissa aller à rire franchement. Décidément, ce garçon n’était pas si idiot.

“Je vois… T’as peut-être raison.” Elle aussi à présent arborait un sourire, même sa voix le trahissait.

“On ne juge pas un livre sur la couverture après tout… Qui sait ce qu’on va pouvoir trouver derrière.”

Elle finit son assiette et saisit le beignet à la framboise qui lui servirait de dessert.

“Après tout, certaines choses n’ont d’intérêt que lorsqu’on sait ce qu’il y a à l’intérieur.”

Peut-être bien que lui aussi, d’une certaine façon, était un beignet...

avatar
Paranoïaque en rémission
Voir le profil de l'utilisateur
Leana Lao
Paranoïaque en rémission
XP & RANG : 5
REPUTATION : 00
Je suis lié.e à : Kathy A. Pond
Parchemins usagés : 56
PRESENCE : Présent.e
Avatar : Qui ?
XP & RANG : 00
REPUTATION : 00
Je suis lié.e à : Amyrthée Neith
Parchemins usagés : 83
PRESENCE : Présent.e
Avatar : Kida Masaomi (DURARARA!!)



XP & RANG : 00
REPUTATION : 00
Je suis lié.e à : Amyrthée Neith
Parchemins usagés : 83
PRESENCE : Présent.e
Avatar : Kida Masaomi (DURARARA!!)
Mar 2 Mai - 20:30
Kathy & Roland
"Un repas agité"


Roland affronte le regard de la demoiselle pendant plusieurs secondes sans broncher. En même temps, Il était absorbé par ses beaux yeux violets d’une curieuse couleur mais qui rajoutait une fois de plus une part de mystère en elle.

Ce suspens insatiable s’achève finalement avec un souffle. Elle soufflait du nez. Ou plutôt elle s’était mise à glousser avant de rire franchement. C’était un rire rafraichissant qui adoucissait son visage et qui laissait deviner qu’elle ne devait pas être du genre à rire très souvent.

Surpris, le jeune homme se tait tandis que la jeune femme poursuivait, toujours souriante. Elle approuvait sa façon de voir les choses et était plutôt d’accord avec lui. Que certaines choses n’avaient d’intérêt que lorsqu’ont creusé suffisamment à l’intérieur.

Il ne fait pas plus attention aux sens profonds des mots de la demoiselle. Ni plus à la symbolique du beignet.
Non lui se contente de brandir sa main dans un geste victorieux en criant « YES ! ».

Avant d’entamer une petite danse des épaules, son dessert dans la bouche. Finalement, après l’avoir engloutit complétement, il explique sa réaction :

"Désolé, c’est que j’suis content d’avoir réussi à te faire sourire, non même à te fait rire ! J’suis génial !"

Puis il claque ses doigts avant de les pointer sur elle dans un geste qu’il espérait stylé :

"Tu vois, j'savais que le sourire t’allait mieux ! C’est toujours comme ça avec les belles princesses !"

Mais voilà qu'il pose brusquement sa main contre son estomac en arborant une grimace :

"Ahh, je crois que le beignet est mal retombé !"

Il se penche, comme s’il allait vomir. Puis se redresse, comme s’il s’abstenait, car la possibilité de recracher tout ce qu'il avait mangé était assez désagréable à envisager.
C’était ça, à vouloir faire le clown et à manger trop vite, on en payait les conséquences.

Il dresse un pouce victorieux dans la direction de la demoiselle :

"Tout va bien ! Fausse alerte ! Roland toujours fort, toujours class…"

Mais il n’a pas le temps de terminer sa phrase qu’il se penche subitement parsemer d’une nouvelle crampe d’estomac.
© ASHLING POUR EPICODE


 

===============Académie Ethiareal===============
Merci à Engjel pour l'avatar et Léana pour le thème ♥:
 
avatar
Lycéen charmeur
Voir le profil de l'utilisateur
Roland K. Ström
Lycéen charmeur
XP & RANG : 00
REPUTATION : 00
Je suis lié.e à : Amyrthée Neith
Parchemins usagés : 83
PRESENCE : Présent.e
Avatar : Kida Masaomi (DURARARA!!)
XP & RANG : 5
REPUTATION : 00
Je suis lié.e à : Kathy A. Pond
Parchemins usagés : 56
PRESENCE : Présent.e
Avatar : Qui ?



XP & RANG : 5
REPUTATION : 00
Je suis lié.e à : Kathy A. Pond
Parchemins usagés : 56
PRESENCE : Présent.e
Avatar : Qui ?
Mar 2 Mai - 21:44

Un repas agité
Ballade de la déesse

Léana gardait son sourire alors que Roland fêtait une victoire qu’elle comprenait très bien. Elle ne souriait que rarement, encore plus rarement lorsque d’autres personnes étaient autour. Ce n’était pas vraiment un choix, elle n’avait juste aucune raison de sourire, au contraire. Mais là, là elle avait une bonne raison. Peut-être se projetait-elle, mais elle voyait quelque chose dans ce garçon qui l’attendrissait. Est-ce que le jeu en valait la chandelle ? Probablement pas. Se mettre à nu ne l’enchantait pas, mais sa curiosité, pour une fois, était légèrement plus forte que sa paranoïa. Et puis, son psy le lui avait dit, s’ouvrir l’aiderait sûrement. Ce serait probablement plus facile avec quelqu’un qui partageait quelque chose avec elle. Elle avait l’impression que c’était le cas avec Roland. Restait à savoir ce qu’était ce quelque chose.

Mais pour l’heure, il semblait avoir un soucis. Son sourire laissa place à un léger rictus d’inquiétude, alors que le garçon se penchait. Il se redressa pour la rassurer avant de se pencher de nouveau, visiblement pris d’une nouvelle douleur.

Léana se leva et fit rapidement le tour pour venir à côté de lui. Elle posa ses mains sur ses épaules et, d’une voix inquiète, lui demanda :

“Tu es sûr que ça va ?” Sans attendre de réponse, elle tenta de l’aider à se redresser. “Viens, je t'emmène à l’infirmerie… Tu devrais prendre ton temps pour manger et éviter de gesticuler…”

Son coeur battait vite. Elle connaissait bien cette sensation. Trop bien. Sa vision se troubla une petite seconde alors qu’un frisson la parcourut. Des images défilaient rapidement à l’arrière de son cerveau, des souvenirs et se mélangeaient à des visions imaginaires. Elle serra l’épaule de Roland un peu plus fort qu’elle ne l’aurait voulu et ferma les yeux. Sa voix se fit petite, personne n’aurait pu l’entendre si elle était restée assise.

“En dashebu… Nobe shundu… Tie shutu… Kewanu sa lei…”

:
 

Les mots n’avaient pas de sens, mais elle chantait. Elle chantait la Ballade de la Déesse, et au fil des mots, ses doigts se desserrèrent et ses battements de coeur ralentirent. C’était le seul moyen qu’elle avait trouvé quand ça lui arrivait. Rien d’autre ne pouvait la calmer. Elle rouvrit les yeux et réalisa que Roland avait sûrement entendu. Elle s’éclaircit la voix et répéta, pas plus fort qu’elle n’avait chanté :

“Je t’emmène à l’infirmerie...”

avatar
Paranoïaque en rémission
Voir le profil de l'utilisateur
Leana Lao
Paranoïaque en rémission
XP & RANG : 5
REPUTATION : 00
Je suis lié.e à : Kathy A. Pond
Parchemins usagés : 56
PRESENCE : Présent.e
Avatar : Qui ?
XP & RANG : 00
REPUTATION : 00
Je suis lié.e à : Amyrthée Neith
Parchemins usagés : 83
PRESENCE : Présent.e
Avatar : Kida Masaomi (DURARARA!!)



XP & RANG : 00
REPUTATION : 00
Je suis lié.e à : Amyrthée Neith
Parchemins usagés : 83
PRESENCE : Présent.e
Avatar : Kida Masaomi (DURARARA!!)
Ven 5 Mai - 12:49
Kathy & Roland
"Un repas agité"


La demoiselle se lève pour venir se poser à ses côtés. Rah c’était bien sa veine d’apparaître dans un tel état devant elle ! En plus, il ne devait pas trop être séduisant de ses côtés. Surtout ridicule, avec la grimace qui orne son visage. Il est penché parce que c’était seulement dans cette position que les crampes d’estomac apparaissaient moins douloureuses. Mais surtout, il ne fallait pas qu’il… il ne fallait pas qu’il… Ne vomis pas !

Mais la voix de la demoiselle le prend au dépourvu. Elle est teinte d’inquiétude en même temps qu’elle pose une main apaisante sur son épaule. Ensuite elle tente de l’aider à se redresser, proposant de l’emmener à l’infirmerie. Non ! Il ne voulait pas y aller ! Là-bas il ne pourrait pas avoir une vraie conversation avec elle, l’entendre parler de son passé. Il l’avait senti, elle était sur le point de se livrer, de dire quelque chose ! Mais une sorte de malédiction semblait s’entêter à les empêcher de communiquer convenablement.

Elle semblait effrayer. Il n’avait que des crampes d’estomac, pourtant, elle serrait son épaule comme si elle avait peur qu’il rende l’âme. Roland connaissait nombreux de ses amis qui n’aurait pas réagi ainsi avec lui, et dire qu’avec elle, ils s’étaient à peine parler. Mais il l’avait deviné quelque part au fond. Ses yeux parlaient pour elle. Des yeux d’où il discernait une douleur perturbante. Perturbante. Oui, c’était parfaitement le mot pour la décrire en fait.

Il entreprend de parler pour l’empêcher de l’emmener là-bas quand elle se met à fermer les yeux. Et qu’un filet de voix s’échappe de ses lèvres. Au début, il croit qu’elle ne dit rien, mais non, il finit par discerner, à peine inaudible, dans un murmure. Elle chante.

C’était un peu bizarre, parce qu’il n’aurait jamais imaginé qu’elle puisse être le genre de personne à chanter. C’était un peu bizarre, qu’une voix aussi douce s’échappe de quelqu’un comme elle, qui semblait du genre fort et si sûr d’elle.

Mais ça n’avait pas vraiment d’importance au final ; il aime bien cette chanson, il ne l’aime pas. Elle est si belle mais ce qui la rend si particulière c’est cette parcourue de véritable sentiment, il les discernait parfaitement dans la voix.

Il ne sait pas pourquoi, une image file devant ses yeux. Un petit garçon, dehors. Tout seul, une fois de plus, après avoir été tabassé par les plus grands. Il observe le ciel avec des yeux larmoyant, refusant de se laisser aller complètement aux pleurs. Mais un magnifique soleil remplace subitement les nuages déprimants. Et un gros sourire apparaît sur le visage du petit garçon. Il suffit d’un rien pour remettre le sourire à n’importe qui.

Cette image s’achève en même temps que la voix de la demoiselle. Comme une espèce de boîte à musique qui a soudainement été couper dans son élan. Roland se rends compte qu’il a retenu sa respiration et n’a cessé de la dévisager depuis tout à l’heure. C’était comme se réveiller d’un étrange rêve, une sensation assez… bizarre. Il ne parvient pas à croiser son regard.
Mais elle reprend, dans un murmure, qu’elle va l’emmener à l’infirmerie. Il tente de l’arrêter en l’attrapant par le bras.

"Attends… Je… je n’ai plus besoin d’y aller. Je n’ai plus mal il marque une courte pause et reprends. Ta chanson m’a guéri."

Cette dernière phrase sonne maladroitement dans la bouche de Roland mais il ne se moque pas d’elle, la douleur a réellement disparu. C’était presque surnaturel. Il rougit parce qu’il a l’air ridicule – et pourtant, il est souvent ridicule ! Mais là, il a envie qu’on le prenne au sérieux.
Alors il lève la tête vers elle, déterminer à croiser son regard :

"Cette chanson… elle… Tu… "

Non, à la place, il demande :

"Mais qui es-tu ?"

© ASHLING POUR EPICODE


 

===============Académie Ethiareal===============
Merci à Engjel pour l'avatar et Léana pour le thème ♥:
 
avatar
Lycéen charmeur
Voir le profil de l'utilisateur
Roland K. Ström
Lycéen charmeur
XP & RANG : 00
REPUTATION : 00
Je suis lié.e à : Amyrthée Neith
Parchemins usagés : 83
PRESENCE : Présent.e
Avatar : Kida Masaomi (DURARARA!!)
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Ethiareal :: Etablissement
 :: Restauration & co.
-
Sauter vers: