Viens vivre des aventures fantastique dans la merveilleuse Académie Ethiareal.
 








 :: Etablissement
 :: Complexe sportif Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant

Un chaton, ça griffe ! (avec Zera Mitsune)




Mar 4 Juil - 16:56
Invité

Nice
jump !
ft. Zera Mitsune
532 mots
RP sportif
pensées en italique
dialogue entre «»
Un chaton, ça griffe &
Un chaton, ça colle !

Cours de sport. Autant dire sa matière préférée. Oui. Plus besoin de faire le légume, somnolant à moitié, cette fois, il allait y avoir de l'action ! Ce qui était loin de satisfaire quelques-uns de ses camarades, mais Aimé, lui, était pleinement heureux. Ceci allait entretenir son corps parfait et l'empêcher de penser toujours plus. Penser, divaguer, s'endormir et se faire crier dessus. Contrairement à ce qui s'annonçait, ce n'était pas ce qu'il adorait en terme de réveils. Heureusement qu'il fut en état d'entendre les paroles du professeur qui annonçait le principe du cours prochain, sinon il aurait pu en être rejeté. Lui, ne pas faire de sport, et plus encore, ne pas faire d'athlétisme. Alors oui, quand il faisait très froid ou très chaud, ce n'était pas vraiment l'activité qu'il pratiquait. Mais par ce temps ! Aimé regarde par la fenêtre, interrompant son écoute des consignes. Il avait entendu les mots "concours" et "saut en hauteur", ça lui suffisait. Dehors, le temps était clément. Quelques nuages dans un ciel bleu limpide. Ah, qu'est-ce qu'il aimerait être un oiseau pour jouir de sa liberté, cet enfant. Quoi qu'il en soit, il alterne le regard entre le professeur et le paysage externe. Il a une place près de la fenêtre, ce qui ne semble pas vraiment judicieux de la part de l'enseignement. De toute façon, entre des regards réguliers par la fenêtre ou des ronflements discrets, quel était le mieux ?

Peu à peu, tout le monde se lève, certains souriant, d'autres non. Il est temps de se changer. Sans attendre que les filles partent, Aimé enlève déjà son haut à la façon d'un mannequin. Pectoraux et abdominaux dessinés à la hache, certaines donzelles le regardent intensément, ralentissant le pas. Il les voit, lance un sourire, se retourne leur faisant voir maintenant son tatouage en bas du dos alors que la courbe de celui-ci dirige les regards vers ses fesses. Il court, il aime l'athlétisme, on ne peut qu'envisager la vue sublime qui s'en dégageait.
Lorsque les jeunes femmes songèrent à partir, il ne restait qu'Aimé avec les autres garçons. Il n'était pas fou des concours de masculinité et quelques-uns semblaient déjà vouloir comparer leurs engins. Il soupirait en enlevant son bas et en enfilant la tenue adéquate. Les autres l'interpellaient en agitant leurs attirails pour qu'il le rejoigne. Comment ne pouvaient-ils pas voir que ça mettait pas mal de gens mal à l'aise ? Aucun respect des autres, ça le mettait en rogne. Et pourtant, il tenait à garder sa position neutre vis-à-vis de la classe. Il levait la main : "Si vous voulez voir qui a la plus grosse, il faut le mériter ! Et ça se joue au saut en hauteur mes petits gars !"

[...]

"Et c'est encore un prodigieux saut pour Aimé ! Prenez exemple sur lui vous autres !"
"Comment fait-il ?" "C'est vraiment impressionnant !"
Oui, vous tous, adulez-moi. Voilà ce que veut l'athlète, de l'attention. Oui, certes, mais de l'admiration de loin. Il n'aime pas les attroupements autour de lui. C'est pour ça alors que certains viennent le voir pour des conseils, il s'éloigne, se met sur le pan d'un mur puis au sol, s'étirant pour le prochain saut.  

avatar
Invité
Invité
XP & RANG : 00
Réputation : 50
Je suis lié.e à : Arwen Oswald
Appréciation : 20
Parchemins usagés : 15
Votre bijou : Une chaine de cheville
Présence : Présent.e
Avatar : Jougasaki Mika (THE iDOLM@STER: Cinderella Girls)



XP & RANG : 00
Réputation : 50
Je suis lié.e à : Arwen Oswald
Appréciation : 20
Parchemins usagés : 15
Votre bijou : Une chaine de cheville
Présence : Présent.e
Avatar : Jougasaki Mika (THE iDOLM@STER: Cinderella Girls)
Sam 8 Juil - 23:33

Mademoiselle Mitsune?
-Oui ?

Un joli sourire. Quelques mots de politesses échangés et le tour est joué. Rendre service à un professeur est une excellente opportunité pour marquer des points en tant qu’élève studieuse et docile. Quoi qu’ils peuvent en dire,  l’attitude d’un étudiant influence toujours le comportement d’un adulte.  Cela permet également de se faire remarquer.
Et dans un amphithéâtre remplit de jeunes, il est difficile d’attirer l’attention sur un point en particulier.  Le fait que le professeur en question se souvienne de son nom de famille, montre à quelle point ses efforts peuvent payés. Qu’elle ne fait pas cela pour rien.

C’est si facile de savoir ce qu’un adulte peut penser! Ils se ressemblent tous… ou du moins presque tous! Il est vrai qu’à l’académie d’Ethiareal, le recrutement des professeurs se fait de façon plutôt strict et particulier. Rien à voir avec le genre auquel elle avait affaire à l’époque dans son lycée. Une époque qui semble remonter bien loin, désormais…

Elle sort de l’établissement scolaire avec une pile de documents dans les bras que l’un des professeurs de sport doit apparemment remplir. Il serait apparemment en plein cours dans le complexe sportif.

En sortant, le soleil lui chauffe le crâne et ses longs cheveux roses qui descendent en cascade jusqu’à ses fesses. Elle est toujours merveilleusement belle, même dans un uniforme et semble sortir du lot tandis que les regards des garçons s’accrochent à sa jupe retroussée. Elle aime montrer qu’elle a de jolies jambes. Cela frustre les filles. Et alors ? Ce n’est pas comme si elle le fait exprès… Quoique…

Au moment où elle entre dans le bâtiment, elle croise d’autres jeunes filles qui elles-mêmes semblent sortir. Néanmoins elles ont du mal à décider prendre la sortie, s’extasiant à propos des garçons visiblement en plein cours. Ou plutôt sur un garçon en particulier. Intéressé, elle suit leurs regards et tombe sur un garçon particulièrement beau. Zera dévore de ses yeux dorés son corps visiblement délicieusement musclé derrière ses vêtements. Le seul bémol, c’est qu’il semble plus jeune.

Rapidement, un plan se dessine dans son esprit tandis que les garçons choisissent visiblement de faire des sauts en hauteur. Il est vraiment impressionnant, même dans sa façon de jouer. Sa décision est définitive, il faut absolument qu’elle en sache plus!

Elle choisit de mettre son plan à exécution lorsqu’elle s’aperçoit qu’il s’éloigne pour s’asseoir sur le pan d’un mur.
Relevant la pile de papiers qu’elle tient dans ses bras, près de son visage, elle s’avance dans sa direction. Et pile au moment où elle arrive près de lui, sa jambe part sur le côté et elle trébuche.

Une pluie de papiers s’envole dont un atterrit même sur ses cheveux. Elle prend un air catastrophé en admirant le désastre:

Ah mais quelle idiote!

Elle se relève pour entreprendre à tout ramasser et regarde de tous les côtés histoire de voir que personne n’a rien vu. Mais comme par hasard, elle croise le regard d'Aimé. Se rendant compte que quelqu’un s’est aperçu de sa bourde, elle enfonce son visage entre ses mains, l’air complètement embarrassé:

Ahhh, la honte…

===============Académie Ethiareal===============
Spoiler:
 
avatar
Petite peste diablement sexy
Voir le profil de l'utilisateur
Zera Mitsune
Petite peste diablement sexy
XP & RANG : 00
Réputation : 50
Je suis lié.e à : Arwen Oswald
Appréciation : 20
Parchemins usagés : 15
Votre bijou : Une chaine de cheville
Présence : Présent.e
Avatar : Jougasaki Mika (THE iDOLM@STER: Cinderella Girls)



Ven 14 Juil - 14:10
Invité

Nice
jump !
ft. Zera Mitsune
584 mots
RP sportif
pensées en italique
dialogue entre «»
Un chaton, ça griffe &
Un chaton, ça colle !

Pour être clair avec autrui, Aimé n'avait rien demandé. Comprenons-nous bien, il était là, assis, enfin accroupi, tranquillement, à s'étirer. Il jetait un regard par-ci par-là pour être sûr et certain que personne n'allait venir troubler sa tranquillité avant le prochain saut. Oui, mais. Il y a eu "elle", une putain de bombasse. Aimé entrouvrait déjà les lèvres en la regardant, des jambes fines, un visage aux traits somptueux, nul doute qu'elle avait une belle réputation à ses côtés malgré qu'il ne la connaisse pas. Et vint la chute rompant tout charme. Ah. La maladresse est un tue l'amour surtout pour une fille qui doit toujours faire attention au moindre de ses gestes. C'est vrai que la nature est assez injuste concernant les différents genres humains, un homme se doit d'être musclé, viril et avec les conventions de la société d'aujourd'hui, un peu féminisé dans son apparence. Quant à la femme, elle se doit d'être maigre, touchante, mignonne mais débrouillarde. C'est ainsi que le percevait Aimé. Oui, il aimait les stéréotypes et les filles aux jupes courtes.
Mais, réellement, qui n'aime pas ça ? 

Elle se relève rapidement et ramasse les feuilles. Aimé ne bouge pas, une des copies à ses côtés. Enfin, il esquisse un geste, il déplie les genoux en prenant la fameuse dans le creux de ses doigts. Il marche, doucement, sans un bruit et surplombe la jeune fille aux cheveux roses. Il pose par terre ce qui a dans la main en cherchant les yeux de Zera. Il veut la voir. Dès que ce fut fait, non sans un sourire, il trottine bruyamment pour se refaire une place dans la queue avant le prochain saut.

Au fur et à mesure du temps qui passe, il enchaîne les sauts, sautant de plus en plus haut. Quel est donc ce miracle, est-ce son pouvoir, une bonne détente ? Ça semble quelque peu invraisemblable un don aussi dérisoire. Dans le même temps, les gouttes de sueur perlent sur ces vêtements. Il commence à faire chaud et quelques dizaines de minutes sont déjà passées depuis la dernière pause. Aimé regarde à gauche et à droite pour repérer la fille d'antan lorsque des "amis" lourdingues s'approchent de lui. Il est temps de se reposer un peu, quoi de mieux que quelques blagues foireuses. Aimé rigole et sourit, ce n'est que de l'hypocrisie. Néanmoins, il entretient ses relations, il n'a pas envie de devenir une paria. Encore une fois, qui le voudrait ? Surtout dans cette académie. Ils se plaignent et gémissent des compétences d'Aimé, ils ont perdu leurs petites compétitions, c'était à prévoir. Le jeune athlète se fait modeste alors que sur son corps est marqué les traces des efforts. Oui, il s'entraîne, bien sûr qu'il allait les battre à plate couture.

C'est bientôt la fin du cours, Aimé a envie de refaire un saut, mais il se dit que c'est peut-être un peu trop, il réfléchit aux conséquences sur ses séances de sport journalières. Il s'éloigne, le groupe bruyant a déjà fait atteindre son "quota" au mâle. Alors qu'il marche en direction du mur, un de ses camarades de classe vient l'enlacer. Ah. Berk, de plus, le sportif est plein de sueur et il ne veut pas paraître pour un être dégoutant et dégoulinant auprès de qui que ce soit, bien qu'il ait mis du déodorant aux senteurs citronnées.
Aimé cri : "tu fous quoi là ?!"
Il ne sait pas à qui il parle, il n'a pas pris la peine de se retourner.

avatar
Invité
Invité
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Ethiareal :: Etablissement
 :: Complexe sportif
-
Sauter vers: