Viens vivre des aventures fantastique dans la merveilleuse Académie Ethiareal.
 








 :: Personnages
 :: Archives :: Rp Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant

Certaines choses changent et d'autres pas ; Ft Engjel




Mar 13 Juin - 5:09
Invité

       
Certaines choses changent et d'autres pas
Ouf ! Cette satanée réunion était enfin terminée. Alors que les élèves s’dirigeaient vers la sortie sous l’étroite surveillance des différents surveillants et membres d’la milice, j’poussai un soupir. J’aurai dû être l’dernier mec à sortir, mais non ! Disons même que j’fus l’premier ou plutôt l’deuxième à m'casser des lieux, et ce après que l’dirlo ait disparu comme par magie et comme d’habitude. Une énigme c’type ! Il m’épatait autant qu’il m’effrayait parfois. J’avais beau faire partie d’son cercle restreint d’collaborateurs -si j’peux m’considérer ainsi, tiens-, que j’avais dû mal à cerner ses intentions. Il m’était plusieurs fois arrivé d’imaginer les raisons qui l’avaient poussé à créer c’bahut, mais plus l’temps passait et plus j’avais l’impression que j’me trompais sur son compte. Pour autant, ces sensations ne m’étaient pas désagréables. C’était plus marrant comme ça ! Et puis, j’pouvais parfois muscler un peu mes interventions grâce à ça. Chose que j’n’aurai certainement pas pu faire dans une autre école. L’ennui, j’vous jure…

Très vite, j’m’exilai très vite dans mon bureau. Mon p’tit paradis. L’endroit était vachement désordonné et pour cause : Aucun parent d’élève ne posait le pied dans cet établissement. Du coup, j’me tuais jamais à ordonner mes papiers. J’prenais juste soin de boucler l’placard et les tiroirs dans lesquels j’rangeais les objets confisqués, mais c’était à peu près tout. La femme de ménage s’occupait d’nettoyer la poussière, mais n’touchait jamais mes dossiers. Faut dire que même dans ce bordel, j’arrivais à me retrouver sans trop de problèmes. J’posai mon cul sur mon siège dactylo avant d’allumer la clim. A l’intérieur comme à l’extérieur, il faisait une chaleur pas possible. Incompréhensible même, alors que nous n’étions même pas en été. Saleté de réchauffement climatique ! D’quoi me mettre encore plus sur les nerfs. Énième soupir. Décidément, cette journée s’annonçait pourrie. Pour d’vrai. Je m’avachis tranquillement dans mon siège en passant une main lasse dans ma chevelure rêche lorsqu’on toqua à la porte.

On pouvait jamais être tranquille dans c’putain d’bahut. Jamais.

J’grognai comme un vulgaire clebs, l’visage froissé par une passable colère. J’m’étais réveillé du pied gauche. C’était définitif. Et la personne derrière la porte risquait d’payer cher pour m’avoir dérangé. Surtout si c’était un élève du coin. Du coup, j’aboyai comme quoi elle pouvait rentrer. Timidement, la porte s’ouvrit alors et laissa place à la secrétaire des lieux : Une jolie fille, serviable et polie. Mon visage s’apaisa tout doucement malgré le dossier qu’elle semblait m’apporter. Elle racla sa gorge, prit aimablement la parole pour les p’tites convenances d’usage, avant d’me tendre la chemise d’un rouge pétant qui m’agressa ma seule mirette. J’le pris quand même, échangeai quelques politesses avec elle pendant une minute ou deux, avant qu’elle ne prenne congé de moi. Lorsqu’elle s’en alla, j’jetai le dossier sur un coin de mon bureau. Je l’aurai bien baisé elle. Sauf qu’elle n’avait pas un cul gros comme j’les kiffais. Comme Shéhé, tiens. Shéhé. Shéhé. L’nom d’la gamine fit plusieurs fois écho dans ma caboche d’pervers…

Avant que j’me décide à aller la faire chier dans son bureau.

Oh oui, ça m’arrivait comme ça, d’temps à autres. Et aussi impulsivement ! Du coup, c’est sans même faire gaffe à mon taf du jour que j’sortis d’mon bureau avant d’me diriger vers l’bâtiment où était concentré toutes les salles médicales ou du même style. J’eus un sourire d’gros porc. L’exutoire parfait ! Défouloir tout trouvé ! J’devrais avoir honte d’abuser d’une si gentille femme, mais la honte n’existait pas dans l’dictionnaire de Kaine. J’allais la p’loter. Y’avait pas meilleur moyen pour évacuer mon stress et mon irritation du coup. Et après ? Après, on verrait bien… Mais pour l’moment, ouais… Ça m’paraissait être un bon plan ! En chemin, j’eus un sourire et j’m’allumai même une clope, tout ça. Sauf que lorsque j’arrivai au couloir qui menait à l’endroit où elle bossait, l’premier coin devant lequel j’tombai fut l’bureau du nouveau toubib du bahut. Instinctivement, j’eus un sourire. Les souvenirs affluèrent et m’firent oublier la libanaise d’un coup. Et puis, bourrin comme j’étais, j’pris même pas la peine d’taper que j’ouvris la porte d’son bureau !

- « Yo Engjel ! C’est Kaine ! Ça roule ?! »

Un jour, j'sens qu'il va vouloir m'péter  la gueule.

       

       
avatar
Invité
Invité
XP & RANG : Perfectionniste - 1161
Réputation : 30
Je suis lié.e à : Personne
Appréciation : 10
Parchemins usagés : 86
Votre bijou : Bague en argent
Présence : Présent.e
Avatar : Makishima Shougo - Psycho Pass



XP & RANG : Perfectionniste - 1161
Réputation : 30
Je suis lié.e à : Personne
Appréciation : 10
Parchemins usagés : 86
Votre bijou : Bague en argent
Présence : Présent.e
Avatar : Makishima Shougo - Psycho Pass
Mer 14 Juin - 22:45


Une fois que les professeurs furent tous passés, la réunion de rentrée était terminée. Du moins, pour eux. Engjel en profita donc… Et bien pour s'installer. Il avait déposé un petit carton avant de se rendre à la réunion pour pouvoir un peu « emménager », il avait des choses à préparer avant que les élèves ne puissent venir le voir et puis il se doutait qu'on viendrait le voir juste après la réunion de rentrée… quoi que. Oui si c'était toujours possible en fait.

Dans tous les cas, se rendait jusqu'au petit espace médical de l'académie avant de prendre les clés et d'ouvrir son bureau. Ca lui faisait bizarre d'ailleurs, d'avoir les propres clés de son cabinet. Première chose à faire : mettre sa plaque sur la porte, ce qu'il ne tarda à faire, c'était la première chose qu'il sorti du carton. Une idée lui vint en sortant son bloc note et il en eut un sourire en coin. Il prit un stylo dans son pot et commençait à écrire deux petits mots. Le premier était «  Chers élèves, n'oubliez pas que le club de théâtre c'est dans un autre bâtiment. Ayant des actions chez le CPE, c'est minimum 2 heures de colle pour un fraudeur, en plus de la colère de m'avoir fait perdre mon temps. Cordialement, le Docteur Hagen  » Ainsi qu'une autre petite fiche explicative concernant le but d'un médecin scolaire et ses qualifications. Comme ça on ne pourrait lui reprocher de n'être que négatif. Il les plastifia légèrement utilisant des bouts d'une pochette en plastique et du scotch avant de les accrocher à sa porte eux aussi. Celle-ci était prête, pas le reste de son bureau.

L'on pouvait voir une étagère vide, une table d'auscultation, une petite commode derrière, une pharmacie une autre pièce où se trouvaient deux séparés d'un paravent. C'était assez sommaire et le jeune médecin avait bien pour objectif d'égayer un peu tout ça. De son carton il sortait d'abord un ordinateur portable qu'il déposa, plusieurs livres sur l'anatomie, des tests ou des maladies spécifiques, quelques décorations avant de sursauter comme...une merde… certainement lorsque quelqu'un ouvrit la porte en trombe.

«  Non mais ça va pas !  »

Kaine ou pas, il fini par soupirer. Personne n'entre dans son bureau comme ça mais c'était tellement dans ses manières de faire que… Voilà.

«  Haaa, la prochaine toque au moins. T'as de la chance que j'avais pas déjà un patient. Re-salut ! Du coup… Mais oui je m'installe. Tu as besoin de quelque chose ? Ou bien tu fais juste un petit tour ?  »

Une fois tous ses bouquins sortis il releva les yeux vers lui. Il lui souriait quand même, pas fâché, mais il avait dit ce qu'il avait à dire.


===============Académie Ethiareal===============


Un petit tour à l'infirmerie ? (clique):
 
avatar
Médecin scolaire sexy
Voir le profil de l'utilisateur
Engjel C. Hagen
Médecin scolaire sexy
XP & RANG : Perfectionniste - 1161
Réputation : 30
Je suis lié.e à : Personne
Appréciation : 10
Parchemins usagés : 86
Votre bijou : Bague en argent
Présence : Présent.e
Avatar : Makishima Shougo - Psycho Pass



Jeu 15 Juin - 1:56
Invité

       
Certaines choses changent et d'autres pas
J’eus un gros rire. Pas un rire désolé. Loin d’là. Mais moqueur. Carrément moqueur. Sa réaction fut normale, mais j’ai pas pu m’empêcher d’être surpris avant d’me gausser comme un enfoiré de première catégorie. Vraiment l’blandinet m’étonnera toujours. ‘Fin, blandinet, blandinet… J’étais quelque part pareil. J’assumais pas trop mon albinisme, même s’il était clairement moins prononcé que ceux des autres. Et ouais. Mes cheveux n’étaient pas teints contrairement à ce qu’on pouvait croire. Et j’préférais pas vous parler du calvaire quotidien en rapport avec ce fait. Enfin, on s’en branle. J’étais pas venu pour ça, même si tout d’abord, j’me devais d’lui présenter mes plus plates excuses :

- « Désolé mon pote ! Ça s’refera plus ! Même si bordel, c’est bien la première fois que t’me reproches un truc ! J’allais finir par croire que t’étais amoureux d’moi ! »

Bien entendu, j’blaguais sans même savoir l’orientation sexuelle d’mon pote. Il arrivait qu’on parle d’cul, mais c’était généralement moi qui monopolisait la conversation pour lui causer d’mes expériences, mes proies tout ça ! Jamais l’inverse. Fallait p’être que j’rectifie l’tir au risque d’passer pour un gros narcissique c’que j’n’étais pas, mais alors pas du tout. Je chassai pour l’instant ces pensées d’mon esprit et j’lui répondis vite fait : « Ouais,  un p’tit tour. J’voulais voir comment tu t’en sortais. Ça fait quoi d’bosser ici ? ‘Fin, j’te demande ça, t’as même pas encore eu ton premier patient. » J’eus un sourire. C’était cool d’avoir un ami de longue date bosser dans l’même coin. J’étais plutôt ravi de ce fait et j'me sentais moins seul.

- « Par contre, t’as du culot d’te servir d’moi toi ! C’est clair qu’ils vont flipper les gens, en venant ici ! »

J’faisais allusion à sa phrase qui me mentionnait. Deux heures de colle ? Il était même trop gentil. J’pouvais même faire plus. A cette idée, j’eus un sourire presque machiavélique. On avait pas idée d’me laisser au poste de CPE, sérieux. En même temps, il fallait que quelqu’un fasse l’job. Que quelqu’un s’occupe de ces garnements et que quelqu’un fasse l’sale boulot quand c’était nécessaire. Et ouais. Toute une histoire ! « Tu veux que je t’aide à ranger ? Avec mon pouvoir, ça sera facile. Suffit que tu m’dises où ranger des trucs et c’est bon. » Je m’adossai alors à un mur, près d’la porte. Si j’lui avais proposé ça, c’était également pour m’faire pardonner pour mon irruption dans son nouveau bureau.

       

       
avatar
Invité
Invité
XP & RANG : Perfectionniste - 1161
Réputation : 30
Je suis lié.e à : Personne
Appréciation : 10
Parchemins usagés : 86
Votre bijou : Bague en argent
Présence : Présent.e
Avatar : Makishima Shougo - Psycho Pass



XP & RANG : Perfectionniste - 1161
Réputation : 30
Je suis lié.e à : Personne
Appréciation : 10
Parchemins usagés : 86
Votre bijou : Bague en argent
Présence : Présent.e
Avatar : Makishima Shougo - Psycho Pass
Jeu 15 Juin - 10:48


En entendant la fin de sa phrase, Engjel ne pu s'empêcher de glousser un peu. Kaine aussi au passage. Décidément y'avait que lui pour faire ce genre de blague. Il malmenait son orientation depuis leur rencontre pourtant il ne lui avait encore jamais encore aucune question. Ses excuses le surprirent, mais il les accepta sans problème, c'était pas pour lui, juste que bon ça aurait été super gênant qu'il brise une consultation, certains moments étaient parfois… décisifs.

«  Haha, excuses acceptées.  »

Au final le médecin s'intéressait plus à savoir s'il était là parce qu'il se sentait mal ou si c'était juste pour marcher et faire coucou. C'était apparemment la deuxième raison. Comment il s'en sortait ? Il sourit un peu plus aux prochaines répliques.

«  En effet, avoir un élève alors que la réunion est à peine terminée… Je te dirai ça dans quelque jours.  »

Et hop dernières affaires du carton sorties alors qu'il lui parlait des adorables petits mot qu'il avait laissé sur la porte. Comme quoi même s'il avait ouvert la porte brutalement il avait pris le temps de les lire. En voyant qu'il était cité peut-être ?

«  Bah s'ils se sentent réellement mal ils vont pas trop flipper, sinon, c'est le but haha, désolé de te faire passer pour le méchant.  »

Non ce n'était pas vraiment de vraies excuses, face aux vilains garnements, Kaine le faisait très bien lui-même. A sa proposition de ranger avec son pouvoir il se rappelait qu'il l'avait fait pour son studio en bordel quand ils s'étaient rencontrés. Faisant non de la tête, il justifia.

«  Je préfère les ranger à la main, et puis, il n'y a pas grand-chose.  » Dit-il en prenant les gros bouquins d'anatomie et en les déposant au plus haut sur l'étagère. «  Par contre tu peux aider physiquement si t'as envie.  » C'était un peu plus camaraderie non ?


===============Académie Ethiareal===============


Un petit tour à l'infirmerie ? (clique):
 
avatar
Médecin scolaire sexy
Voir le profil de l'utilisateur
Engjel C. Hagen
Médecin scolaire sexy
XP & RANG : Perfectionniste - 1161
Réputation : 30
Je suis lié.e à : Personne
Appréciation : 10
Parchemins usagés : 86
Votre bijou : Bague en argent
Présence : Présent.e
Avatar : Makishima Shougo - Psycho Pass



Jeu 15 Juin - 15:18
Invité

       
Certaines choses changent et d'autres pas
- « Hein ? Aider physiquement ? Comment ça ? »

J’eus une tronche de demeuré. Non parce que j’avais clairement rien compris à sa demande, mais alors rien du tout. Il y avait des moments où j’pouvais être particulièrement con. Et puis, c’était incompréhensible quand on écoutait comme ça. Trop flou. Et puis pour une fois, j’avais même pas pensé au cul. Non parce que ça m’était même pas venu à l’esprit qu’il puisse causer de ça. J’le connaissais bien. Quand j’causais pine con et couilles, il rebondissait aussitôt. Du coup, j’étais là, comme un teubé, à m’triturer les méninges, jusqu’à c’que j’décidai d’passer à autre chose en attendant qu’il éclaircisse ma lanterne. Oui, dis comme ça, j’passais pour l’plus grand des demeurés, mais qu’importe.

- « Jouer au méchant, c’est un peu mon rôle quand on y réfléchit bien… »

A cause d’cette école, j’avais les mains sales. Salies par l’sang d’moult victimes. Celui des élèves et étudiants. Celui des professeurs. Celui des étrangers aussi. Les élèves parce qu’il m’arrivait d’les tabasser jusqu’à sang, carrément, histoire d’leur imprimer que leurs pouvoirs impliquaient des responsabilités aussi minimes soient-elles. Bien entendu, j’n’avais quasiment jamais buté d’élèves ou d’étudiants. J’allais jusqu’à la torture pour les cas plus grave, mais rien plus. Niveau profs, c’était pareil. Par contre, les étrangers qui n’avaient aucun pouvoir et qui s’infiltraient dans l’école, là, c’était une toute histoire. Mais j’préférai n’pas en parler avec Engjel. Qui sait comment il l’prendrait en fin d’compte…

- « Et puis, c’est moi qui te refilerait l’plus d’boulots la plupart du temps. Tu m’connais depuis l’temps. J’hésite pas à cogner quand ça va pas dans mon sens. Quoique j’ai dû arrêter l’coup d’la pisse parce qu’après tout, j’suis quand même l’CPE quoi ! »

Là-dessus, j’éclatai d’rire. Ça m’rappelait d’putains de souvenirs tout ça. Notre première rencontre et tout. Ça avait quand même été épique. Depuis c’jour, on s’était rencontrés plus souvent pour des sorties en tout genre. Quand j’y pense, j’aurai dû l’ramener d’force dans l’une des partouzes que j’avais l’habitude d’faire. Histoire d’être encore plus complices. Mais c’était plus possible, parce que… « Tu penses quoi d’la brune, gros cul là ? Elle est bien, hein ? » Parce que bordel, la Shéhérazade, elle me plaisait bien. Depuis pertpet' même. C'était ma target du lycée et que j’n’avais plus droit à l’erreur. A un moment d’sa vie, il faut bien s’caser. En attendant, j’voulais l’asticoter un peu sur l’sujet. Histoire d’savoir s’il savait des choses sur elle. Ou s'il était même intéressé par elle, va savoir

       

       
avatar
Invité
Invité
XP & RANG : Perfectionniste - 1161
Réputation : 30
Je suis lié.e à : Personne
Appréciation : 10
Parchemins usagés : 86
Votre bijou : Bague en argent
Présence : Présent.e
Avatar : Makishima Shougo - Psycho Pass



XP & RANG : Perfectionniste - 1161
Réputation : 30
Je suis lié.e à : Personne
Appréciation : 10
Parchemins usagés : 86
Votre bijou : Bague en argent
Présence : Présent.e
Avatar : Makishima Shougo - Psycho Pass
Jeu 15 Juin - 23:47


S'il avait précisé physiquement c'était pour donner un sens unique à sa phrase, précisant qu'il ne parlait pas avec ses pouvoirs mais bien avec son corps, cependant apparemment Kaine n'avait pas compris.

«  Je voulais dire avec tes bras. Mais c'est pas trop grave.  »

Disait-il tout en continuant de ranger ses gros livres dans l'étagère, du genre ceux qui donneraient des migraines rien qu'à lire le titre à des néophytes. Bon les bouquins c'était réglé et il écoutait Kaine en même temps qu'il rangeait Il rit un peu à sa remarque d'être le grand méchant.

«  T'es aussi censé conseiller les élèves hein !  »

Il ne fallait pas que Kaine se voit comme le grand méchant loup craint de tous les élèves. En tant qu'étudiant Engjel ne l'avait jamais craint. Que ce soit lui ou quelqu'un d'autre, parce qu'il n'avait de toute façon rien à se reprocher. Après il n'était pas là pour lui apprendre son métier, ça l'amusait certainement de jouer avec ce rôle. Il ne pu s'empêcher de ricaner quand il lui annonça que c'était lui qui allait lui envoyer le plus de patients.

«  Si tu tapes trop sur les élèves c'est moi qui vais te taper dessus, ou te signaler, et puis ne te méprend pas, leur propre maladresse est largement suffisante pour les amener jusqu'à moi… les bagarres entre élèves, les maladies…  »

Et des blessures dans les entraînement il y en avait certainement pas mal. Des brimades parfois aussi, et les maladies autant que madame et monsieur tout le monde. Engjel n'hésiterait pas à remettre les méthodes de Kaine en question s'il était trop violent et il lui avait clairement dit à l'instant. Il ne tolérerait pas de violence abusive, surtout de la part d'un membre du personnel éducatif. C'était bien pour ça qu'il avait décidé de s'installer ici. Il était resté plutôt sérieux malgré la blague en fin. Mais c'est vrai que celle-ci était quand même mémorable et lui étira un sourire.

Il changea rapidement de conversation sur un sujet qui revenait assez souvent tout de même : les filles. Ou un truc du genre. Déjà qu'il parlait souvent de son orientation sexuelle… à tort…. Il voulait savoir s'il regardait les femmes ? Il ne voyait même pas de qui il parlait, y'avait plein de brunes, et il était pas du genre à regarder les fesses.

«  Je vois pas de qui tu parles… Et puis c'est pas le genre de chose que je regarde vraiment…  » Fit il dans un regard un peu interrogatif en allumant l'ordinateur.


===============Académie Ethiareal===============


Un petit tour à l'infirmerie ? (clique):
 
avatar
Médecin scolaire sexy
Voir le profil de l'utilisateur
Engjel C. Hagen
Médecin scolaire sexy
XP & RANG : Perfectionniste - 1161
Réputation : 30
Je suis lié.e à : Personne
Appréciation : 10
Parchemins usagés : 86
Votre bijou : Bague en argent
Présence : Présent.e
Avatar : Makishima Shougo - Psycho Pass



Ven 16 Juin - 23:28
Invité

       
Certaines choses changent et d'autres pas
Faire l’sale boulot n’veut pas dire qu’on est invincible ou craint d’tous. C’était quelque chose dont j’avais parfaitement conscience. Il y avait bien d’élèves qui n’avaient pas peur ou presque d’mon courroux. Xin, cette petite peste d’héritière était un exemple. Les membres du conseil des étudiants en général aussi. Et puis, les doux d’caractère quand bien même facilement impressionnables savaient que j’lèverais pas la main sur eux ; et ce même en cas de gros écarts, car personne n’est infaillible dans la vie et tout le monde peut se tromper. Il n’y avait donc aucune crainte à avoir sur ce point. Je caricaturais p’être mon poste, mais si j’étais là depuis cinq piges, c’est que ma façon d’faire fonctionnait quand même et qu’il n’y avait pas trop à redire. L’caractère assez singulier d’notre établissement imposait des mesures singulières. La violence n’résolvait pas tout certes, mais ici, elle aidait beaucoup à faire passer certains messages.

- « Conseiller ? C’est quelque chose que j’fais hein ! Mais tu as été élève, mon pote. On s’est même battu ensemble. Pas la peine d’te faire un dessin sur comment sont les gosses d’aujourd’hui. Leur génération est globalement bien pire que la nôtre ! Même si j’les conseille, ils recommenceront conneries sur conneries. Alors pour éviter les mauvais dérapages, j’tape d’abord et j’cause ensuite. Après faut pas croire hein. J’fais au cas par cas. J’suis pas con pour taper sur tout c’qui bouge, ce serait être foncièrement mauvais et sadique. Du coup, m’signaler à qui ? Au directeur ? Bon courage mon pote ! »

Il serait pas déconnant de dire que ce type était un fantôme, quelque chose du genre. Il apparaissait d’nulle part, disparaissait d’la même façon et il était peu loquace. Pour autant, j’le savais non seulement très puissant mais aussi plus ou moins omniscient. Il avait cette espèce de don d’ubiquité qui faisait que rien n’lui échappait vraiment. Pas grand-chose quoi. Du coup, avec toutes les bêtises que j’avais faites, surtout lorsque j’n’étais encore qu’un insoumis, il aurait pu m’buter ou m’bannir quelque chose dans l’genre. Mais il n’l’avait pas fait. Sans doute avait-il su que j’aurais pu l’servir à un truc. Quelque part, cette façon d’voir les choses était plutôt flippante car ses prédictions étaient plutôt vicieuses et tordus. ‘Fin, c’était pas comme si ça m’gênait d’être son pantin. C’était la preuve d’son intelligence et j’détestais pas c’genre d’personnes malgré mon caractère buté et très terre à terre. Comme quoi…

- « C’est pas l’genre de choses que tu regardes ? Genre t’es pas intéressé au cul ! Vas-y, fous-toi de ma gueule ! »

J’me mis à m’bidonner comme un bossu. C’était pas possible surtout pour un mec d’pas penser au sexe. On bandait pour tout et n’importe quoi. Et puis surtout, Engjel était un vrai beau gosse. J’avais vu pas mal de filles qui bavaient sur lui quand on passait dans un coin. Ceci dit, vrai que j’l’avais jamais vu en compagnie d’une meuf, hormis quand il avait des travaux en groupe, ce genre de choses. Faut dire qu’il avait un comportement assez spécial. Comme quoi, les vrais amis sont plus ou moins faits du même bois. Ouais, nous étions d’gros mais vraiment d’gros marginaux. « J’te parle de celle qui était assise à tes côtés. Shéhérazade. La meuf qui a eu un discours tout mignon après le tien, là. La bronzée là. Putain, ce cul. Moi j’l’enculerais bien profond ! » Ce qui était déjà le cas. Mais j’voulais titiller un peu notre jeune médecin dessus qui faisait mine de s’intéresser à son ordinateur. Voir ce qu’il en penserait et…

- « Et toi… ? T’as une meuf qui te plait ? »

       

       
avatar
Invité
Invité
XP & RANG : Perfectionniste - 1161
Réputation : 30
Je suis lié.e à : Personne
Appréciation : 10
Parchemins usagés : 86
Votre bijou : Bague en argent
Présence : Présent.e
Avatar : Makishima Shougo - Psycho Pass



XP & RANG : Perfectionniste - 1161
Réputation : 30
Je suis lié.e à : Personne
Appréciation : 10
Parchemins usagés : 86
Votre bijou : Bague en argent
Présence : Présent.e
Avatar : Makishima Shougo - Psycho Pass
Jeu 22 Juin - 21:26


Même s'il se doutait bien qu'il aurait été renvoyé s'il causait des problèmes – encore- ou faisait dans la violence plus que gratuite il voulait être clair et n'acceptait pas ça. Il l'avait peut-être dit un peu trop vite ? Il connaissait Kaine. Il n'allait pas frapper n'importe qui. Ca serait plutôt pitoyable sinon. Et il ne serait certainement pas ami avec lui si c'était le cas.

«  Tu n'as pas tort, haha. Non, c'était juste pour que ce soit clair. De toute façon si tu étais du genre à juste taper sur tout ce qui bouge on serait certainement pas potes. Non ?  »

C'était une question un peu rhétorique, pas obligé d'y répondre quoi que parfois on connaissait pas vraiment ses amis, mais il croyait tout de même en Kaine donc… Il préférait être rassuré par les propos qu'il lui tenait avant qu'il ne passe à un sujet un peu plus… houleux ? C'était le cas de le dire et probablement l'une de ses spécialité, à Kaine… Qui avait apparemment du mal à croire qu'Engjel ne matait pas les filles qui passait. Contrairement au CPE, non il n'y faisait pas spécialement attention. Il cligna un peu des yeux à cette réaction. Ils étaient certainement en totale opposition à ce sujet. Il clarifia un peu plus ses propos qui étaient vis à vis de Shéhérazade tandis qu'Engjel finissait de s'occuper de son petit logiciel qui allait contenir tous les dossiers des élèves et les commentaires des autres membres du personnel médical. Hop. C'était prêt.

Il ne fut pas vraiment étonné lorsqu'il lui demandait s'il avait quelqu'un en vue. Plus précisément, une fille, Engjel en eut un petit sourire, il ne prit pas plus longtemps répondre.

«  C'est plutôt marrant que tu fasses plein de blagues sur ma prétendue homosexualité et qu'au final tu me demandes si y'a une fille qui me plaît. Et pour répondre à ta première question, Shéhérazade, non pas vraiment, même si je l'apprécie. En tant qu'amie. C'est ma colocataire. Et non je n'ai pas de fille qui me plaît particulièrement. Pas de mec non plus si jamais tu te poses la question.  »

Il lui fit un sourire entendu. Ayant fini de tout installer sur son bureau, il s'assit sur le meuble


===============Académie Ethiareal===============


Un petit tour à l'infirmerie ? (clique):
 
avatar
Médecin scolaire sexy
Voir le profil de l'utilisateur
Engjel C. Hagen
Médecin scolaire sexy
XP & RANG : Perfectionniste - 1161
Réputation : 30
Je suis lié.e à : Personne
Appréciation : 10
Parchemins usagés : 86
Votre bijou : Bague en argent
Présence : Présent.e
Avatar : Makishima Shougo - Psycho Pass



Jeu 29 Juin - 16:26
Invité

       
Certaines choses changent et d'autres pas
- « Bah justement mon pote, j’en sais rien moi de tes préférences coté cul. T’as jamais vraiment dit quoique ce soit dessus… »

J’pris un air faussement déçu. Mais il savait bien que j’étais pas sérieux avec ma tronche d’constipé. Par contre, j’lui avais balancé une vérité : J’connaissais pas du tout son orientation. En soi, c’était pas mes oignons et il était libre d’se déclarer ou non ; mais j’trouvais ça dommage qu’il soit aussi réservé sur l’sujet avec moi, surtout vu tout c’que j’pouvais lui raconter comme conneries salaces. ‘Fin, après, je m’y étais fait hein. Et puis ça n’affectait pas vraiment notre amitié, loin de là. Même que j’avais pas répondu à sa première question. J’avais pas vraiment bité qu’elle était rhétorique, mais j’m’étais dit qu’on se connaissait assez pour passer sur des trucs sans importance. J’étais un gros pervers et violent certes, mais j’savais où étaient mes limites et ce qu’il ne fallait pas faire. J’étais chaotique, mais pas mauvais.

- « Mais peu importe que tu sois homo, hétéro ou bi. Ça changera rien à notre relation. ‘Fin… Sauf si tu m’dis que tu veux d’mon cul. Là, y’aura comme qui dirait un léger problème, hahahaha ! »

Un très gros problème ? Non. Si jamais un truc pareil arrivait, j’lui ferais certainement comprendre que j’étais pas disposé à donner du mien. J’avais rien contre les gays, mais j’en étais pas un. Chacun sa vie. Chacun ses préférences. Chacun son cul aussi. Et puis, vu que j’aimais la sodomie, j’pouvais les comprendre quelque part et pas les dénigrer. J’étais pas un salaud. « Sinon t’as d’la veine d’habiter avec un canon pareil. Tu vis avec, et tu travailles avec. Si c’est pas l’pied ! » Par contre, j’avais pas trop sauté au plafond alors que j’aurai dû. Savoir qu’elle était sa coloc’ pouvait m’donner l’idée d’partir squatter chez eux bien souvent, mais non. J’allais pas l’gêner avec mes conneries ; d’autant plus qu’elle pouvait m’basher devant lui sans que j’puisse lui forcer un peu la main pour jouer. Engjel laisserait pas passer ça…

- « Bon… J’suppose que j’devrais te laisser tranquille. C’était une p’tite visite d’courtoisie histoire de voir comment tu t’en sors. On aura certainement l’occasion de se revoir bien plus souvent maintenant de toute façon ! »

Sur ce, j’pris la direction de la sortie non sans lui faire un signe de main. J’étais à la base venu dans le coin pour asticoter l’autre meuf dont on avait parlé, mais l’excitation était redescendue avec notre discussion. Puis, l’année scolaire était assez longue. J’allais certainement avoir des occasions pour bien jouer avec elle.

       

       
avatar
Invité
Invité
XP & RANG : Perfectionniste - 1161
Réputation : 30
Je suis lié.e à : Personne
Appréciation : 10
Parchemins usagés : 86
Votre bijou : Bague en argent
Présence : Présent.e
Avatar : Makishima Shougo - Psycho Pass



XP & RANG : Perfectionniste - 1161
Réputation : 30
Je suis lié.e à : Personne
Appréciation : 10
Parchemins usagés : 86
Votre bijou : Bague en argent
Présence : Présent.e
Avatar : Makishima Shougo - Psycho Pass
Sam 8 Juil - 22:01


Si Engjel n'avait jamais rien sur ce genre de sujet… intime depuis qu'il connaissait Kaine c'était parce que celui-ci n'avait jamais demandé et aussi parce qu'il n'était pas sûr lui-même et que de toute façon il avait d'autres choses à penser, il s'amourachera bien de quelqu'un un jour et ne garderait pas cette possibilité fermée. De toute façon il savait très bien que Kaine l'accepterait de base, c'était pas le genre d'idiot qui fermait tout relation à un type pas hétéro, il n'avait pas peur de ce genre de chose et avait de toute façon une grande gueule assez conséquente pour ne pas se laisser faire à ce propos. Il se mis à rire à sa remarque : tant que c'était pas lui, ça passait.

«  T'as aucun souci à te faire pour ça Kaina, haha.  »

Ha l'humour du présent CPE était parfois particulier mais en général, souvent amusant quand on savait aller derrière le franc parler… Parce que oui ça rebutait certainement plus d'un cette façon de parler, ce n'était pas non plus celle du médecin même si parfois il pouvait avoir un vocabulaire un peu familier…

Kaine releva de suite le fait qu'il habite avec l'infirmière. Pour lui c'était bien parce qu'il l'appréciait mais rien de plus donc pour le coup ce n'était pas « le pied », c'était juste agréable amicalement parlant.

A la place de continuer sur la discussion un peu bizarre qui aurait pu faire recracher à Engjel sa sexualité dont il doutait fortement, Kaine préférait lui dire qu'il allait le laisser. C'était son premier réel jour de travail, sans internat aucun, totalement libre. Il ne devait pas passer ce temps à discuter avec le CPE. Qui avait lui aussi de toute façon du travail, sûrement que certains élèves tenteraient déjà de sécher les cours, cela ne serait pas étonnant vu certains.. *

«  Comme tu veux, on se croisera de toute façon dans la journée on peut-être qu'on se verra pour manger ensemble, je pense, travaille bien.  »

Engjel lui fit aussi un signe de main amical avant de poser ses fesses sur… la chaise, devant l'ordinateur, regardant un peu les dossier des élèves, les personnes malades, tout ça, dont il aurait besoin de s'occuper en priorité. Il avait bien l'intention de lancer quelques convocations ici pour au moins apprendre à les connaître un petit peu.



RP terminé, du coup oo

===============Académie Ethiareal===============


Un petit tour à l'infirmerie ? (clique):
 
avatar
Médecin scolaire sexy
Voir le profil de l'utilisateur
Engjel C. Hagen
Médecin scolaire sexy
XP & RANG : Perfectionniste - 1161
Réputation : 30
Je suis lié.e à : Personne
Appréciation : 10
Parchemins usagés : 86
Votre bijou : Bague en argent
Présence : Présent.e
Avatar : Makishima Shougo - Psycho Pass
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Ethiareal :: Personnages
 :: Archives :: Rp
-
Sauter vers: