Viens vivre des aventures fantastique dans la merveilleuse Académie Ethiareal.
 








 :: Personnages
 :: Présentations :: Présentations validées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant

Présentation de Norah June Hudson[100%]

XP & RANG : 40 • Novice
Réputation : 02
Je suis lié.e à : Sören A. Mikkelsen
Appréciation : 0
Parchemins usagés : 17
Votre bijou : Une boucle d'oreille en tungsten portée à l'oreille droite.
Présence : Présent.e
Avatar : Nana Osaki - Nana (manga)



XP & RANG : 40 • Novice
Réputation : 02
Je suis lié.e à : Sören A. Mikkelsen
Appréciation : 0
Parchemins usagés : 17
Votre bijou : Une boucle d'oreille en tungsten portée à l'oreille droite.
Présence : Présent.e
Avatar : Nana Osaki - Nana (manga)
Mer 12 Juil - 23:43
Hudson Norah June
Get on board... Or get out of the way.
Hudson
Norah June
17 ans
Hétérosexuelle
Australienne
Lycéenne
Classe B
Bac S
Physique
« Notre fille ? Hé bien, c’est une jeune enfant de 15 ans, elle a une chevelure ébène, des yeux bruns. Elle joue plutôt dans la catégorie poids plume officier. Elle a été vue la dernière fois avec l’uniforme de son lycée privée, ça ne devrait pas être trop difficile de la retrouver… Des signes distinctifs ? Hé bien, elle a une tache de naissance en forme d’oiseau sur l’épaule droite. Une photo ? Oui bien sur, en voilà une récente… »

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

« Alors, on va dire que tu fais quoi 1m70 ? Et quoi, 55 kilos à tout casser ? Ouais, toi tu t’envolerais au moindre coup de vent… Alors, cheveux noirs, coupés courts. Yeux bruns. Piercings : 2 à l’oreille droite, 3 à l’oreille gauche. Dis donc, ça fait pas un peu beaucoup pour ton âge ? Vous les jeunes vous trouvez toujours que c’est la classe… Mais pour trouver un boulot ce sera plus difficile. Enfin, de toute façon, personne ne voudra te filer un job avec ton casier maintenant alors tu me diras, ça ne changera pas grand-chose.  Bon, prends la pancarte et regarde l’objectif. Ne souris pas, t’es fichée maintenant ma cocotte. »

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

« Allez, déshabille-toi ! Plus vite que ça ! Tss, comme si j’avais que ça à foutre… Alors… Tu croyais vraiment que tu pourrais emmener ta flasque avec toi ? Et c’est quoi ces fringues franchement ? Tu te croyais vraiment classe avec ces habits de vampires ? N’importe quoi… Hé ben dis donc… 16 ans et déjà tatouée, tes parents doivent être fiers…Arrête de gigoter bon sang ! Tu la fermes et tu restes tranquille c’est clair ? Bon… c’est ok. Allez, enfile cette tenue, grouille toi ! »

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

« Ouah ! Mais c’est trop génial ton tatouage !! Roh là là, c’est osé en plus, en plein sur la fesse droite~
-M’en parle pas… Si je pouvais l’effacer celui-là.
-Hein ? Mais pourquoi, c’est trop classe une chtite flamme !
-Ah, c’est sur que ça te plairait…"

Mary arrêta de déguster la sucette qu’elle avait volée au médecin du centre ce matin. Normalement elles étaient réservées aux plus jeunes.

"Bah quoi, c’est quoi le souci avec ?
-C’était… le signe de… du chef. Il m’avait dit qu’il trouvait ça sexy sur moi alors bon, je l’ai fait. Comme tout ce qu’il demandait en fait. Je l’ai su que plus tard mais c’était un peu sa manière de marquer ses favorites si tu préfères.
-Oh.
-Ouais, comme tu dis.
-…
-…Mais… si tu veux je te montre celui que j’ai sur le sein gauche.
-Roh, Noraaah !"
Psychologie
La patiente a fait des progrès notables pendant cette année. Elle a apprit à faire confiance au personnel. Enfin, un peu. Il reste une face d’elle qui reste cachée. Je ne suis pas sure qu’elle se confie complètement, même avec son amie.  Cette ouverture envers ma personne m’a permis de découvrir un humour à la fois frais et ironique, un esprit vif et curieux. Mais le plus intéressant, c’est que la patiente semble apprendre de chacune de nos rencontres, et elle commence à user de mes tactiques contre moi ! Cela démontre une capacité d’apprentissage par mimétisme et un esprit très logique.

On peut également confirmer qu’elle a repris un minimum confiance en elle. La différence avec celle qu’elle était à l’arrivée est flagrante. Elle a apprit à se reconstruire, même dans un environnement aussi hostile pour les jeunes. On peut pour cela féliciter sa colocataire je pense, autant que nous. Il existe également une critique très forte de ces actes, ce qui nous conforte dans l’idée que son sens de la justice a été exacerbé lors de son éducation. Pour autant, elle n’en reste pas moins imprévisible, comme une sorte d’électron libre. En effet, malgré tout ses progrès, on note toujours une défiance visible envers l’autorité. Il est difficile de dicter une quelconque conduite à la patiente. Tout se fait dans la négociation et l’explication, rien n’est direct, et tout est accueilli avec un certain scepticisme.

Plus ouverte ces derniers mois aux autres, la patiente reste néanmoins d’accès difficile, son caractère est explosif et son humeur, rapidement fluctuante. Une médication pour la régulation thymique a été proposée au psychiatre du centre, mais a finalement été rejetée. Le psychiatre mettait tout cela sur une « crise d’adolescence » alors que c’est à mon avis une manifestation violente du mal-être de la patiente, qui n’est pas encore résolu. La vie en centre pour délinquants donne souvent ce genre de réactions. Leur devise est un peu « la meilleure défense est l’attaque » en somme.
Concernant sa réinsertion future, il est clair que la patiente possède le niveau requis pour suivre les cours dans un établissement public. Je crains toutefois qu’elle n’ait du mal à s’intégrer, comme hélas tous nos résidents. Créer des liens n’est pas aisé pour la patiente. Mais le pire est qu’elle s’est persuadée ne pas en avoir besoin.

Extrait de l’évaluation psychiatrique du centre Don Dale – Conclusion de la psychologue Miss Yoon Wo.
Histoire
"Il fait trop froid !
-Ta gueule le nouveau ! On est en opération, un peu de sérieux quoi !
-Pardon chef. Je m’imaginais pas que ce serait comme ça. Ça fait trois heures qu’on attend… Qu’on attend quoi d’ailleurs ?
-Foutus newbies... Pas fichus de lire un seul maudit rapport avant de me coller au train. Tu croyais vraiment que tout serait comme dans les films ? Non mais quelle blague franchement."

Le détective Murray retint l’envie de tirer son paquet de cigarette hors de sa poche pour en allumer une. A la place, il plaqua un dossier contre l’abdomen du jeune homme qui en était à sa toute première sortie.

"Trafic de drogues ? Et c’est un sacré gang en plus…
-Ouaip, ça fait des années que je les piste ceux là. Je suis sûr qu’ils ont même des contacts dans la police ces enfoirés…. C’est pour ça que l’opé de ce soir est top secrète !
-C’est vrai ?? Et du coup ce soir, il doit se passer quoi exactement ?
-Ce soir, c’est la distribution. Le gang se mouille jamais personnellement auprès des clients. Ils ont plein de petits revendeurs, des jeunes qui trainent dans les rues et qui ont besoin de fric.
-Donc vous en avez suivi un pour attraper le boss ?"

Murray ne put retenir un petit sourire condescendant. Mais ce n’était pas la faute du bleu. Il ne s’était encore jamais fait avoir.

"Comme s’il se déplaçait pour ça. Tu as beau attraper les petits revendeurs et leurs fournisseurs, ils ne savent jamais rien, et comme par hasard, ils se retrouvent toujours dehors au bout de quelques jours. Et si tu arrives quand même à les envoyer en taule, ils en ressortent pour recommencer. Non, on est là pour le gros morceau."

Profitant de l’effet de suspense, le détective s’assura une pause de quelques minutes. Il était plaisant d’avoir quelqu’un qui l’écoutait aussi attentivement, quelqu’un à qui il pouvait exposer ses plans.

"Mais du coup qu’est-ce qui rends tout ça si important ce soir ?
-Ce soir, ce soir, ça change tout. Ce petit bâtard vient voir une de ses favorites. Il en a quelques unes qu’il entretient. C’est un indic sérieux qui m’a donné le tuyau, j’espère que ça va donner quelque chose…"

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Le sous-officier Clarkson regardait avec intérêt la scène qui se déroulait sous ses yeux. Il était fasciné par le feu qui animait son supérieur, malgré l’échec de leur descente. Il ne s’était pas reposé une seconde depuis ! Cette faim de justice était digne de respect et c’était ce qui lui avait donné envie d’intégrer les forces de Police. De l’autre coté, il ressentait une étrange pitié pour la jeune femme, qui elle aussi n’avait guère eu le temps de se reposer. Mais il n’était pas là pour la plaindre, il devait observer son chef, afin d’apprendre les ficelles du métier. Il rêvait du moment où il serait seul pour mener l’interrogatoire…

"… Voilà les charges retenues contre toi. Tu en as pour quelques années au trou.
-Et tu crois que ça me fait peur ? J’en ai rien à foutre !
-Tu es prêt à gâcher ta vie pour des gens qui t’ont abandonné ? C’est cher payé non ?
-Tu racontes de la merde !
-Ah bon ? C’est pas moi qui a mon cul sur ta chaise parce que mon petit copain m’a laissé en plan avec les clés de l’appart qui contenait des milliers de kilos de drogues…  A ce rythme, c’est toi qui va écoper pour tout son trafic. Un sacré bon bouc émissaire. En plus, il a même pu te sauter…"

Clarkson se demandait si son chef partait sur la bonne piste. N’était-ce pas là une petite idiote qui n’entendrait rien en dehors du mal qu’on disait de son petit ami ou d’elle ? Finalement, en analysant le visage de l’accusée, il comprit que les paroles de son supérieur faisait tout de même mouche…

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Le Dr Mansfield regarda la détenue en face de lui. Dix ans d’expérience et pourtant il ne savait toujours pas comment aborder ces jeunes, qui semblent toujours si perdus et pourtant qui se rendent si inaccessibles.
Celle-ci n’était pas une exception. Elle flottait dans sa tenue orange qui devait être deux tailles trop grandes pour elle. Ses cheveux gras ébouriffés étaient ternes. Ces yeux, cernés. Sa peau, pâle et d’un aspect maladif. Mais le pire c’était les deux yeux bruns qui le regardaient avec toute la lassitude du monde. Le docteur soupira. Il n’était pas là pour prendre parti avec sa patiente. Son rôle était de l’évaluer sur le plan psychiatrique. Tout ce qui intéressait le jury c’était de savoir si elle était saine d’esprit. Tout le reste, ils s’en fichaient.
« Allez, Miss Hudson… Puis-je vous appeler Miss Norah ? Est-ce qu’on vous a expliqué la raison de ma venue ? Non, j’imagine que non… Je suis mandatée par le tribunal pour vous évaluer… D’un point de vue médical. Enfin, je suis psychiatre-
-Je suis pas folle putain !
-C’est ce que j’imagine tout à fait Miss Norah, mais c’est une obligation légale…Si toutefois vous souhaitez me confier quelque chose, sachez que cet entretien est strictement confidentiel. Je suis aussi médecin, ma mission s’étends bien au-delà de celle que le tribunal m’a alloué…
-…
-…Bien, bien, bien. J’ai pris le temps de lire votre dossier. Vous venez d’une famille importante, votre père est sénateur au Parlement n’est-ce-pas ? Et votre mère travaille pour le Commonwealth c’est ça ? On peut donc dire que c’est un cadre de vie plutôt… Enfin, un cadre de vie aisé si j’ose dire.
Vous étiez élève au Lycée privée St Jannice, vos camarades de classes vous décrivaient plutôt comme quelqu’un de sympathique mais renfermée, modérément brillante, en début d’année, avant que vous ne disparaissiez. Vous avez commencé à louper de plus en plus de cours… C’est à cette époque que tout a commencé ?
-J’en avait juste marre d’aller en cours, c’était nul.
-Mais pourquoi ? Parce que vous n’aviez pas d’amis ? Ou parce que vous en aviez marre de rentrer dans l’image de la parfaite jeune fille que vos parents avez de vous ?
-…
-Une corde sensible je vois. Est-ce que vous vous sentiez mieux auprès de ce groupe ? Vous vous sentiez… acceptée ?
-Vous pouvez pas comprendre !! »

Une chaise est envoyée contre le mur. Dr Mansfiled ne bronche pas, il a l’habitude. Il sait déjà ce qui va suivre, le torrent de parole, la tornade de vérité, le tourbillon de mots qui n’est que le reflet impur de tout l’enfer que vit la jeune fille. Ils sont tous violents ici. C’est leur seule arme.

« Personne n’avait jamais rien compris. Ni mes parents qui n’en avaient rien à foutre de moi et qui s’intéressaient juste à mes notes, ni toutes ces filles qui faisaient semblant d’être sympa avant de poignarder les autres dans le dos ! Vous savez pas ce que ça fait, de se retrouver enfermé dans un monde qui vous étouffe, comme si tout l’oxygène était aspiré hors de vos poumons, comme si le monde entier en avait après vous !!
-Alors c’est pour ça que tu t’es enfuie ?
-Eux au moins… Ils me comprenaient. Ils n’étaient pas parfaits… Ils étaient moches, bagarreurs, mauvais, bêtes des fois… Mais c’était de vrais potes. Et puis lui, il s’est intéressé, vraiment intéressé à moi, pas juste la coquille vide qui s’était construite autour de moi. Il me libérait… C’était des moments authentiques !
-Mais d’authentiques amis ne t’auraient pas demandé de faire du trafic de drogues pour eux, n’est-ce-pas ?
-… Je vois pas où est le mal, si des gens veulent se foutre en l’air, ils ont le droit.
-Voilà qui ressemble à un argument qu’on a pu te donner, je me trompe ? Dans tout les cas, tes amis ne sont pas venus te sauver, ils t’ont laissé tomber complètement… Quand la police est arrivé, ils ont préférés t’abandonner… Ce ne sont pas ce que j’appelle de vrais amis. Quand à ton petit ami, il s’est même arrangé pour que tu ais la culpabilité de toute l’affaire qui te retombe dessus… »

La pièce était désormais emplie d’un silence pesant que même les larmes à moitiés contenues de la jeune femme ne pouvaient briser.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

"S’ouvre la séance concernant la prénommée Norah June Hudson.  Officiez, veuillez présenter l’accusée.
Monsieur le Rapporteur, merci de rappeler les faits.
-Certainement votre honneur. L’accusée, ici présente, est présentement jugée pour cession ou d'offre illicite de stupéfiants à un tiers en vue de sa consommation personnelle, ainsi que pour le transport, la détention, l'offre, la cession, l'acquisition ou l'emploi illicites de stupéfiants et enfin pour violence légère sur un officier.
Je rappelle à la Cour les faits : Le 17 mai, Miss Norah June Hudson a été arrêtée en possession de 25 kilos d’héroïne. Sur sa personne a été trouvée la clé d’un appartement loué à son nom, dans lequels nos agents de police ont retrouvé exactement 2540 kilos d’héroïne, 1264 kilos de cocaïne et 17 kilos de LSD. La dénommée a été interpellée lors d’une descente des forces de l’ordre sur un lieu d’échange, dans le cadre d’une enquête sur un réseau de trafiquant de drogues, sur lequels nos détectives enquêtaient depuis de nombreux mois."

"..."

"Après délibération, le Jury s’est décidé sur une peine de prison d’un an dans l’établissement pour jeunes délinquants de Don Dale. La peine s’est vue allégée au vues des circonstances atténuantes de l’accusée, notamment son âge et son aide dans l’identification de ses complices ainsi qu’au soutien de ses parents.
La séance est levée."

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Le maton passa la tête par la porte de la petite cellule qui avait pris des airs de famille pour les deux jeunes filles. Non pas qu’il en ait quelque chose à faire personnellement. Mary ne put s’empêcher de lui tirer la langue, ce dont il ne sembla pas s’offusquer outre mesure.

"Norah ? Changement de programme. Tu ne rentres pas chez tes parents en fait."

La jeune fille se tourna vers Mary, l’air étonné. Mary ne put s’empêcher de lui sourire, d’un air confiant. Elle en savait plus que son amie pour le coup. Se levant de son lit, elle crachat son chewing gum contre le mur, où il resta collé. Un de plus pour leur collection peu ragoutante.
Mary était déjà installée dans la cellule 03 quand Norah était arrivée. Elle était là depuis longtemps, un peu comme les meubles. Mary avait quelques petits soucis avec le feu, qu’elle trouvait pas trop d’aspect fascinant. La perte d’une banque internationale à Sydney n’avait pas arrangé son casier judiciaire. Mais il fallait voir le bon coté des choses : En Norah, Mary avait trouvé une excellente amie.

"Ah ils se sont finalement décidés à me jeter dehors ? Ça m’étonne qu’ils l’aient pas fait avant. Si ça se trouve, je suis déshéritée. Ptet même brulée de l’arbre généalogique de la famille, tu sais, un peu comme Sirius Black dans Harry Potter. Tiens, lui aussi il a fait de la prison ! Sauf qu’il était innocent lui en fait…"

Mary ne put s’empêcher de secouer la tête en signe de négation.

"C’est complètement différent. Tu as été admise dans une école super prestigieuse, j’ai entendu le Maton Warren en parler à Dr Lenkins !
-Si c’est pour que ce soit comme St Jannice, non merci !"

La moue de son amie tira à Mary un soupir. Elle voulait lui faire comprendre à quel point elle était chanceuse. Elle allait partir loin d’ici, alors que Mary, elle, continuerait à croupir dans ce dépotoir encore plusieurs années.

"C’est l’Académie Ethiareal, même toi tu as du en entendre parler !
-Tu veux dire l’Académie où y a que des génies ?
-Oui exactement !
-Mais… d’où j’ai été acceptée ? Je suis la dernière personne à mériter aller là-bas ! C’est encore un coup de mes vieux c’est ça ?
-Impossible, l’Académie n’accepte aucun pot-de-vin !
-Je comprends pas comment c’est possible. Qu’est-ce que je vais faire là-bas ?
-Oh arrête, tu fais genre, mais tu trompes personnes. T’es une tête, t’as trop de bonnes manières. Tu te la joue, mais ça se voit que t’es une fille de la haute tiens !
-Ouais c’est ça… Putain, ça change tout ! Jamais ils ne pourront me retrouver là-bas."

Une lueur d’espoir brillait dans les yeux de Norah. Ni Mary ni elle n’avaient oubliées la tentative d’assassinat d’une nouvelle venue sur la jeune femme. Un cadeau d’adieu de son gang en quelque sorte, maintenant que les têtes pensantes croupissaient dans une cellule probablement semblable à la leur. Une chance que Norah ait des réflexes. Le fait que Mary ait mis le feu à la couchette de la coupable quelque jour plus tard… C’était un accident bien sur.
Cette étincelle brulante était trop pour Mary, qui sentit un tiraillement intérieur. Un mélange de jalousie et de bonheur. Comment pouvait-on ressentir autant d’émotions en même temps ? Une partie d’elle voulait tout bruler, tout consumer pour oublier qu’elle allait se retrouver seule à nouveau, seule dans la cellule, seule pour manger, seule contre les autres, seule contre elle-même.

"… Tu penseras à moi une fois sortie ?
-Promis, je mettrais le feu à la première conne que je vois. Ou à défaut la première plante en pot !"
Irl
Age : 26 ans
Ton niveau rp : Je dirais bon.
Es-tu un dc ? si oui, de qui ? :Nein
Comment nous as-tu trouvé ? Dans mon ennui je suis passé de joli forum en joli forum et je suis tombée sur celui-ci qui a retenu toute mon attention!
Un mot ? Mot
Avatar :
Osaki Nana [NANA] - Hudson Norah June

   
avatar
Ex-bagnarde
Voir le profil de l'utilisateur
Norah J. Hudson
Ex-bagnarde
XP & RANG : 40 • Novice
Réputation : 02
Je suis lié.e à : Sören A. Mikkelsen
Appréciation : 0
Parchemins usagés : 17
Votre bijou : Une boucle d'oreille en tungsten portée à l'oreille droite.
Présence : Présent.e
Avatar : Nana Osaki - Nana (manga)
XP & RANG : 00
Réputation : 00
Je suis lié.e à : Haru Kamukura
Parchemins usagés : 26
Votre bijou : Un bracelet noir à son poignet gauche
Présence : Présent.e
Avatar : Shintaro Kirasagi - Kagerou Project



XP & RANG : 00
Réputation : 00
Je suis lié.e à : Haru Kamukura
Parchemins usagés : 26
Votre bijou : Un bracelet noir à son poignet gauche
Présence : Présent.e
Avatar : Shintaro Kirasagi - Kagerou Project
Jeu 13 Juil - 1:34
Bienvenue et bonne chance pour ta validation ! :D

===============Académie Ethiareal===============
avatar
Ado lambda
Voir le profil de l'utilisateur
George Wilson
Ado lambda
XP & RANG : 00
Réputation : 00
Je suis lié.e à : Haru Kamukura
Parchemins usagés : 26
Votre bijou : Un bracelet noir à son poignet gauche
Présence : Présent.e
Avatar : Shintaro Kirasagi - Kagerou Project
XP & RANG : Perfectionniste - 1301
Réputation : 30
Je suis lié.e à : Personne
Appréciation : 10
Parchemins usagés : 95
Votre bijou : Bague en argent
Présence : Présent.e
Avatar : Makishima Shougo - Psycho Pass



XP & RANG : Perfectionniste - 1301
Réputation : 30
Je suis lié.e à : Personne
Appréciation : 10
Parchemins usagés : 95
Votre bijou : Bague en argent
Présence : Présent.e
Avatar : Makishima Shougo - Psycho Pass
Jeu 13 Juil - 20:46
Bienvenue à toi =3

===============Académie Ethiareal===============


Un petit tour à l'infirmerie ? (clique):
 
avatar
Médecin scolaire sexy
Voir le profil de l'utilisateur
Engjel C. Hagen
Médecin scolaire sexy
XP & RANG : Perfectionniste - 1301
Réputation : 30
Je suis lié.e à : Personne
Appréciation : 10
Parchemins usagés : 95
Votre bijou : Bague en argent
Présence : Présent.e
Avatar : Makishima Shougo - Psycho Pass
XP & RANG : 120 XP • Apprenti
Réputation : 00
Je suis lié.e à : Kathy A. Pond
Parchemins usagés : 126
Votre bijou : Pendantif qu'elle garde sur le coeur
Présence : Présent.e
Avatar : Qui ?



XP & RANG : 120 XP • Apprenti
Réputation : 00
Je suis lié.e à : Kathy A. Pond
Parchemins usagés : 126
Votre bijou : Pendantif qu'elle garde sur le coeur
Présence : Présent.e
Avatar : Qui ?
Dim 16 Juil - 11:26
Hey ! Juste deux petites choses à titre d'information : "Detective" en anglais se traduit par "Inspecteur" en français :p ça n'a pas tout à fait la même signification ^^
Et l'Académie ne prend pas que des surdoués... Même si ceux qui en sortent sont souvent considérés comme tels et que du coup, il est possible que certains fassent l'amalgame ^^ Rien de bien méchant en somme :p

Visiblement, tu viens d'arriver, donc tu ne vas pas avoir une très grande réputation dans l'académie, même si tu passes difficilement inaperçue.

Quant à ton groupe...
Soit la bienvenue dans le groupe Grenat !

KatheAcceptation Auteur : secretariat@ethiareal.com 27 juin 2017
Bravo pour ta superbe fiche, te voilà maintenant validé, prêt à rejoindre l'académie d'Ethiareal ! Mais avant ceci, nous avons besoin que tu nous indiques quel est ton pouvoir, ici (fiche de pouvoir) (Attention, c'est un secret, il ne faut le dire à personne !). Si tu veux te lier d'amitié avec d'autres joueurs ou avoir un pire ennemi, c'est là (Fiche de relation) qu'il faut aller. Tu pourras trouver des partenaires de RP sur cette page (demande de RP) et enfin, pour toutes les autres demandes telles que les demandes de logement, c'est ici (demandes diverses) que ça se passe. Bienvenue sur le forum, en espérant que tu t'amuses avec nous !
© Batty pour Epicode

===============Académie Ethiareal===============

Leana's Theme:
 
avatar
Paranoïaque en rémission
Voir le profil de l'utilisateur
Leana Lao
Paranoïaque en rémission
XP & RANG : 120 XP • Apprenti
Réputation : 00
Je suis lié.e à : Kathy A. Pond
Parchemins usagés : 126
Votre bijou : Pendantif qu'elle garde sur le coeur
Présence : Présent.e
Avatar : Qui ?
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Ethiareal :: Personnages
 :: Présentations :: Présentations validées
-
Sauter vers: