Viens vivre des aventures fantastique dans la merveilleuse Académie Ethiareal.
 








 :: Etablissement
 :: Parc Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant

Une panne d'inspiration ? [PV Roland]

XP & RANG : 00
REPUTATION : 00
Je suis lié.e à : Personne
Parchemins usagés : 50
PRESENCE : Présent.e
Avatar : Qui ?



XP & RANG : 00
REPUTATION : 00
Je suis lié.e à : Personne
Parchemins usagés : 50
PRESENCE : Présent.e
Avatar : Qui ?
Jeu 25 Mai - 21:46
Le grand parc qui se situait au centre de l'Académie était vraiment un bon endroit pour se détendre et se reposer. En effet, il était assez grand pour que personne ne se gêne, de nombreux arbres venaient créer des zones d'ombres pour ceux qui n'aimaient pas rester trop au soleil, et il était suffisamment bien entretenu pour être agréable à observer et regarder. Quelques bac à fleurs, des haies par ci par là. Mais ce qui était probablement le plus beau dans cet endroit, c'était à quel point il débordait de vie, d'énergie. Dans un coin, des jeunes Lycéens semblaient profiter d'un pique nique. Un peu plus loin, deux hommes en costume jouaient au football américain... Enfin, ils se contentaient de faire des passes. Ca doit être dur de jouer au football sans l'équipement adéquat, en fait.

Et malgré tout ça, la taille du parc faisait que l'endroit restait assez calme, et l'absence de routes et de voitures juste à côté évitait une trop grosse pollution auditive. En plus des rires et discussions, les bruits de la nature étaient les plus présents. Il y avait de nombreux animaux ici, des oiseaux, bien entendu, mais aussi des écureuils, et même quelque chiens et chats-sûrement devaient-ils appartenir à des visiteurs.

Mais il y avait une personne qui, dans cet environnement, n'arrivait pas à se relaxer. Ses yeux se plissaient, ses sourcils se fronçaient légèrement, tandis que son visage affichait une moue insatisfaite.

-Ca ne marche pas... Je n'arrive vraiment pas à dessiner quelque chose de satisfaisant.

Le jeune individu lâcha un long soupir. Il s'agissait bien là de Haru. Il était vêtu d'une tenue une pièce, entièrement rose, qui s'arrêtait un peu en dessous de ses hanches, et dont les manches n'atteignaient pas les coudes, en plus de laisser ses épaules et sa nuque totalement à découvert. Enfin, un ruban était apposé en haut de la tenue, au niveau de sa poitrine.

Tenue de Haru:
 


Il était venu ici pour essayer de dessiner une scène de la vie quotidienne, une scène qui déborderait de vie... Mais il avait du mal. Il n'arriverait même pas vraiment à comprendre pourquoi, peut-être n'était-il simplement pas bon pour cela ? Ou peut être que la chaleur l'empêchait de se concentrer correctement. Il fallait bien dire qu'il faisait assez chaud. Soupirant à nouveau, le jeune homme finit par se lever du banc sur lequel il était assis. Il rangea son calepin et son crayon dans un sac qu'il portait au niveau des hanches, décidant de prendre une pause.

Il se dirigea vers ce qui semblait être un stand de nourriture et de rafraîchissements. Le stand semblait même avoir déposé quelques tables avec des sièges. Commandant une glace à la vanille et à la fraise, il s'assit à une des tables. Il mangeait lentement, observant toujours le parc, essayant d'immortaliser le paysage devant lui dans sa mémoire.
avatar
Le piège
Voir le profil de l'utilisateur
Haru Kamukura
Le piège
XP & RANG : 00
REPUTATION : 00
Je suis lié.e à : Personne
Parchemins usagés : 50
PRESENCE : Présent.e
Avatar : Qui ?
XP & RANG : 00
REPUTATION : 00
Je suis lié.e à : Amy
Parchemins usagés : 82
PRESENCE : Présent.e
Avatar : Kida Masaomi (DURARARA!!)



XP & RANG : 00
REPUTATION : 00
Je suis lié.e à : Amy
Parchemins usagés : 82
PRESENCE : Présent.e
Avatar : Kida Masaomi (DURARARA!!)
Jeu 25 Mai - 22:41
Haru & Roland
" Une panne d'inspiration ?"


Le parc ensoleillé était le parfait endroit pour se détendre et se reposer.  Un endroit calme pour lire, pour dessiner,  pour prendre un bain de soleil.  C’était ici d’ailleurs que Roland aimait séchait les cours d’ordinaire, histoire de bronzer un petit peu. Même si visiblement sa peau se bornait à rester bien blanche. Décevant quant la plupart des jolies demoiselles apprécient les beaux blonds bien bronzé et bien muscler.  Il était musclé Roland, enfin il aimait se le persuader.

Néanmoins, ce n’était pas le plus important. Le plus important était que quelqu’un vient finalement à briser le cadre presque idyllique du jardin d’Eden.  D’abord des cris affolés. Puis des aboiements. Et finalement on finit par distinguer la figure de Roland sur le tableau qui tente difficilement de calmer un chien agité. Un Saint-Bernard adorable mais imposant qui sort sa langue joyeusement en courant.

Les gens essayent de s’éloigner et le chien fini même par interrompre un ou deux pique nique, ainsi que quelques personnes tout simplement assissent sur des bancs. C’est dingue comme en quelques secondes une personne peut créer une panique pareil.

Arrêt sur image.
Et si on revenait un petit peu en arrière pour expliquer la situation ?  L’histoire commence donc par une belle journée où l’envie soudaine de Roland d’aller en cours l’avait parcourue. Il faudrait qu’il commence par prendre de meilleurs habitudes, après tout.  Même si, il est évident que même en cours monsieur ne décide à écouter personne. Donc on pourrait se demander : ah quoi bon ? Au moins cela évitait que s’accumule un trop grand nombre d’absence.  Il avait par la suite prévue de sortir en ville avec des amis à lui. Une perspective qui l’enchantait! Sauf que voilà que l’un de ses amis ne débarque de nulle part pour le supplier de garder son chien. Dumb. Il faut comprendre que Roland est un bon pote qui n’aime néanmoins pas se casser la tête pour ce genre de choses.  Sauf que le gars en question lui avait rendu un service une semaine plus tôt. Et qu’il ne pouvait donc pas refuser.  Fan ! avait t-il juré en suédois. C’était justement la raison pour laquelle il détestait avoir des dettes envers les autres.

Il avait dû dire adieu à sa sortie avec ses amis pour promener le chien au parc. Sauf que tout ne s’était pas exactement passée comme prévue et l’animal s’était mit à bondir un peu partout, tout excité qu’il était de prendre un bain de soleil!

Retournons donc au présent.
Roland continuait toujours à essayer de ralentir le chien mais il ne semblait pas si bien dressé. Il ne savait pas où ils se rendaient tous les deux mais ils étaient bien partis pour que le chien leur fasse faire le tour du parc!
Sauf que cela devint encore plus compliqué lorsqu’ils arrivèrent à un stand de glace. Sans trop réfléchir, le chien frôler les tables et les chaises tandis que Roland crié  “FOUTEZ LE CAMPS!”  c’était assez comique la façon dont les gens sautaient de part et d’autres comme pour éviter que la bête ne leur rentre dessus. Sauf qu’à un moment le chien fini réellement par rentrer dans une table où se tenait quelqu’un. La table, la chaise s'écoulèrent et le pauvre malheureux avec dont la glace avait dû voler pour atterrir sur sa tenue.
Dumb finit finalement par se calmer et lécher la magnifique demoiselle pleine de glace qu’il avait renversé.
Abordant rapidement le masque du dragueur et malgré la situation, Roland tendit la main dans sa direction en lançant:

Je suis vraiment désolé, ce chien est un peu idiot! Mais au moins comme ça tu sens la fraise et c’est mon parfum préféré!

© ASHLING POUR EPICODE



===============Académie Ethiareal===============
Merci à Engjel pour l'avatar et Léana pour le thème ♥:
 
avatar
Lycéen charmeur
Voir le profil de l'utilisateur
Roland K. Ström
Lycéen charmeur
XP & RANG : 00
REPUTATION : 00
Je suis lié.e à : Amy
Parchemins usagés : 82
PRESENCE : Présent.e
Avatar : Kida Masaomi (DURARARA!!)
XP & RANG : 00
REPUTATION : 00
Je suis lié.e à : Personne
Parchemins usagés : 50
PRESENCE : Présent.e
Avatar : Qui ?



XP & RANG : 00
REPUTATION : 00
Je suis lié.e à : Personne
Parchemins usagés : 50
PRESENCE : Présent.e
Avatar : Qui ?
Ven 26 Mai - 0:48
Qu'est-ce qui aurait pu venir déranger cette magnifique journée ? Une pluie soudaine ? Non, Haru avait pris soin de vérifier la météo trois fois ce matin, sur son ordinateur, et sur trois sites différents. Alors, il était impossible qu'il pleuve. Un pouvoir mal utilisé ? Ca arrivait quelque fois, et malheureusement, il était fort difficile de le prévoir, et encore plus de l'éviter. Mais c'était un facteur risque finalement assez mineur. Non, il n'y avait aucune raison que quoi que ce soit vienne déranger cette magnifique journée. Ce qui voulait donc dire que quelque chose allait venir perturber le jeune homme.

Mais pour le moment, l'artiste pouvait tranquillement déguster sa glace. Il avait toujours trouvé que la vanille et la fraise se mariaient plutôt bien. Enfin, il n'était pas du genre à essayer d'autres combinaisons aussi. Pourquoi changer une méthode qui marche, après tout ? Oh, oui, il croyait se souvenir être venu ici pour dessiner, mais très sincèrement, le goût de cette glace lui avait ôter cette idée de la tête. Il se contentait juste d'afficher un grand sourire, extrêmement satisfait. Il en faut peut pour être heureux, après tout, et c'était particulièrement vrai pour lui.

-Les glaces de ce stand sont vraiment bonnes !

Il dit cela tout en offrant un grand sourire au gérant du stand. Ce dernier, qui devait avoir la quarantaine, détournera le regard, offrant un petit sourire. Si seulement il savait...

Mais malheureusement, cette dégustation dut s'arrêter lorsque Haru entendit une voie crier quelque chose. Détournant le regard, il put voir ce qui semblait un gros Saint Bernard fonçait sur la table. Et renverser la chaise, la table, et le jeune homme, avec une facilité déconcertante. D'une certaine manière, il y avait quelque chose de sublime dans l'enchaînement d’événement. Moins dans la glace à la fraise qui s'était étalé sur le ventre de Haru.

Finalement, le chien finit par venir lécher la glace, au niveau de son ventre, tandis qu'un jeune homme semblait lui parler à côté... Ce qui ne le fit avoir, au bout d'un moment, tandis que son air surpris disparaissait peu à peu, qu'une seule réaction.

-Trop mignoooon !

Ses yeux semblaient se remplir d'étoiles tandis qu'il disait cela. Bien entendu, ce n'était pas dit en direction du jeune homme, mais au vu de l'enchaînement des phrases, il le croirait surement. Enfin, jusqu'à ce qu'il voit Haru prendre entre ses bras la tête du chien, semblant lui faire un câlin, tandis que ce dernier lui léchait.

-Oh, tu es adorable ! Arrête de me lécher comme ça !

Il disait ça, tout en riant d'un rire très cristallin, qui était tout à fait charmant. Il affichait un grand sourire innocent, comme celui d'un enfant. Au bout d'une trentaine de seconde, il finit par se relever, tandis que le chien, qui semblait l'apprécier, s'était assis, le regardant, la bouche grand ouverte, la langue pendante.

Haru se détourna vers le jeune homme... L'énergie débordante de ce chien... Oui, voilà ! Il le regarda droit dans les yeux. Son regard était à la fois déterminé et hésitant, mais absolument adorable.

-Est-ce que vous pourriez me laisser le dessiner s'il vous plaît !

Il ne détourna pas son regard, son contentant de rester là, attendant une réponse.
avatar
Le piège
Voir le profil de l'utilisateur
Haru Kamukura
Le piège
XP & RANG : 00
REPUTATION : 00
Je suis lié.e à : Personne
Parchemins usagés : 50
PRESENCE : Présent.e
Avatar : Qui ?
XP & RANG : 00
REPUTATION : 00
Je suis lié.e à : Amy
Parchemins usagés : 82
PRESENCE : Présent.e
Avatar : Kida Masaomi (DURARARA!!)



XP & RANG : 00
REPUTATION : 00
Je suis lié.e à : Amy
Parchemins usagés : 82
PRESENCE : Présent.e
Avatar : Kida Masaomi (DURARARA!!)
Ven 26 Mai - 16:30
Haru & Roland
" Une panne d'inspiration ?"


Un chien idiot, un chien stupide qui méritait décidément bien son nom ! Ne l’avait-on pas assez dressé pour qu’il se laisse aller aussi facilement ? Cela avait agacé Roland, comme cela aurait sûrement agacé n’importe qui d’autre. Comme il le disait souvent, cela ne le gênait pas plus que ça d’être le centre d'attention général, mais s’il pouvait éviter les ennuis de ce genre…  
Pourtant la colère vis-à-vis du chien s’était envolée sitôt qu’il s’était retrouvé devant cette magnifique jeune femme. Sûrement une des plus jolies qu’il lui avait été donné de rencontrer! Avec ses cheveux noirs mi- longs, ses yeux roses variant vers le mauve, et son petit corps tout gringalet : elle était trop mignonne! Peut-être manquait-elle un peu de forme, mais personne n’était parfait!

Il s’était attendu à ce qu’elle s’énerve contre lui, contre le chien. Au lieu de ça, ses yeux s’étaient comme remplis d’étoiles tandis qu’elle éclatait d’un rire cristallin devant le chien qui la léchouiller. Une réaction tout à fait adorable qui vient planter la flèche de cupidon dans le coeur de Roland. Elle n’était pas énervée, elle n’était pas triste, elle souriait, pleine de vie!

Ainsi lorsque la jeune femme se tourne vers lui en enfonçant ses yeux dans les siens, Roland n’est absolument pas préparé et ne peut s’empêcher de rougir. Elle lui demande si elle peut le dessiner. Le chien, hein. D’un petit air timide, néanmoins avec des yeux pétillants de détermination.
Il ne savait pas trop si son ami acceptait de pouvoir laisser son chien comme modèle photo. Pourtant il sentait qu’en ce moment-là, il ne pouvait rien lui refusait. Il hoche la tête,
BIEN JOUÉ DUMB pour une prise pareille ! Finalement ce chien il l’adorait.

Le gérant du stand hurle et l'interrompt dans sa rêverie. Il brandit la main, visiblement furieux et s’apprête à sortir du stand pour venir demander réparation à Roland et son chien. Il n’en faut pas plus que le blondinet réfléchisse à un plan. Ou plutôt ce n’est pas un plan, mais cela s’appelle tout simplement agir un coup de tête. Il tient fermement la laisse de Dumb d’un côté et attrape le bras de la jeune fille de l’autre tandis qu’il s’écrie en lui offrant un énorme sourire:

ON FILE!

Et il court sous les yeux furieux du marchand de glace qui continue de crier. Peut-être qu’il aurait des ennuis par la suite, peut-être que non. Tout de manière sa maxime était “vivons le jour le jour” donc peu importe ce qui pourrait se passer par la suite, seul le présent importait. Il s’arrête une fois qu’ils sont à une distance de sécurité, dans un coin vide, avec peut-être une ou deux personnes.  Il doutait que le marchand de glace aie pour idée de faire le tour du parc pour demander réparation:  

Je pense qu’on est bien, là !

Roland n’est pas vraiment essoufflé, il a l’habitude de courir, d’être poursuivis par les gens. Mais ce n’est pas forcément le cas de la jeune fille vers qui il se tourne et s’inquiète aussitôt :

Euh tu vas bien ? Désolé ce n’était vraiment pas mon intention d’emmener quelqu’un d’autre dans une galère pareil, quoique, en y repensant c’était même assez drôle!

Il ouvre de grands bras pour désigner l’étendue de vert qui s’offrait à eux :

En plus,  c’est parfait comme endroit ici pour dessiner le magnifique, le brillant mais aussi le chaotique Dumb !

Il se penche vers le chien pour lui ébouriffer le poil et déclaré :

C’est à cause de toi j’suis sûr qu’on a inventé le proverbe “le chien aboie, la caravane passe!” sauf que dans ce contexte là c'est nous la caravane. Assez ironique pour un proverbe sur un chien d'être la caravane !

Cette phrase a peut-être un sens, peut-être qu’elle n’en a pas. Enfin peu importe,  la situation était déjà assez compliqué sans pour autant qu’il en rajoute.

© ASHLING POUR EPICODE



===============Académie Ethiareal===============
Merci à Engjel pour l'avatar et Léana pour le thème ♥:
 
avatar
Lycéen charmeur
Voir le profil de l'utilisateur
Roland K. Ström
Lycéen charmeur
XP & RANG : 00
REPUTATION : 00
Je suis lié.e à : Amy
Parchemins usagés : 82
PRESENCE : Présent.e
Avatar : Kida Masaomi (DURARARA!!)
XP & RANG : 00
REPUTATION : 00
Je suis lié.e à : Personne
Parchemins usagés : 50
PRESENCE : Présent.e
Avatar : Qui ?



XP & RANG : 00
REPUTATION : 00
Je suis lié.e à : Personne
Parchemins usagés : 50
PRESENCE : Présent.e
Avatar : Qui ?
Ven 26 Mai - 18:40
Oh. Haru avait, avec tous ces événements, complètement oublié le gérant. Et aussi, de manière plus générale, ou il était. Tous les regards se portaient sur eux, et, ainsi sur lui. Il pouvait sentir qu'il était entièrement au centre de l'attention, et... Il n'aimait pas vraiment cela. Timide de nature, il n'aimait pas être remarqué et encore moins pour ce genre de chose. Il ne voulait pas être vu comme un fauteur de trouble, lui qui respirait l'idéalisme et la bonté. Ainsi, son visage devint très vite aussi rouge qu'une tomate. Il ne parlait même pas se contentant d'essayer d'oublier les regards posés sur lui.

Il fut cependant surpris quand Roland le saisit, alors qu'il ne lui avait même pas donné de réponse. Cependant, cela lui permettait de se soustraire à l'attention de tous, et il en profita. Ne se retenant même plus, alors qu'il était à l'origine tiré, il saisit lui aussi le bras du garçon, du mieux qu'il puisse, et se mit à accélérer, passant probablement même devant lui. Avec toutes ses années passé à faire des arts martiaux, il était endurant. De plus, ses jambes semblaient aller plus vite que la normale. Il ne contrôlait cependant pas cela, trop embarrassé pour se concentrer dessus. Au final, le tiré était devenu le tireur ? Qui sait.

Au bout de plusieurs minutes de courses, il ralentit, en même temps que Roland, s'étant quelque peu calmé. Il... Il avait fuit comme un voleur fuit les lieux d'un crime... Le marchand de glace ne lui en voudrait probablement pas, mais il se sentait un peu coupable... Sans vraiment de raison, mais tout de même un peu. Cependant, son attention dévia vite vers le jeune homme, ainsi que son chien. Finalement, son air se transforma en un air surpris. Drôle ? C'était une façon de voir les choses... Et puis, peut-être qu'il avait raison, d'une certaine manière. Ainsi, l'air surpris laissa place à un sourire, et son silence à un rire.

-Drôle ? Peut-être oui, je dirai surtout particulier...

Ses mots étaient entrecoupés par des petits rires. Il finit par se calmer cependant, se contentant d'écouter le jeune garçon. Il était très certainement bien bavard, bien que ce qu'il dise n'ait pas vraiment de sens... Mais ce n'était pas grave, cela faisait juste sourire Haru. Il trouvait cela bien, de pouvoir être aussi spontané. Avec sa timidité, il avait du mal à l'être, et quand il l'était, il se rendait généralement compte, embarrassé, de ce qu'il disait. D'ailleurs, il venait de se rendre compte qu'il ne savait même pas le nom du jeune homme, avec tout ça.

Tendant une main vers lui, il se présenta.

-Et bien, avant ça, nous devrions probablement nous présenter, non ? Je m'appelle Haru Kamukura, enchanté.

Il sourit, attendant que son interlocuteur lui serre la main. Puis, il sortit son calepin, près à dessiner le chien, qui le regardait avec de grands yeux. Il lui offrit un sourire avant de lui dire.

-Sois sage, d'accord ? En échange, je te promets de te rendre le plus joli possible sur mon dessin, d'accord ?
avatar
Le piège
Voir le profil de l'utilisateur
Haru Kamukura
Le piège
XP & RANG : 00
REPUTATION : 00
Je suis lié.e à : Personne
Parchemins usagés : 50
PRESENCE : Présent.e
Avatar : Qui ?
XP & RANG : 00
REPUTATION : 00
Je suis lié.e à : Amy
Parchemins usagés : 82
PRESENCE : Présent.e
Avatar : Kida Masaomi (DURARARA!!)



XP & RANG : 00
REPUTATION : 00
Je suis lié.e à : Amy
Parchemins usagés : 82
PRESENCE : Présent.e
Avatar : Kida Masaomi (DURARARA!!)
Ven 2 Juin - 22:46
Haru & Roland
" Une panne d'inspiration ?"


Il a l’air idiot. Complètement idiot à blablater des choses sans queue ni tête. Même lui finit par se rendre compte qu’il n’est pas complètement clair et lève des yeux hésitant en direction de la jeune fille pour connaître sa réaction. Elle éclate de nouveau de rire.  Il ne peut s’empêcher de la dévisager avec étonnement. C’était la première fois qu’il rencontrait quelqu’un qui riait de cette façon, avec une douceur non simulée. Elle semble sincère, pleine de charme. Cela a pour mérite de faire rougir le jeune homme.

Drôle n’est pas le mot qu’elle employait à la scène, mais plutôt “particulier”. En effet, plus particulier que cela, on ne faisait pas ! Se retrouver face à un chien bourrant d’affection puis se faire emporter par un charmant jeune homme pour éviter la crise du marchand de glace.

Et, ce entrecoupé de petits rires. Elle est belle et sincère, c’était peut-être la raison pour laquelle Roland ne se lançait pas immédiatement dans ses tentatives de drague ridicule. Il était pour l’instant sous le charme de ce bel ange.

Haru Kamukura. Une Japonaise ? Pas si étonnant, il en rencontrait beaucoup à l’académie. Il ne savait pas trop ce que cela voulait dire, mais son prénom avait une connotation douce qui lui sied à merveille.

Se rendant compte qu’il doit avoir l’air complètement stupide à fixer la main tendue de la demoiselle avec un visage béat, il s’empresse de la prendre et de répondre:  

Enchanté Haru, c’est un nom qui te va bien j’trouve! Tu peux m’appeler Roland Ström!”

Il serre sa main toute douce et minuscule. Un peu trop fort et trop vite. Il s’en rends compte quelques secondes plus tard et s’écarte brusquement d’un, les bras en l’air comme s’il avait commis une faute, le tout en s’excusant.

Mais voilà que la jeune femme sort un calepin avant d’offrir un grand sourire à Dumb. Ce chanceux de chien ! Elle lui promet de le rendre le plus joli possible sur don dessin. Ce petit air qu’elle prend lorsqu’elle est déterminée est tout à fait adorable !

Tu étais vraiment sincère quand tu disais que tu le dessinerais ? Cela dit, tu as l’air de quelqu’un de plutôt passionné. C’est rare," ajoute-t-il bientôt en lui faisant un clin d’œil.  

Dans sa chambre, cela lui arrivait de dessiner, de peindre Certains moments le prenait, comme ça. En plus, ce n’était pas vraiment des véritables œuvres mais des petites touches de couleurs, de crayon, de pinceau, de droite à gauche. Il n’est pas très doué mais il le faisait tout simplement. Ce n’était pas un artiste, simplement un incompris.
Il observe la jeune fille d’un air curieux en se demandant bien de quoi elle était capable. Entre temps, il s’écroule par terre et s’allonge en s’étalant de partout, histoire de prendre un bain de soleil. Par ailleurs, il se rend compte que la jeune fille se tient debout et tapote plusieurs la place à côté de lui:

Tu ne veux pas t’asseoir, l’artiste? C’est plus agréable de dessiner comme ça nan ?

Dumb aboie. Roland se tourne vers lui avec un sourire amusé avant de s’expliquer:

Ce n’est pas à toi que je parle, Dumb. Cela dit, j’suis sûr que tu regorges de talents!

La preuve : grâce à lui, il était en très agréable compagnie.
© ASHLING POUR EPICODE



===============Académie Ethiareal===============
Merci à Engjel pour l'avatar et Léana pour le thème ♥:
 
avatar
Lycéen charmeur
Voir le profil de l'utilisateur
Roland K. Ström
Lycéen charmeur
XP & RANG : 00
REPUTATION : 00
Je suis lié.e à : Amy
Parchemins usagés : 82
PRESENCE : Présent.e
Avatar : Kida Masaomi (DURARARA!!)
XP & RANG : 00
REPUTATION : 00
Je suis lié.e à : Personne
Parchemins usagés : 50
PRESENCE : Présent.e
Avatar : Qui ?



XP & RANG : 00
REPUTATION : 00
Je suis lié.e à : Personne
Parchemins usagés : 50
PRESENCE : Présent.e
Avatar : Qui ?
Sam 3 Juin - 2:36
Il était assez gentil ce garçon. D'ailleurs, à bien y regarder, il semblait un peu plus jeune que Haru. Il devait avoir environ seize ou dix-sept ans, probablement ? Ce n'était pas très important, mais Haru se sentait remplir d'assurance à l'idée d'être l'aîné, ce qui lui fit avoir un petit sourire tandis que le jeune homme lui parlait. Il s'appelait Roland Ström... Hum, d'ou venait-il ? Visiblement d'Europe, probablement un pays du nord de celle ci. Quoi qu'il en soit, il disait que son prénom lui allait bien... C'était un compliment très particulier ! Haru n'avais jamais vraiment pensé à son prénom, ni à quel point il lui allait... Mais il s'agissait d'un prénom mixte, donc d'une certaine manière, on pouvait en effet considérer qu'il lui allait comme un gant...

Malgré tout, Haru ne put contenir un léger rire, il fallait bien avouer que ce n'était pas ce qu'on entendait tous les jours. Mais sa réaction après... Pensait-il lui avoir fait mal ? Le jeune homme avait pratiqué des arts martiaux pendant des années, ce n'est pas une poignée de main qui allait lui faire quoi que ce soit... Cependant, cela acheva de transformer le léger amusement en un rire beaucoup plus prononcé. Il n'était pas malicieux, ni moqueur. Il était pur et doux. Finalement, presque comme celui d'un enfant.

-Je ne suis pas en verre, tu sais, tu ne vas pas me casser.

Son rire ralentit doucement, tandis qu'il redevenait maître de lui même. Il ferma les yeux, expirant profondément, pour se calmer complètement. Il finit par ouvrir les yeux, fixant Roland, lui souriant.

-Et bien, si ca t'intéresse... Haru signifie printemps. Est-ce que tu trouve toujours que cela me va bien ?

Il dit cela tout en se penchant légèrement en avant, souriant, fermant les yeux. Il n'attendait pas vraiment de réponse. Il se contenta de commencer à dessiner le chien. Il n'était pas particulièrement calme, mais restait en place, et c'était peut être mieux. Ce que voulait capturer Haru ici, c'était son énergie, sa spontanéité. Il voulait arrivait à rendre ses dessins vivants, car seulement de cette manière pouvait-il donner espoir aux gens, comme lui même l'avait ressenti. C'est pourquoi il fut surpris par la question de Roland. Bien sur qu'il était sincère ! Il était un peu gêné par la question. Il se contenta de gonfler les joues à la remarque du jeune homme, tout en détournant le regard. C'était une réaction un peu puérile, certes. Cependant, son visage se détendit quand il mentionna sa passion... Oui, il était vraiment passionné.

Il accepta avec plaisir l'invitation à s'asseoir, se contentant de répondre à Roland avec un sourire. Alors, étant bien installé, il commença à dessiner. A ce moment là, le monde extérieur n'existait plus. Son regard était concentré, focalisé sur son dessin et le chien... Et là, son bras droit, celui qui dessinait, se mit à bouger à une vitesse surhumaine... Il allait bien trois à quatre fois plus vite qu'un individu lambda. Et pourtant, il ne semblait pas perdre en précision, et les traits semblaient presque comme apparaître sur son calepin. Finalement, il ne prit pas si longtemps à terminer son dessin. Il n'avait même pas remarquer qu'il utilisait publiquement son pouvoir, il en avait tellement l'habitude lorsqu'il dessinait... Il s'emballait complètement, et le monde alentours n'existait plus.

Ainsi, il finit par saisir le calepin à deux mains, le tenant devant lui émerveiller. Il pouvait sentir la vie provenant de ce dessin... il avait fait un pas en avant, aujourd'hui, il le sentait ! Il se leva brusquement, semblant presque sautiller de joie.

-Héhé, je crois que j'ai enfin réussi !

Il dit cela, entre un petit saut, et un câlin au chien, comme pour le remercier. Il était réellement heureux, se disant qu'il s'agissait là pour lui d'une opportunité de se rapprocher de son rêve. Cependant, rapidement, il se rappela qu'il n'était pas seul. Il se figea, l'air gêné évitant le regard de Roland.

-Hum... Merci de ton temps... Je me suis un peu emporté...

Tout d'un coup, une idée lui traversa l'esprit, tandis que ses yeux s'ouvrirent en grand, sa bouche formant comme la lettre o, avant qu'il se retourne vers Roland en souriant.

-Et bien, je pourrais peut être faire quelque chose pour te remercier, non ? Qu'est-ce que tu en penses ? En plus, je t'apprécie déjà.

Ah, pauvre Haru qui ne se rendait pas compte de la portée de ses mots.
avatar
Le piège
Voir le profil de l'utilisateur
Haru Kamukura
Le piège
XP & RANG : 00
REPUTATION : 00
Je suis lié.e à : Personne
Parchemins usagés : 50
PRESENCE : Présent.e
Avatar : Qui ?
XP & RANG : 00
REPUTATION : 00
Je suis lié.e à : Amy
Parchemins usagés : 82
PRESENCE : Présent.e
Avatar : Kida Masaomi (DURARARA!!)



XP & RANG : 00
REPUTATION : 00
Je suis lié.e à : Amy
Parchemins usagés : 82
PRESENCE : Présent.e
Avatar : Kida Masaomi (DURARARA!!)
Sam 3 Juin - 23:17


La jeune fille rit encore. Comme une enfant. Visiblement l’attitude Roland qui s’écarte brusquement parce qu’il pense lui avoir fait mal, l’amuse. Elle réplique qu’elle n’est pas en verre. Et le blondinet pense que c’est difficile à avaler. En effet, en la dévisageant ainsi toute menue, tout frêle, on croirait qu’il suffirait d’un souffle pour qu’elle s’envole d’un coup. Comme une mouche.

Néanmoins Roland se souvient alors que lorsqu’il l’a attrapé pour s’enfuir avec elle,  cette dernière était beaucoup plus rapide que prévu. Au point que c’était pratiquement elle qui le guidait. Cela l’avait surpris. En plus de ça, elle avait à peine semblait essoufflé.  Cacherait-elle son jeu ? Si ça se trouve, la demoiselle serait plus redoutable qu’elle n’y paraissait ?

Et puis il le dévisage de nouveau en train de rire de son air si doux et charmant. Et le jeune homme fond, des bourgeons s’ouvrent. Nooooon.  Une telle demoiselle devait être inoffensif c’était la règle d’or chez les beautés pareilles. Le genre à ne rien faire, à attendre que le prince charmant vienne la secourir. Peut-être un peu inutile, mais faisant preuve d’une douceur et d’une naïveté qui compensait largement son manque de force. Une princesse Disney qu’on a automatiquement envie de prendre comme épouse. La copine parfaite!

Elle l’informe par la suite que son prénom Haru signifiait printemps. Elle lui demande si cela lui convient toujours.  Roland ne peut se retenir plus longtemps. Il ferme les yeux, s’accroupit, pose ses doigts son menton puis lève une main façon comédien sur scène:

Ooooh le printemps,  la saison qui marque le renouveau dans la nature, le bourgeonnement et la floraison des plantes! Lorsque tu ouvres la bouche, tu parles de ta passion, les sous-bois se tapissent subitement fleurs! Le printemps, c’est ravissant!

Et il achève sa tirade en se tournant vers la jeune et en lui faisant un clin d’œil:

Donc oui, cela te va bien!

Par la suite, la jeune fille accepte la place à côté de Roland qui s’est de nouveau étalé sur le sol. Au début, il essaye d’aborder la conversation histoire d’en savoir plus sur la demoiselle, mais il se ravise lorsqu’il découvre qu’elle est totalement absorbée dans le dessin qu’elle confectionne de Dumb. Son coup de crayon est incroyable, rapide, comme on voit dans les séries et cela montre alors qu’elle est visiblement habituée à dessiner. Qu’elle est douée.

C’est comme si elle semblait totalement avoir oublié sa présence. Un peu vexant, mais en même temps comment lui en vouloir quand elle semblait tellement passionnée ? Il accepte donc le silence et finit même par le savourer, les coups de crayons mêlés aux chants des oiseaux et du vent avaient quelque chose d’assez attractif. Même ce crétin de chien si agité ne bouge pas et reste fidèle à son rôle de modèle.

Alors il sursaute presque lorsqu’elle se lève brusquement, brandissant le calepin devant elle d’un air émerveillé.  Apparemment elle a terminé. Elle a réussi.
Elle est tellement heureuse qu’elle saute et fait même un câlin au chien qui aboie, tout content de l’affection apporté. Mais très vite elle se reprends. Elle se raidit. Visiblement elle se souvient de la présence de Roland et apparaît tout timide.  Le blondinet n’avait pas voulu gâcher son moment de joie. Elle s’excuse, elle serait un peu trop emportée.
Il sourit, amusé puis fait un signe de la main, l’air de rien que ce n’était pas grands chose.

Mais voilà qu’elle continue en disant qu’elle pourrait peut-être lui rendre un service. Qu’elle l’apprécie déjà… “Je l'apprécie déjà” le blondinet ne croit pas sur le coup ce que la jeune fille vient de lui dire. Il affiche un air surpris puis lorsque l’information pénètre complètement dans son esprit, c’est le même effet qu’une nouvelle flèche qui se plante dans son cœur. Beautiful. Magique !

Moi aussi je t’apprécie!” ne peut-il s’empêcher de lâcher.

Mais cette réponse sitôt sortie l'embarrasse. Roland embarrassé ? Surprenant ! Il rougit et tente de se reprendre en secouant plusieurs fois la tête.  
Puis adoptant une attitude d’homme plutôt classe, il lance:

Tu sais quoi ? Si tu veux me rendre service, montre-moi juste ton dessin et devenons amis ! Cela fera largement l'affaire, crois-moi !

===============Académie Ethiareal===============
Merci à Engjel pour l'avatar et Léana pour le thème ♥:
 
avatar
Lycéen charmeur
Voir le profil de l'utilisateur
Roland K. Ström
Lycéen charmeur
XP & RANG : 00
REPUTATION : 00
Je suis lié.e à : Amy
Parchemins usagés : 82
PRESENCE : Présent.e
Avatar : Kida Masaomi (DURARARA!!)
XP & RANG : 00
REPUTATION : 00
Je suis lié.e à : Personne
Parchemins usagés : 50
PRESENCE : Présent.e
Avatar : Qui ?



XP & RANG : 00
REPUTATION : 00
Je suis lié.e à : Personne
Parchemins usagés : 50
PRESENCE : Présent.e
Avatar : Qui ?
Dim 18 Juin - 14:41
Roland semblait s'être lancé dans une envolée lyrique... Ce qui est sur, c'est que la rapidité avec laquelle il avait commençait cela donnait l'impression qu'il semblait enfin se lâcher, comme si cela le démangeait. En tout cas, si Haru fut pris de cours, ce n'était pas forcément une mauvaise surprise. Après tout, passé l'étonnement initial, il finit par trouver cela agréable d'entendre le jeune homme se lâcher dans cet acte, entre poésie et théâtre. Et en plus, il trouvait cela plutôt impressionnant d'être capable de trouver les mots sur l'instant. Il admirait cette spontanéité dont faisait preuve son interlocuteur, après tout, c'est quelque chose qu'il lui manquait.

Il se contenta ainsi d'écouter en souriant cet éloge qu'il faisait sur son prénom. Haru ne serait jamais aller chercher aussi loin, mais cela l'amusait malgré tout. Roland finit par conclure en disant que son prénom lui allait bien. Malgré tout, Haru ne put s'empêcher de rougir un peu, après tout, de tels compliments le dérangeaient légèrement. Il répondit en détournant le regard.

-M... Merci

Il laissa quelques seconde de silence... Un silence un peu gênant... Et si Roland croyait qu'Haru voulait se montrer distant pour une quelconque raison ? Il posa alors de nouveau son regard sur Roland, commençant à parler, l'air légèrement agité.

-Mais, euh... Je trouve ça vraiment impressionnant la façon dont tu arrive à trouver tes mots aussi facilement... je veux dire, c'est presque comme si tu improviser un tirade de théâtre... Je crois ?

Il balbutiait légèrement... La conversation n'était plus sous son contrôle, et cela le dérangeait. Ainsi, il ne perdit pas de temps pour commencer à dessiner, sachant qu'il pourrait oublier sa gêne le temps d'un dessin... Et cela fut plutôt efficace. Heureusement, la satisfaction qui suivit ce qu'il considérait comme une réussite remplaça complètement la gêne du dialogue précédent. Mais surtout, c'est autre chose qui vint emplir de bonheur le jeune homme. Simplement ce que lui avait dit Roland.

Le visage de Haru sembla s'illuminer. Il voulait devenir son ami ? Pour quelqu'un de timide comme Haru, un ami était tel un réel trésor, c'est pourquoi le fait qu'on lui propose cela générait en lui une réaction aussi positive. Il fit de son mieux pour contenir sa joie, mais laissa tout de même un grand sourire niais sur son visage. Il détourna de nouveau le regard, toujours avec le même sourire, répondant d'un ton légèrement gêné.

-Devenir ami... Cela me ferait... Très plaisir...

Et il voulait aussi voir son dessin... Il n'allait pas trouver sa moche et regretter sa décision, quand même ? Si ca se trouve, ce n'est pas un si beau dessin que ça... Mille et une pensées se bousculèrent dans la tête d'Haru... Jusqu'à ce qu'il les chasse... Non, il lui avait demandé de devenir son ami, et les amis se font confiance mutuellement, alors il ne devait pas douter. Le plus amusant était que cette lutte intérieure se lisait sur le visage d'Haru, passant de la confusion à la détermination.

Il se contenta de tendre son calepin, fixant Roland d'un air interrogateur, et légèrement craintif, comme s'il attendait son jugement.

-Qu'est-ce que tu en pense ?
avatar
Le piège
Voir le profil de l'utilisateur
Haru Kamukura
Le piège
XP & RANG : 00
REPUTATION : 00
Je suis lié.e à : Personne
Parchemins usagés : 50
PRESENCE : Présent.e
Avatar : Qui ?
XP & RANG : 00
REPUTATION : 00
Je suis lié.e à : Amy
Parchemins usagés : 82
PRESENCE : Présent.e
Avatar : Kida Masaomi (DURARARA!!)



XP & RANG : 00
REPUTATION : 00
Je suis lié.e à : Amy
Parchemins usagés : 82
PRESENCE : Présent.e
Avatar : Kida Masaomi (DURARARA!!)
Aujourd'hui à 10:43


La jeune femme rougit. Roland faisait souvent rougir les gens. De gêne, bien entendu. Sa désinvolture était très souvent sujet d’embarras, de même que sa spontanéité.  Peut-être qu’avoir subi une enfance malheureuse et renfermée avait contribué à ce changement radical de sa personnalité. Désormais, il devait sortir tout ce qui lui passait par l’esprit ! Ou du moins, presque tout.

Elle détourne le regard, et pendant quelques secondes Roland pense l’avoir vexé. Mais il se ressaisit rapidement : impossible qu’une jeune femme soit froissée par des compliments. Surtout ceux que le blond venait de faire.  

Il s’apprête à prendre la parole pour se renseigner sur son comportement lorsqu’elle ouvre les lèvres pour laisser échapper un Merci. Il sourit, à la fois touché et amusé par ce caractère si doux. Un silence plane entre les deux compagnons et où Roland s’attend à ce que Haru poursuive. Mais non. Il n’aime pas trop les silences qui s’éternisent de trop. Elle non plus, visiblement parce qu’elle prend de nouveau la parole. Elle se dit impressionnée de la façon dont il trouvait les mots aussi facilement. Que c’était comme une sorte de tirade de pièce de théâtre. Elle lui avoue ça, de façon assez agitée, comme si elle n’était pas habituée à dire ce qu’elle pensait. Et puis sa comparaison était assez drôle.

"Hm… Tu trouves ? Je serai donc comme une espèce de comédien sur scène? Adulé de tous ? Génial !"

Il croise ses bras et s’agite tout seul pour pas grande chose.  Comme souvent, d’ailleurs.  En réalité, c’est surtout le fait de s’imaginer de jeunes filles ébahies face à lui, qui l'intéresse.

Par la suite, Roland lui avait proposé de devenir son ami. Il commençait à s'intéresser beaucoup à elle. À son physique, évidemment, mais aussi son caractère. De nature calme en contraste avec le sien. En réponse, elle aborde un immense sourire, visiblement ravi et qui lui fait chaud au coeur.  Mais de nouveau, elle détourne le visage.  Cela semble être une habitude chez elle, comme si elle ne parvenait pas à rencontrer le regard de son interlocuteur.  

Il lui avait aussi demandé de voir son dessin, mais ne reçut aucune réponse par rapport à cela. Il croit que cela la gêne de lui montrer son oeuvre, mais comprend qu’il ne doit pas s’arrêter à cette conclusion en s’apercevant des différentes expressions qui passent sur son visage. Comme si elle-même se posait la question de savoir si elle devait lui montrer ou non. Une espèce de confusion qui laisse finalement place à de la détermination. Cela le fait sourire et il doit se retenir de rire en se doutant qu’elle en serait probablement vexée.

Elle lui tend donc le calepin et baisse la tête pour examiner.  Aussitôt la beauté du dessin le frappe et il lève des yeux surpris dans sa direction :

"Incroyable! C’est vraiment lui! Tu as un talent fou, ça doit faire un moment que tu dessines non ?"

Il aborde un immense sourire en continuant d’observer son œuvre.  Une pensée commence à germer dans son esprit peu à peu, qu’il n’hésite pas à confier:

En fait, je me disais que ton dessin te ressemblait bien. Avec des tracés doux et posés."

La différence était que Haru, lorsqu’elle dessinait, semblait si concentrer, sans grandes hésitations!
Il conclut cette remarque d’un clin d’œil. Il est sincère, mais n’en perd pas une pour faire tomber les dames sous son charme.
Les dessins pouvaient refléter tellement de choses sur la personnalité de quelqu’un.

===============Académie Ethiareal===============
Merci à Engjel pour l'avatar et Léana pour le thème ♥:
 
avatar
Lycéen charmeur
Voir le profil de l'utilisateur
Roland K. Ström
Lycéen charmeur
XP & RANG : 00
REPUTATION : 00
Je suis lié.e à : Amy
Parchemins usagés : 82
PRESENCE : Présent.e
Avatar : Kida Masaomi (DURARARA!!)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Ethiareal :: Etablissement
 :: Parc
-
Sauter vers: