Viens vivre des aventures fantastique dans la merveilleuse Académie Ethiareal.
 








 :: Etablissement
 :: Parc Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant

Une panne d'inspiration ? [PV Roland]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
XP & RANG : 410 XP • Compétent
Réputation : 00
Je suis lié.e à : George Wilson
Parchemins usagés : 103
Votre bijou : Un pendentif
Présence : Présent.e
Avatar : Urushibara Ruka



XP & RANG : 410 XP • Compétent
Réputation : 00
Je suis lié.e à : George Wilson
Parchemins usagés : 103
Votre bijou : Un pendentif
Présence : Présent.e
Avatar : Urushibara Ruka
Mer 28 Juin - 0:56
Il était vraiment énergétique, tout l'opposé d'Haru... Qui lui, était beaucoup plus posé, enfin, quand il était en groupe. Tout seul, ou avec les personnes qu'il connaît bien et se sent à l'aise, il peut faire preuve de beaucoup d'énergie, mais c'est principalement sa timidité qui l'empêche de montrer cette facette de sa personnalité. En fait, en observant Roland, il se disait qu'il aimerait bien lui ressembler. Il semblait vivre sa vie sans se soucier des avis des autres, sans se poser trop de problèmes. Bref, de vivre sa vie librement, comme il l'entendait. Cela en ferait presque un modèle.

Mais Haru se disait aussi que penser de cette manière était probablement un peu déplacé. Après tout, il ne le connaissait pas plus que cela, et si ca se trouve, il possédait un lourd passé, ou avait de nombreux problèmes, sans qu'il n'en parle. Peut-être que cette attitude était là pour cacher quelque chose ? Peut-être est-ce une façade ? Haru se lança dans une tonne d'hypothèse, son cerveau rentrant en ébullition, avant de finalement décider de mettre un terme au train de sa pensée. Il n'allait nul part, et risquait simplement de se ridiculiser. Juste avant, il désirait pouvoir arrêter de se poser milles et un problèmes, accompagnés des questions qui les accompagnent... Non, il devait se concentrer sur l'instant présent !

Cependant, cela ne l'avait pas empêché d'être extrêmement gêné en lui montrant son dessein, et à nouveau, tout une série de question passait par sa tête. Et si il trouvait cela moche ? S'il il trouvait son trait de dessin trop enfantin ? Et peut-être même qu'il avait été rebuté par sa façon de se concentrer de manière extrême lors de son oeuvre ? Oui, tout une série de question aussi ridicule qu'inutile. Haru le savait, mais n'arrivait pas à s'en empêcher, ce qui était frustrant... Mais il devait faire des efforts, et peut être que quelqu'un comme Roland, qui semblait être du genre ouvert et sans soucis, était la meilleure personne pour cela ? Quoi qu'il en soit, tandis qu'il continuait à ruminer sur ces questions, il entendit la réponse de Roland.

Son cerveau mit quelques secondes à la calculer, ce qui le laissa bouche bée, fixant simplement le jeune homme. Un talent fou ? Personne ne lui avait jamais dit ça, on lui avait déjà dit qu'il dessinait bien, mais jamais on ne l'avait complimenté de manière aussi extrême... Non pas que ce soit désagréable. Il continua. Des tracés doux et posés ? Cela lui faisait plaisir à attendre. Il avait visiblement trouvé un très bon ami... Bien que cela l’embarrassait de définir comme ça quelqu'un qu'il avait à peine rencontré.

Il se contenta alors de sourire, tout en soufflant un léger "Merci..." Il resta silencieux quelque seconde... Jusqu'à ce qu'une idée lui traverse l'esprit. Il fixa Roland, le détaillant. Il était plutôt joli garçon, semblait assez jeune, mais aussi ouvert, gentil, et spontané... En fait, il était même parfait ! A cette idée s'ajouta la résolution d'Haru de chasser cette façon de toujours se poser des questions et avoir une infinité d’appréhension. Il rangea son calepin dans son sac, et rassembla sa détermination. Il saisit alors soudainement les mains de Roland.

-Si cela ne te dérange pas, j'aurais un service à te demander.

Il plongea son regard plein de détermination dans le sien.

-J'aimerais... J'aimerais t'utiliser comme base pour un de mes personnages !
avatar
Le piège
Voir le profil de l'utilisateur
Haru Kamukura
Le piège
XP & RANG : 410 XP • Compétent
Réputation : 00
Je suis lié.e à : George Wilson
Parchemins usagés : 103
Votre bijou : Un pendentif
Présence : Présent.e
Avatar : Urushibara Ruka
XP & RANG : 530 XP • Expert
Réputation : 40
Je suis lié.e à : Ada S. Ragnvald
Appréciation : -30
Parchemins usagés : 112
Votre bijou : Une boucle d'oreille souvent cachée par sa touffe de cheveux
Présence : Présent.e
Avatar : Kida Masaomi (DURARARA!!)



XP & RANG : 530 XP • Expert
Réputation : 40
Je suis lié.e à : Ada S. Ragnvald
Appréciation : -30
Parchemins usagés : 112
Votre bijou : Une boucle d'oreille souvent cachée par sa touffe de cheveux
Présence : Présent.e
Avatar : Kida Masaomi (DURARARA!!)
Mer 28 Juin - 11:36


Roland annonce à la jeune fille qu’elle a un talent fou en apercevant son dessin. C’était un compliment que quiconque aurait apprécié, mais Haru, plus que cela, en restait bouche bée! Elle avait littéralement la bouche grande ouverture à dévisager le jeune homme comme s’il venait de dire la chose la plus surprenante qui soit! C’était dingue le manque de confiance  qu’elle pouvait avoir. En plus, il pouvait très bien discerner la sincérité dans ses yeux.
Cela le changeait beaucoup des jeunes filles qui, d’ordinaire, simulaient la fausse modestie, juste pour avoir de nouveau des compliments en retour.  C’était en quelque sorte assez rafraîchissante.

Visiblement reconnaissante, elle se contente de sourire et de laisser échapper un remerciement. Simplement, il pouvait discerner plus de gratitude dans un simple mot que s’il avait pu s’agit d’une phrase complète.

Alors Roland aussi se contente de répondre par un “y’a pas d’quoi!”  avec un haussement d’épaules. Qu’ajouter d’autre après tout ? C’était la vérité et le blondinet n’avait que sortir les premiers mots qui lui avaient été par la tête. Quoi que… il n’aurait pas trop sût dire s’il avait s’agit d’un mauvais dessin, s’il aurait osé lui dire la vérité. À un homme, pas de problème. Il s’en fichait. À une aussi jolie femme…  Raaaaah. Il ne sait pas trop malgré toute sa sincérité, s’il aurait osé! Heureusement que Haru avait un talent pour le dessin, à ce moment-là. Dans le cas contraire, il aurait été complètement foutu!

Puis pendant quelques secondes, il n’y a pas un mot. Haru se contente de dévisager Roland, mais cette fois-ci avec une certaine insistance. Tout d’abord, il trouve ça curieux. Puis au fur et à mesure que les secondes passent, il commence à se sentir embarrassé et les rôles s’échangent. Il se tortille dans tous les sens, gênés. Qu’est-ce qui se passe ? Pourquoi est-ce que Haru la regardait ainsi?            

Une idée traverse son esprit et le frappe. Peut-être... qu'elle était tombée sous son charme ? C’était pour cette raison qu’elle le regardait ainsi ? Finalement, si ça se trouve les tentatives de séduction du blondinet étaient enfin parvenues au but espéré ? Sauf que… maintenant qu’il prenait conscience de ça, il ne savait plus trop comment réagir. Petit à petit, le rouge commence à lui monter au visage.
C’était assez ironique qu’un dragueur invétéré comme Roland se sente démuni à l’instant même où il sentait que ses sentiments avec une fille pouvaient être réciproques.

Lorsqu'elle lui attrape subitement les mains au moment où il s’y attend le moins, et qu’elle lui annonce qu’elle aurait un service à lui demander, un bruit se fait entendre.  Ou plutôt croit-il entendre son coeur accélérer à toute vitesse, boum, boum, boum.  Il a conscience de ce qu’elle s’apprête à lui demander. De s’ils pouvaient sortir ensemble.  Était-ce une bonne chose? N’était-ce pas trop tôt ? Il ne savait plus trop réfléchir convenablement avec ses mains contre les siennes.

Lorsqu’elle plonge ses yeux pleins de détermination dans les siens, il évite tout d’abord ce regard, embarrassé. Puis, comprenant qu’il se devait d’affronter la situation comme un homme, il la regarde.
Elle ouvre la bouche et… t’utiliser comme base pour un de mes personnages.

Roland fronce immédiatement les sourcils. Hein? Quoi? Petit à petit, il prend conscience qu’il ne s’agit pas d’une déclaration, mais réellement d’un service.  Il est tant surpris qu’il s’écroule par terre, sur le côté, comme un personnage de manga. Il roule alors de droite à gauche plusieurs fois en se cachant le visage et en se traitant d’idiot. Un idiot oui c’était tout ce qu’il était! Ou du moins, c’était ce qu’il avait été pendant quelques secondes à se faire peur, comme ça.

Par la suite, il s’arrête et s'immobilise. Dumb en profite pour lui léchouiller le visage. C’est le déclic pour que Roland se redresse et s’essuie le visage pour finir par se retrouver de nouveau devant Haru. Laquelle doit sûrement se poser plein de questions.

J’suis désolé, j’ai cru que tu voulais me demander autre chose. Ce n’est pas comme si j’avais cru que tu allais me demander de sortir avec toi ou quoi que ce soit hein… Ou peut-être un peu. Enfin bref.

Puis le service que lui a demandé Haru lui revient en mémoire:

M’utiliser comme un de tes personnages ? Comment ça ?

Il réfléchit quelques secondes et ses yeux s’agrandissent tandis qu’il lui demande avec émerveillement:

Ce pourrais-il que… tu écris?

===============Académie Ethiareal===============
Merci à Engjel pour l'avatar et Léana pour le thème ♥:
 
avatar
Lycéen charmeur
Voir le profil de l'utilisateur
Roland K. Ström
Lycéen charmeur
XP & RANG : 530 XP • Expert
Réputation : 40
Je suis lié.e à : Ada S. Ragnvald
Appréciation : -30
Parchemins usagés : 112
Votre bijou : Une boucle d'oreille souvent cachée par sa touffe de cheveux
Présence : Présent.e
Avatar : Kida Masaomi (DURARARA!!)
XP & RANG : 410 XP • Compétent
Réputation : 00
Je suis lié.e à : George Wilson
Parchemins usagés : 103
Votre bijou : Un pendentif
Présence : Présent.e
Avatar : Urushibara Ruka



XP & RANG : 410 XP • Compétent
Réputation : 00
Je suis lié.e à : George Wilson
Parchemins usagés : 103
Votre bijou : Un pendentif
Présence : Présent.e
Avatar : Urushibara Ruka
Jeu 29 Juin - 0:44
Il semblait surpris... Après tout, il était vrai que le comportement de Haru avait changé radicalement l'espace d'un instant. Il semblait être devenu rouge... Cela le gênait peut être, mais Haru devait continuer, après tout, il avait rassemblé sa détermination, chose bien trop rare pour laisser passer l'occasion. Ainsi, malgré tout il n'hésita pas, et se lança, expliquant à Roland son projet et sa requête. Et sa réaction... ne fut pas celle attendue...

Evidemment. A quoi s'attendait-il ? A ce qu'il soit enchanté ? C'était stupide de sa part, complètement stupide. N'importe qui trouverait ce genre de demande repoussante, presque malsaine... Voilà, Haru avait réussi à s'entendre avec quelqu'un et tout partait en fumée à cause de sa stupidité. Il fallait qu'il ait tout foutu en l'air, encore une fois... Roland avait froncé les sourcils, et semblait même s'être effondré. C'était prévisible. Sa réaction était logique, cohérente. Mais Haru s'enflammait vite dès qu'il sentait qu'il pouvait être un peu plus honnête. Et bien entendu, cela était une erreur.

Ses mains retombèrent, lourdes, ses bras le long de son corps. Il se serrait les poings, allant presque jusqu'à se planter les ongles dans la peau. Il serrait les dents, se mordant légèrement les lèvres. Il se détestait vraiment pour être capable de faire échouer une relation qui commençait aussi bien. Il avait envie de pleurer et de crier, mais ne pouvait définitivement pas le faire. Alors il restait comme ça, la tête baissé, le visage sombre, fixant ses pieds, se tourmentant sur son erreur.

Il était tellement plongé dans ses problèmes qu'il n'entendit même pas les premiers mots de Roland, simplement qu'il lui disait quelque chose. Il avait peur que ce soit une réprimande, mais son ton ne semblait pas agressif. Il releva la tête timidement, et put entendre clairement ses deux dernières phrases. Il semblait interrogatif... Et presque émerveillé ? Il ne lui en voulait pas ? Et ne le trouvait pas bizarre ?

Ce fut le coup de grâce pour Haru. Il s'agissait là d'un tel soulagement qu'il ne pouvait plus se contenir. Reniflant, il se mit à pleurer à chaude larme, satisfait et heureux de savoir qu'il n'avait pas tout gâché. Il s'écroula au sol, perdant toute force et toute énergie. Ses larmes coulaient à flot, tandis qu'il essayait d'articuler quelque chose.

-J'ai cru que... Que je t'avais dégoutté... Et que tu me détestais maintenant...

Il se contenta de continuer à pleurer, à genoux. Il se faisait violence pour s'arrêter, mais rien n'y faisait. Malgré tout, il était tout de même heureux de ne pas avoir déjà perdu un ami.
avatar
Le piège
Voir le profil de l'utilisateur
Haru Kamukura
Le piège
XP & RANG : 410 XP • Compétent
Réputation : 00
Je suis lié.e à : George Wilson
Parchemins usagés : 103
Votre bijou : Un pendentif
Présence : Présent.e
Avatar : Urushibara Ruka
XP & RANG : 530 XP • Expert
Réputation : 40
Je suis lié.e à : Ada S. Ragnvald
Appréciation : -30
Parchemins usagés : 112
Votre bijou : Une boucle d'oreille souvent cachée par sa touffe de cheveux
Présence : Présent.e
Avatar : Kida Masaomi (DURARARA!!)



XP & RANG : 530 XP • Expert
Réputation : 40
Je suis lié.e à : Ada S. Ragnvald
Appréciation : -30
Parchemins usagés : 112
Votre bijou : Une boucle d'oreille souvent cachée par sa touffe de cheveux
Présence : Présent.e
Avatar : Kida Masaomi (DURARARA!!)
Jeu 29 Juin - 22:29


Roland s’était tellement immergé dans ses illusions qu’il n’avait même pas fait attention à la réaction de la jeune femme. Pas plus que celle-ci n’avait semblait le comprendre davantage.  Pendant quelques secondes à peine, la situation avait semblait avoir subi un quiproquo aux effets désastreux sur les deux nouveaux amis.
Effectivement, au point que Roland avait dû se demander quelle serait la réponse appropriée pour répondre à la déclaration d’une jeune fille.  Quoique… il avait tellement paniqué, qu’on aurait pu penser qu'il se préparait à répondre à une demande en mariage. C’était mignon cette réaction, mais en même temps étrange quand on le connaissait bien. Qui aurait qu’un dragueur invétéré serait aussi… pur d’esprit ?

Ce fut lorsqu’il demande avec émerveillement à Haru ce qu'il s’il écrivait qu’il prend réellement conscience de la situation dans laquelle elle se trouvait.  Son petit sourire timide avait laissé place à une moue sombre et tourmentée. Pourtant, la question de Roland semble être comme un électrochoc,  une solution à un problème. Elle relève sa tête avec un air interrogatif, stupéfait. Plusieurs questions semblent s'insuffler dans son esprit.

Et puis brusquement, sans prévenir, elle pleure. Des larmes violentes qui arrivent sans prévenir et qui surprennent réellement le jeune homme.  Puis comme si elle perdait de son énergie, elle s’écroule par terre et ses larmes semblent redoubler d’intensités.  C’est la première fois que le blondinet se retrouve dans une situation comme celle-ci. D’ordinaire, il n’aime déjà pas se trouver face à quelqu’un qui pleure, mais alors une jeune femme…

Par conséquent, il est maladroit, hésitant et sa confiance en lui se perd complètement. Il essaye de tendre une main réconfortante dans sa direction, mais s’abstient au dernier moment. Puis il se rend compte que Haru essaye de dire quelque chose.  C’est un espoir pour le blondinet d’obtenir un indice pour comprendre le pourquoi de cette réaction.
Sauf qu'elle n'articule pas bien.  Et il ne comprend pas.  Pas du tout et se passe une main de frustration dans sa chevelure blonde:

Qu’est-ce que tu dis Haru ? Je ne comprends pas…

Mais à travers ses larmes, elle semble à peine le regarder ou l’entendre. Heureusement, il finit par la comprendre et la réponse… le sidère encore plus. Elle avait cru. Non avait été même persuadé qu’elle l’avait dégoûté et que Roland la détestait. C’était presque surréaliste qu’elle ait pu comprendre cela. La réaction du blondinet avait été à ce point ambigu ? Occuper dans sa fausse frayeur, il n’avait pas du tout fait attention au reste et voilà que cela se retournait contre lui. N’empêche, au point de penser cela…

Il a à ce moment-là la réaction la plus inattendue qui soit. Il éclate de rire. Peut-être un rire nerveux pour laisser échapper son soulagement de ne pas avoir à chercher plus loin la frayeur des larmes de cette jeune femme. C’est un fou rire bruyant, pas méchant, mais qui a besoin d’être sortie. Il rigole tellement qu’il doit s'agripper le ventre tellement il a mal.

Finalement, lorsqu’il se calme un petit peu, il finit par se redresser et aspire une grosse gorgée d’air pour éviter de replonger de nouveau dans un énorme fou rire.
Il regarde alors Haru dans les yeux et laisse échapper un sourire amusé, malgré tout:

Tu n’as vraiment pas confiance en toi pour croire une chose pareille, pas vraie?

Il se désigne d’un geste éloquent de la main en prenant un air qu’il tente de rendre fier:

Laisse-moi t’apprendre un peu comment faire! Je suis le parfait exemple pour cela!

Puis toujours avec son sourire fidèle sur les lèvres, il poursuit:

Franchement ? Je ne te déteste pas.  Pas du tout même, je commence à bien t’aimer!" il fait une courte pause d’ajouter. Alors oublions ça et si tu me parlais un peu de ce que tu écris?’’

===============Académie Ethiareal===============
Merci à Engjel pour l'avatar et Léana pour le thème ♥:
 
avatar
Lycéen charmeur
Voir le profil de l'utilisateur
Roland K. Ström
Lycéen charmeur
XP & RANG : 530 XP • Expert
Réputation : 40
Je suis lié.e à : Ada S. Ragnvald
Appréciation : -30
Parchemins usagés : 112
Votre bijou : Une boucle d'oreille souvent cachée par sa touffe de cheveux
Présence : Présent.e
Avatar : Kida Masaomi (DURARARA!!)
XP & RANG : 410 XP • Compétent
Réputation : 00
Je suis lié.e à : George Wilson
Parchemins usagés : 103
Votre bijou : Un pendentif
Présence : Présent.e
Avatar : Urushibara Ruka



XP & RANG : 410 XP • Compétent
Réputation : 00
Je suis lié.e à : George Wilson
Parchemins usagés : 103
Votre bijou : Un pendentif
Présence : Présent.e
Avatar : Urushibara Ruka
Ven 30 Juin - 22:54
Avoir ce genre de pensée, cela devait sembler bien ridicule pour quiconque écoutait, non ? Après tout, toujours être soucieux de ce que les gens pensent, avoir peur constamment du rejet, de ne pas être accepté, d'être considéré comme étrange... Oui, cela devait être bizarre. Et pourtant, tous ces sentiments naissent rarement à cause du hasard. Ils étaient généralement le résultat d'expériences désagréables, d'un passé qu'on le cherche à oublier, mais que l'on ne peut pas. Oh, Haru n'as pas eu la vie la plus triste du monde, mais il ne fut clairement pas l'enfant le plus accepté non plus. Il n'avait pas vraiment de regret, mais vais de mauvais souvenirs. Il devait pourtant les surmonter, et avait fait de grands pas pour cela. Mais visiblement, ce n'était pas encore assez.

Roland semblait dans l'incompréhension... Il devait s'arrêter, après tout, c'était ridicule... Et plus que tout, il n'avait pas envie de pleurer. Il le faisait seulement car il n'arrivait plus à contenir ses émotions... Mais si Roland pouvait être intéressé par ce qu'il écrivait, ce qu'il dessinait, il préférait largement plus lui en parler que de rester là à pleurer, comme un abrutit... Par moment, sa propre faiblesse l'énerver. C'est pourquoi, il rassembla sa force, et stoppa ses larmes, comme en un instant, malgré quelques sanglots, trop difficiles à contenir.

Cependant, tous ces efforts manquèrent d'être vain quand le garçon se mit à... rire ? Est-ce que la situation le faisait rire ? Etait-ce la souffrance des autres qu'il trouvait si amusante ? Cette réaction faillit faire définitivement exploser Haru, manquant de transformer toutes ses émotions en colère... Cependant, il comprit vite que Roland ne se moquait pas... Ce n'était pas là le visage de quelqu'un qui se moquer... Plus l'expression de quelqu'un qui ne pouvait se retenir de rire, innocemment devant la stupidité de la situation. Voire même, un rire de soulagement... Ce qui finit par contaminer Haru. Cela commença par un très léger rire, à peine audible, puis évolua, pour finir par se transformer en un rire fort et profond, en harmonie avec celui de Roland. Finalement, c'était la bien ce dont il avait besoin. De rire de lui-même, de ses peurs stupides, de ses problèmes insignifiants, avec quelqu'un d'autres. Peut-être ne riaient-ils pas pour la même raison, mais ils le faisaient ensemble, et aux yeux d'Haru, c'était la seule chose qui comptait. Ressentir le soutient, même involontaire, même inconscient, de quelqu'un d'autre.

Il s'arrêta, à peu près en même temps que Roland, comme une machine dont le moteur s'arrête lentement. Il se contenta alors de le fixer, droit dans les yeux. Il avait raison, Haru n'avait pas du tout confiance en lui. Et pourtant, il en avait envie, et si son nouvel ami pouvait l'aider, alors il en serait plus ravi que jamais. Il se contenta de sourire, l'écoutant lui parler. Il voulait savoir ce qu'il écrivait... Devait-il lui dire ? Après tout, s'il voulait l'utiliser, il le fallait bien.

-Et bien... Oh, hum, je ne sais pas si tu sais ce qu'est un manga ? Il me semble que même hors du Japon, c'est un peu connu, non ? Eh bien, je suis mangaka aussi...

Il allait continuer, mais un bruit vint l'interrompre. Son estomac qui gargouillait. Cela le fit fortement rougir... Il est vrai qu'il avait à peine put manger sa glace tout à l'heure, et que l'après-midi était quasiment terminé... Haru avait légèrement baissé la tête pour fixer son ventre, et releva légèrement son regard en direction de Roland.

-Hum... Est-ce que cela te dérangerait d'en parler autours de quelque chose à manger ? J'ai peut-être un peu faim...
avatar
Le piège
Voir le profil de l'utilisateur
Haru Kamukura
Le piège
XP & RANG : 410 XP • Compétent
Réputation : 00
Je suis lié.e à : George Wilson
Parchemins usagés : 103
Votre bijou : Un pendentif
Présence : Présent.e
Avatar : Urushibara Ruka
XP & RANG : 530 XP • Expert
Réputation : 40
Je suis lié.e à : Ada S. Ragnvald
Appréciation : -30
Parchemins usagés : 112
Votre bijou : Une boucle d'oreille souvent cachée par sa touffe de cheveux
Présence : Présent.e
Avatar : Kida Masaomi (DURARARA!!)



XP & RANG : 530 XP • Expert
Réputation : 40
Je suis lié.e à : Ada S. Ragnvald
Appréciation : -30
Parchemins usagés : 112
Votre bijou : Une boucle d'oreille souvent cachée par sa touffe de cheveux
Présence : Présent.e
Avatar : Kida Masaomi (DURARARA!!)
Lun 3 Juil - 18:28
Il est tellement agréable de rire avec quelqu’un que l’on commence à bien aimer. Surtout quand on est saisis d’un fou rire qu’on ne peut absolument pas réprimer ou maîtrisés. Il en a les larmes aux yeux. Il se rend compte que Haru est dans le même état que lui et cela ne fait qu'accentuer sa condition.
C’est un peu bête de rire comme ça, brusquement, et il est même incapable de se souvenir de la raison. Mais cela n’a pas d’importance après tout.
En plus, c’est la première fois qu’il aperçoit Haru ainsi. Son visage qui passe de la stupeur au rire discret puis à gorge déployée. Un changement qui doit signifier tellement pour elle, tout comme pour Roland!

Puis le blondinet lui propose de l’aider un petit peu pour faire en sorte d’avoir un peu plus confiance en elle. Il le pense sincèrement.
C’est vrai, Roland c’est un gros flemmard. Mais il aime rendre service, surtout aux jolies demoiselles qui n’ont pas conscience à quels points elles sont adorables. C’est ce qu’il ressent par rapport à Haru.

En attendant, il demeure quand même curieux sur ce mystérieux service qu’elle lui propose. Tant mieux parce qu’elle s'apprête à être plus explicite. Elle lui demande s’il sait ce qu’est un manga. Qu’elle est mangaka en fait. Enfin, la deuxième information ne monte pas complètement à l’esprit du blondinet qui pose ses doigts contre son menton, l’air d’un détective en pleine réflexion sur sa première question :

"C’est une bande dessinée japonaise non ? Celle qui se lit de droite à gauche ? J’ai lu Ashita no Joe, quand j’étais petit. Un manga de boxe, j’avais trouvé ça sympa !"

C’est à ce moment-là qu’il s’en rend compte en fait. Ses yeux s’écarquillent et il la désigne du doigt :

"Ça veut dire… que tu dessines comme ça ? Ptain, c’est incroyable ! Mais bon ça ne me surprend pas tant que ça au final!"

Son dessin de tout à l'heure. C'est celui d'un pro' !
Néanmoins, il ajoute visiblement dans une fausse modestie :

Et ça veut dire que tu veux t’inspirer de moi pour un de tes personnages? Ooooh, je suis flatté! Mais je suis formidable, je sais!

Et il éclate de rire pour accentuer sa débilitude. C’est triste, il se serait retenu encore un peu, il aurait pu passer vraiment pour quelqu’un d'impressionnant et un modèle à suivre. Foutu Roland!  
Mais le ventre de Haru gargouille. Cela l’embarrasse, mais amuse le blondinet qui sourit de toutes ses dents. La jeune femme lui propose d’en parler autour d’un petit verre… Serait-ce une proposition pour aller à un rendez-vous?!
Cependant, il se ressaisit rapidement en se disant qu’il ne peut pas commettre la même erreur que tout à l’heure :

Ouaip c’est vrai que j’commence un peu à avoir faim! Et ça me fait de la compagnie en plus, j’étais bien embêté de devoir garder Dumb tout seul, toute la journée !

Alors Roland se lève, tend la main à sa camarade pour l’aider à se relever également puis prend la laisse de Dumb et fait signe à Haru avant de se mettre en tête de marche. Après tout, lui aussi commence à avoir faim!

===============Académie Ethiareal===============
Merci à Engjel pour l'avatar et Léana pour le thème ♥:
 
avatar
Lycéen charmeur
Voir le profil de l'utilisateur
Roland K. Ström
Lycéen charmeur
XP & RANG : 530 XP • Expert
Réputation : 40
Je suis lié.e à : Ada S. Ragnvald
Appréciation : -30
Parchemins usagés : 112
Votre bijou : Une boucle d'oreille souvent cachée par sa touffe de cheveux
Présence : Présent.e
Avatar : Kida Masaomi (DURARARA!!)
XP & RANG : 410 XP • Compétent
Réputation : 00
Je suis lié.e à : George Wilson
Parchemins usagés : 103
Votre bijou : Un pendentif
Présence : Présent.e
Avatar : Urushibara Ruka



XP & RANG : 410 XP • Compétent
Réputation : 00
Je suis lié.e à : George Wilson
Parchemins usagés : 103
Votre bijou : Un pendentif
Présence : Présent.e
Avatar : Urushibara Ruka
Lun 3 Juil - 23:52
Oh, alors Roland connaissait un manga ? C'est vrai qu'il paraît que c'était plutôt populaire en Europe. Mais surtout, il en connaissait un qui était particulièrement réputé pour sa qualité : Ashita no Joe. Au moment où il dit cela, les yeux d'Haru semblaient s'illuminer. Comme si un interrupteur avait été activé en lui. S'il commençait à parler de manga et d'anime, il n'aurait probablement jamais terminé, mais il ne fallait qu'il se retienne, si ? Après tout, s'il devait apprendre quelque chose, c'est à être plus honnête, particulièrement en face d'autres personnes.

Cependant, il ne se lança pas comme il aurait pu le faire. Et cela simplement parce que Roland avait comparé ses dessins à ceux d'Ashita no Joe... Non, ils n'étaient clairement pas du même niveau ! Jamais Haru n’aurait la prétention de pouvoir égaler Tetsuya Chiba ! Il rougit fortement quand il reçut le compliment, qu'il ne pensait même pas mériter. Il fit quelques signes avec ses mains, n'écoutant pas vraiment la dernière remarque du fanfaron, commençant à bégayer tout en répondant.

-Ah, euh non, je n'ai clairement pas le même niveau que Tetsuya Chiba ! Je veux dire, c'est un génie, et ses dessins sont largement supérieurs aux miens, alors si tu t'imagines cela, tu risques d'être déçu... Enfin, pas que je pense mal dessiner, hein ! Mais simplement pas aussi bien... Pour le moment, peut être que plus tard je finirai par atteindre un meilleur niveau, mais mes travaux ne sont clairement pas comparables à de telles œuvres d'arts... Même si j'essaie aussi de transmettre quelque chose, je ne suis qu'un débutant, et je pense être encore bien loin, et... et...

Il ne termina pas sa phrase, se rendant compte du ridicule que commençait à prendre la situation. Il agissait comme s'il avait besoin de se justifier constamment... Il avait conscience qu'il devait s'arrêter, et s'est pour ça qu'il s'était tu... Maintenant, l'ambiance était devenue... Bizarre... Heureusement, les gargouillis de son ventre firent vite oublier ce long et, il fallait l'avouer, assez pitoyable monologue... Tout en écoutant Roland, Haru réfléchit... Il devait garder le chien toute la journée... Oh, il avait une idée ! Il sembla comme taper du poing dans sa paume, tandis que son visage sembla s'illuminer.

-Nous n'avons qu'à attendre que le propriétaire de ce chien le récupère, et le surveiller ensemble. Et après cela, et bien, je pourrais t'inviter à manger ! Pour te remercier.

Il offrit un sourire à Roland, plein de sincérité et d'honnêteté. Il pensait pouvoir lui faire confiance, et cela, aux yeux d'Haru, était le plus important. Il rentra alors sa main au niveau de son sac, ressortissant deux barres chocolatés qu'il avait emportées avec lui... Elles avaient peut-être un peu fondu, mais devaient toujours être solide. Il s'assit ensuite dans l'herbe, tandis que le chien venait à son niveau. Apposant une main au niveau de sa tête, il commença à le caresser.

-Maintenant que j'y pense, on ne s'est pas vraiment présenté, à part nos noms. Et bien, je m'appelle Haru Kamukura, j'ai dix neufs ans, et j'étudie le dessin et l'art. Mon rêve, c'est de devenir un mangaka !

Il dit cela avec un grand sourire en direction de Roland.
avatar
Le piège
Voir le profil de l'utilisateur
Haru Kamukura
Le piège
XP & RANG : 410 XP • Compétent
Réputation : 00
Je suis lié.e à : George Wilson
Parchemins usagés : 103
Votre bijou : Un pendentif
Présence : Présent.e
Avatar : Urushibara Ruka
XP & RANG : 530 XP • Expert
Réputation : 40
Je suis lié.e à : Ada S. Ragnvald
Appréciation : -30
Parchemins usagés : 112
Votre bijou : Une boucle d'oreille souvent cachée par sa touffe de cheveux
Présence : Présent.e
Avatar : Kida Masaomi (DURARARA!!)



XP & RANG : 530 XP • Expert
Réputation : 40
Je suis lié.e à : Ada S. Ragnvald
Appréciation : -30
Parchemins usagés : 112
Votre bijou : Une boucle d'oreille souvent cachée par sa touffe de cheveux
Présence : Présent.e
Avatar : Kida Masaomi (DURARARA!!)
Mar 4 Juil - 1:20
Ashita no Joe. L’histoire d’un jeune orphelin nommé Joe Yabuki dont les talents aux combats finissaient par attirer la curiosité d’un ancien boxeur alcoolique, Tange Danpei. Il décida alors de l'entraîner pour faire de lui un boxeur pro’.  Bien que ce soit assez compliqué, car Joe était du genre un peu indomptable et l’idée ne le passionnait pas des masses.

C’est le premier manga qu’il avait lu. Et en fait, maintenant qu’il y pense, c’était peut-être le seul. Ou en tout  cas, celui qui l’avait le plus marqué. Plus jeune,  Roland c’était un peu le Joe Yabuki du monde réel. Se sentant abandonner par ses parents, dans leur attitude, leur manière de voir le bien partout tant qu’il y avait de l’argent,  il avait fait le fougueux. Le gros bagarreur dans son école exclusivement masculin. Il déployait son énergie dans l’insolence, dans ses colères qu’il piquait. Car oui, il se mettait souvent en colère. Il avait perdu espoir en la bonté humaine.  

Maintenant qu’il y pensait, il avait bien changé depuis.  C’est une époque qu’il préférait oublier, mais qui avait tendance à réapparaître sans qu’il ne puisse l’en empêcher. Il ne savait pas trop si c’était une bonne chose ou non.  Après tout, on apprenait de ses erreurs.

En tout cas,  le nom du manga fit mouche auprès de la jeune femme dont les yeux s’illuminèrent. Mais lorsque Roland s’émerveilla en comparant les deux styles de dessins, elle piqua littéralement un fard.
Elle se lança alors dans une espèce de plaidoyer en faveur du mangaka Tetsuya Chiba. Qu’elle ne pourrait jamais avoir la prétention d’égaler ses dessins. Qu’il s’agissait d’un génie,  qu’elle n’était encore qu’une débutante et…  enfin l’idée qu’elle voulait lui transmettre étaient qu’on ne pouvait absolument pas comparer les mangakas. Elle ne termina même pas phrase tant elle semblait subitement chambouler.  

De nouveau, cela fit rire Roland.  Elle était sacrément drôle en même  temps,  Haru, sans vouloir l’être forcément! Puis il agita sa main d’un air éloquent en ajoutant :

Ça va, t’inquiète,  je pense avoir pigé l’idée ! Après peut-être que t’as raison, je ne m’y connais pas tellement en manga à vrai dire...  Ni même en dessin.”  

Il ne savait pas lui-même dessiné.  Parfois dans sa chambre,  pour se divertir,  il traçait quelques coups de dessins ou de peintures.  Cela a parfois un effet thérapeutique.  Il trace de tout et n’importe quoi. Parfois même, cela lui arrivait ne fait qu’une simple ligne.  Cela lui prodiguait un certain réconfort même s’il ne saurait dire exactement en quoi.
Enfin, en tout cas il voulait bien parler de tout, mais pas de ses talents dessins.

Le ventre de Haru se remit par ailleurs à gargouiller.  C’est qu’elle a un estomac qui en demande! Le seul problème… c’est Dumb.  Il ne pouvait pas le laisser comme ça derrière.  Raaah, c’est pour cette raison qu’il détestait être reconnaissance envers quelqu’un! Cela lui retombait toujours dessus à un moment ou à un autre! Et dire qu’il aurait pu aller prendre un verre avec la charmante demoiselle.

Mais voilà qu’elle lui proposait d’attendre le propriétaire ensemble.  Et de le surveiller ensemble pour qu’elle puisse l’inviter à manger après.  Roland darda des yeux émerveillés dans sa direction.  C’est la première fois qu’il rencontrait quelqu’un d’aussi adorable, c’en était trop :

Tu es un ange tombé du ciel!” murmura-t-il les yeux pétillant d’admiration.

Puis elle sortit deux barres chocolatées pour patienter leur estomac. C’est tout à fait adorable la façon dont elle lui souriait pleine de sincérité et d’honnêteté !
Le chien se décida finalement à bouger et elle en profita pour le caresser tout en développant sa présentation. Elle s’appellait Haru Kamukura et elle a dix-neuf ans, étudiante en dessin et en art:

Mon nom est Roland K. Ström! Dix-sept ans en filière scientifique et mon rêve… ‘’

Il s’arrêta pour réfléchir. Un rêve ? Il n’y avait jamais réellement réfléchis jusqu’à présent. Pourtant,  il lâche la première idée qui lui vint à l’esprit:

"Profiter de la vie au maximum ! C’est une bonne idée ça, non ?"

===============Académie Ethiareal===============
Merci à Engjel pour l'avatar et Léana pour le thème ♥:
 
avatar
Lycéen charmeur
Voir le profil de l'utilisateur
Roland K. Ström
Lycéen charmeur
XP & RANG : 530 XP • Expert
Réputation : 40
Je suis lié.e à : Ada S. Ragnvald
Appréciation : -30
Parchemins usagés : 112
Votre bijou : Une boucle d'oreille souvent cachée par sa touffe de cheveux
Présence : Présent.e
Avatar : Kida Masaomi (DURARARA!!)
XP & RANG : 410 XP • Compétent
Réputation : 00
Je suis lié.e à : George Wilson
Parchemins usagés : 103
Votre bijou : Un pendentif
Présence : Présent.e
Avatar : Urushibara Ruka



XP & RANG : 410 XP • Compétent
Réputation : 00
Je suis lié.e à : George Wilson
Parchemins usagés : 103
Votre bijou : Un pendentif
Présence : Présent.e
Avatar : Urushibara Ruka
Mar 4 Juil - 1:52
C'était une étrange sensation, celle de se ridiculiser, sans se sentir gêner pour autant... Non, avoir envie d'en rire. C'était, pour Haru, étrange. Généralement, dans ce genre de situation, il serait extrêmement gêné. Mais là, il avait simplement envie de rire avec Roland... On disait que le rire était contagieux, et cela était bien vrai. Mais, ce n'était pas une mauvaise chose. Après tout, faire partager la bonne humeur, c'est quelque chose de formidable. Haru en aurait presque était admiratif. Il se contenta de rire avec Roland, de rire de lui même, sans méchanceté, ni cynisme. Non, rire comme un enfant, de bon coeur, avec une innocence et une tolérance qui lui allait tellement bien. C'était probablement comme ça, quand il embrassait pleinement celui qu'il était, qu'au delà de toutes les apparences, ressortait le plus la beauté de l'âme d'Haru Kamukura.

Il se contenta de sourire lorsqu'il fut comparé à un ange... un ange, c'est un peu comme une magical girl, non ? Rien que l'idée fit plaisir à Haru... Qui commençait à s'imaginer en magical girl angélique, sauvant le pauvre Roland de la solitude. Cela le faisait un peu rire, d'ailleurs. Il conserva cette pensée dans un coin de son esprit, se contentant d'écouter Roland.

Alors, il avait dix-sept ans, hein ? Héhé... C'était bien son cadet donc. L'idée d'être l'aîné emplit Haru d'un sentiment de supériorité. Ce qui se traduit au niveau de son visage par un rictus satisfait, et une montée de confiance qui se traduisait à travers son regard. Il se contenta de dire à voix basse.

-Comme je le pensais, c'est bien moi l'aîné... Héhé...

Il se contenta de prononcer cela à voix basse, comme pour lui même. Il continua à écouter Roland... Il veut profiter de la vie à son maximum ? La façon dont il avait hésité... peut être avait-il l'impression de n'avoir pas de rêve ? C'était peut être cela. Haru pouvait comprendre, il n'attendait pas exactement qu'il lui dise son rêve. Mais, rien que ce qu'il avait dit était déjà beaucoup, et peut-être que le jeune homme ne s'en rendait même pas compte. Haru se contenta alors de lui sourire, avant de répondre. Ce n'était pas un grand sourire. Il était léger, doux, tendre, tout comme le regard qu'il portait sur son nouvel ami.

-Je pense que c'est un très beau rêve. Et bien plus compliqué à atteindre que ce que les gens peuvent penser. Après tout, quand on profite de la vie au maximum, n'est-ce pas là le meilleur moyen de rendre heureuses les personnes auxquelles on tient ? C'est une excellente idée.

Il resta ainsi. Son regard portait en lui une certaine mélancolie... Oui, c'était le genre de chose auquel sa mère n'avait pas pensé. C'était le genre de chose qu'il s'était juré de faire. Il approcha sa main en direction de Roland, le petit doigt en avant. Serrer le petit doigt de quelqu'un avec le sien était, dans son pays natal, un symbole de promesse.

-Alors profitons tous les deux de notre vie au maximum, d'accord ? Et c'est une promesse !

Il pencha légèrement la tête sur le côté, tout en accentuant légèrement son sourire, comme pour souligner ses paroles. Le chien s'était arrêté, regardant tour à tour Haru puis Roland, comme essayant de comprendre ce qu'il se passait. Une légère brise soufflait, faisant légère flotter les cheveux d'Haru, tout cela tandis que le soleil couchant les illuminait tendrement.
avatar
Le piège
Voir le profil de l'utilisateur
Haru Kamukura
Le piège
XP & RANG : 410 XP • Compétent
Réputation : 00
Je suis lié.e à : George Wilson
Parchemins usagés : 103
Votre bijou : Un pendentif
Présence : Présent.e
Avatar : Urushibara Ruka
XP & RANG : 530 XP • Expert
Réputation : 40
Je suis lié.e à : Ada S. Ragnvald
Appréciation : -30
Parchemins usagés : 112
Votre bijou : Une boucle d'oreille souvent cachée par sa touffe de cheveux
Présence : Présent.e
Avatar : Kida Masaomi (DURARARA!!)



XP & RANG : 530 XP • Expert
Réputation : 40
Je suis lié.e à : Ada S. Ragnvald
Appréciation : -30
Parchemins usagés : 112
Votre bijou : Une boucle d'oreille souvent cachée par sa touffe de cheveux
Présence : Présent.e
Avatar : Kida Masaomi (DURARARA!!)
Mar 4 Juil - 10:58
Haru avait donc dix-neuf ans ? Une femme plus âgée ? Cela avait un certain charme. Même si avec sa petite taille et ses traits si fins, il ne l’aurait jamais deviné. Comme il avait pu se trompait sur l’âge de Kathy, qu’il appelait désormais Katkat, à cause de sa minuscule petite taille. À force de lui servir de leçon, il faudrait qu’il arrête de tout baser sur l’apparence!

Enfin, cela eut l’air de lui faire plaisir. D’être l'ainée. Une satisfaction traduite par un certain rictus et des yeux pétillants. Elle marmonna quelque chose à voix basse, que le blondinet n’entendit pas. Comme si elle parlait à elle-même, toute contente du nouveau rôle à assumer en tant qu’ainé.
Bien qu’il aurait pu faire tous les efforts du monde, il aurait du monde mal à la considérer comme telle et lui comme le cadet. C’était assez comique en quelque sorte.

Lorsque Roland lui dévoila son rêve, il apparaît fier et content. Alors qu’en réalité, n’était-ce pas un p’tit peu ridicule comme but à atteindre ? Ce n’en était pas réellement un comparé à celui de Haru de devenir mangaka. En effet, ses yeux pétillaient lorsqu’elle en avait abordé le sujet. Et même s’il a dû mal à l’admettre, il l’avait envié à cet instant même. Ce n’était pas donné à tout le monde de pouvoir avoir un rêve, alors y croire avec une telle force.  

Pourtant, elle ne se départit pas de son sourire.
C’est un très beau rêve, lui confia-t-elle même toujours avec cette honnêteté surprenante. Elle lui répondit plus sérieusement qu’elle ne l’aurait cru. Que ce fût plus compliqué que ça n’y paraissait car cela consistait également à rendre les gens qui nous entouraient, heureux. C’était, selon elle, une excellente une idée même.

Merci” répondit-il avec un petit ton timide auquel il n’était pas habitué.

Parce qu’il avait apprécié la réponse de Haru. Il ne lui aurait pas tenir rigueur non plus si elle était moquée. Il en aurait même rigolé avec elle. Mais qu’elle lui dise, qu’il s’agissait d’un très beau rêve. Cela lui réchauffait le cœur, en quelque sorte.
Puis elle tendit le petit doigt en avant. Il ne sait plus par qui il avait déjà entendu dire qu’il s’agissait d’un geste symbolique pour faire une promesse. Et ce fut ce qu’elle fit. Elle lui proposa de faire la promesse de mener leur vie à deux au maximum.

La brise souffla les cheveux de Roland qui contempla avec surprise le petit doigt tendu tandis qu’il tendit petit à petit le sien en guise de promesse avec un sourire se dessinait malgré sur lui sur ses lèvres:

C’est une promesse! répéta-t-il avec la même vigueur. Compte sur moi, après tout on n’a qu’une seule vie, pas vraie?

Et il sourit de toutes ses dents comme pour accentuer cette détermination.
Le chien s’était arrêté pour observer la scène. Et peut-être était-ce le fait de ne pas se sentir inclure qui le poussa à réagir. Enfin, quoi qu’il en soit, la seconde d’après, il sauta sur Roland.
Ce dernier, qui ne s’y attendait pas, fit une pirouette sur lui-même en agitant ses bras dans tous les sens pour se débarrasser de Dumb qui était fermement attaché.

Finalement, sans qu’il ne puisse le prévoir lui-même, le chien se dégagea et lui retomba sur… Haru. À califourchon.
Comme dans les films effectivement. Très embarrassant même pour notre jeune blondinet. En plus, il a accidentellement posé les mains là où il ne faut pas, sur sa poitrine… inexistante et… hein ?
Il s’empourpra complètement puis s’écarta en dressant les deux bras en avant, comme s’il avait commis un crime :

Je suis désolé, je ne voulais pas… C’était un accident!

Sauf qu’il se souvenu au même moment de la sensation de vide de la poitrine de la jeune femme… De la jeune femme…
Ce pourrait-il que…

Haru… C’est un prénom plutôt féminin, non?

===============Académie Ethiareal===============
Merci à Engjel pour l'avatar et Léana pour le thème ♥:
 
avatar
Lycéen charmeur
Voir le profil de l'utilisateur
Roland K. Ström
Lycéen charmeur
XP & RANG : 530 XP • Expert
Réputation : 40
Je suis lié.e à : Ada S. Ragnvald
Appréciation : -30
Parchemins usagés : 112
Votre bijou : Une boucle d'oreille souvent cachée par sa touffe de cheveux
Présence : Présent.e
Avatar : Kida Masaomi (DURARARA!!)
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Ethiareal :: Etablissement
 :: Parc
-
Sauter vers: