Viens vivre des aventures fantastique dans la merveilleuse Académie Ethiareal.
 








 :: Etablissement
 :: Bâtiment médical :: Bureau du Docteur Hagen Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant

Premier entretien [PV Engjel]

Aller à la page : 1, 2  Suivant
XP & RANG : 40 • Novice
Réputation : 02
Je suis lié.e à : Sören A. Mikkelsen
Appréciation : 0
Parchemins usagés : 19
Votre bijou : Une boucle d'oreille en tungsten portée à l'oreille droite.
Présence : Présent.e
Avatar : Nana Osaki - Nana (manga)



XP & RANG : 40 • Novice
Réputation : 02
Je suis lié.e à : Sören A. Mikkelsen
Appréciation : 0
Parchemins usagés : 19
Votre bijou : Une boucle d'oreille en tungsten portée à l'oreille droite.
Présence : Présent.e
Avatar : Nana Osaki - Nana (manga)
Ven 21 Juil - 18:12
Norah leva les yeux de la convocation, pour regarder le bâtiment qui s'élevait devant elle. Était-elle bien arrivée ? Elle jeta un regard à droite, puis à gauche, pour chercher un quelconque signe qui pourrait lui indiquer qu'elle se trouvait au bon endroit. En effet, pour rien au monde elle ne demanderait son chemin à quelqu'un. Quitte à arriver en retard d'ailleurs. De toute façon, qui en avait quelque chose à faire ?

Elle rangea le morceau de papier dans sa veste, le pliant sans état d'âme et rentra. Heureusement, il n'y avait pas de secrétaire à qui parler. Depuis son arrivée à l'Académie, Norah était comme sur des charbons ardents. Elle ne pouvait qu'être sur ses gardes, après son premier réveil. Qu'elle s'endorme dans le bus était une chose, se réveiller dans une chambre avec des souvenirs flous d'une soirée plus qu'horrible en était une autre. Elle préférait éviter de penser aux brides de mémoires qui lui revenait de temps en temps, mais elle se trouvait bien forcée, chaque soir, de revivre encore et toujours la même scène, avant de se réveiller en sursaut.
Il n'y avait aucun doute possible, on l'avait droguée d'une façon ou d'une autre. Comment expliquer les choses autrement ? Enfin, il y avait cette histoire de pouvoir... Et si le conducteur du bus avait un pouvoir qui permettait de plonger les gens dans le coma ? Aurait-elle du s'en rendre compte ?
Au final, elle avait été « choisie » pour son pouvoir, sans savoir comment elle s'était distinguée. Jamais auparavant n'avait-elle pu faire usage d'une telle habilité ou même suspecté que cela existait... Était-ce également un pouvoir qui permettait de distinguer les potentiels détenteurs de pouvoir ? Mais comment marchait-il ? Et comment diable étaient-ils venus la chercher jusqu'en prison bon sang ?

Perdue dans ses pensées, qui étaient les mêmes depuis son arrivée il y a moins d'une semaine, Norah était restée bloquée devant le bureau du médecin. Reprenant ses esprit (et consciente d'être restée plantée devant la porte pendant deux bonnes minutes minimum), elle prit le temps de lire l'écriteau à côté qui lui demandait d'attendre... dans la salle d'attente. Logique.
Elle tourna les talons, pour finir par s'asseoir sur une chaise, les jambes passées par dessus l'accoudoir. Elle regarda l'horloge, elle avait cinq minutes d'avance. Mais de toute façon, les médecins étaient toujours en retard, non ? Elle tenta de grappiller dans sa mémoire des brides d'informations concernant le fameux docteur. Elle se souvenait vaguement qu'il s'était présenté lors de la cérémonie d'ouverture, mais elle avait été si mal à l'aise dans cet environnement nouveau, qu'elle n'avait pas vraiment prêté attention à quoique ce soit.Si elle se souvenait bien, il avait menacé ceux qui faisaient semblant d'être malade... Dommage qu'il ne soit pas possible de se faire porter pâle alors. Elle aurait adorer échapper à une journée de cours, mais a priori, les punitions étaient extrêmement sévère ici. Elle avait entendu dire qu'elles s’exerçaient sur le plan physique, ce qui était pourtant catégoriquement interdit dans le pays et même dans le monde entier, généralement, pour peine que le pays adhère à la charte des droits de l’enfant. Mais ici, rien n'était comme il aurait du être. Sous des airs de normalités, se cachait une Académie qui semblait être d'un autre temps, d'une autre époque. Si bien que, plus le temps passait et plus le fait d'aller en cours comme si de rien n'était, comme si tout ce qui se passait ici était normal, plus elle avait envie de hurler, de crier sur les gens pour les réveiller, pour leur dire de se révolter, de réfléchir, de chercher ce qui ne tournait pas rond ici. Mais à chaque fois, au lieu d'exploser, elle se recroquevillait encore plus sur elle-même, incapable de parler à qui que ce soit.

Elle entendit alors la porte du cabinet s'ouvrir. Devait-elle se lever pour aller d'elle-même s'installer dans la salle ? Elle finit par décider d'attendre qu'il vienne la chercher, c'était ainsi que les choses marchaient dans un cabinet médical n'est-ce-pas ? Alors qu'une tête apparaissait dans l'embranchement, elle leva une main et fit un petit signe de cette dernière.


-Hello ! C'est moi le rendez-vous de 15h.

Pourquoi on l'avait convoquée à un check-up médical, elle n'en avait aucune idée. Ce n'est pas comme si elle était particulièrement malade. Mais puisque cela lui permettait d'esquiver une après-midi de cours, elle était ravie de sauter sur l'occasion.

Elle se leva donc de sa chaise, prêt à suivre le médecin dans son cabinet, ou plutôt dans sa salle d'examen.
avatar
Ex-bagnarde
Voir le profil de l'utilisateur
Norah J. Hudson
Ex-bagnarde
XP & RANG : 40 • Novice
Réputation : 02
Je suis lié.e à : Sören A. Mikkelsen
Appréciation : 0
Parchemins usagés : 19
Votre bijou : Une boucle d'oreille en tungsten portée à l'oreille droite.
Présence : Présent.e
Avatar : Nana Osaki - Nana (manga)
XP & RANG : Perfectionniste - 1301
Réputation : 30
Je suis lié.e à : Personne
Appréciation : 10
Parchemins usagés : 97
Votre bijou : Bague en argent
Présence : Présent.e
Avatar : Makishima Shougo - Psycho Pass



XP & RANG : Perfectionniste - 1301
Réputation : 30
Je suis lié.e à : Personne
Appréciation : 10
Parchemins usagés : 97
Votre bijou : Bague en argent
Présence : Présent.e
Avatar : Makishima Shougo - Psycho Pass
Sam 29 Juil - 12:17


L'on pouvait dire que le médecin attendait un individu particulier aujourd'hui. En feuilleutant les différents dossier avant d'envoyer des convocations parce que les élèves ne répondaient pas à ses appels si apparemment on ne les obligeait pas (ou très peu), il avait pu voir que Norah Hudson avait passé une année en prison. Du moins dans un établissement pour délinquants mineurs. Chose qui l'avait légèrement inquiété. Non pas pour ce qu'elle aurait pu avoir fait ou pas mais surtout à cause des conditions sanitaires que l'on pouvait trouver dans les prisons et le peu de suivi médical qui pouvait en découler.

C'était avec cette même jeune femme qu'il avait rendez-vous à 15 heures. Il n'y avait pas l'air d'avoir grand monde de malade dans la salle d'attente. Finissant les quelques rapports de la matinée Engjel avait refermé sa porte pour qu'on ne le dérange que si c'était un peu urgent tout en attendant son rendez-vous. Une fois l'heure venue, il se leva, ré-enfila sa blouse blanche, et ouvrait la porte. Une seule personne était présente : une élève malade ou bien… ? Même pas la peine de demander : celle-ci s'annonça comme son rendez vous de 15 heures.

«  Bonjour. Ha tu es Norah je suppose ? Je suis le docteur Hagen. Viens entre je t'en prie.  »

Se décalant, Engjel ouvrit la porte en grand avant de la laisser entrer en première, la suivant.

«  Tu peux venir t'installer sur la chaise et et mettre à l'aise.  »

C'est à dire enlever son sac si elle le voulait ou bien sa veste ou gilet – qu'il faisait un petit peu chaud quand même, mais il ne pouvait dire à quelle température elle était habituée, d'autant que notre médecin était originaire de Norvège…. Le médecin se rassied à nouveau, ouvrant son dossier quasiment vide sur la demoiselle, prêt à le compléter.

«  Tu dois t'en douter si je t'ai convoqué c'est parce que tu es nouvelle dans l'établissement, pour pouvoir avoir des renseignements sur toi. Je vais d'abord te poser quelques questions et j'irai t'ausculter après si tu veux bien.  » On ne sait jamais si ça se trouve elle ne voulait absolument pas être touchée ? Il ne savait pas trop ce qu'elle avait vécu. «  Est-ce que tu as actuellement ou as déjà eu des problèmes de santé particulier ? Ou encore des allergies connues, ce genre de chose ?  »

On allait commencer par le plus simple…



Désolée pour le temps je n'ai vu qu'aujourd'hui que tu avais commencé le RP o_o

===============Académie Ethiareal===============


Un petit tour à l'infirmerie ? (clique):
 
avatar
Médecin scolaire sexy
Voir le profil de l'utilisateur
Engjel C. Hagen
Médecin scolaire sexy
XP & RANG : Perfectionniste - 1301
Réputation : 30
Je suis lié.e à : Personne
Appréciation : 10
Parchemins usagés : 97
Votre bijou : Bague en argent
Présence : Présent.e
Avatar : Makishima Shougo - Psycho Pass
XP & RANG : 40 • Novice
Réputation : 02
Je suis lié.e à : Sören A. Mikkelsen
Appréciation : 0
Parchemins usagés : 19
Votre bijou : Une boucle d'oreille en tungsten portée à l'oreille droite.
Présence : Présent.e
Avatar : Nana Osaki - Nana (manga)



XP & RANG : 40 • Novice
Réputation : 02
Je suis lié.e à : Sören A. Mikkelsen
Appréciation : 0
Parchemins usagés : 19
Votre bijou : Une boucle d'oreille en tungsten portée à l'oreille droite.
Présence : Présent.e
Avatar : Nana Osaki - Nana (manga)
Mar 1 Aoû - 23:16
A 15 heures bien précises (depuis quand les médecins étaient-ils ponctuels?), une tête passa par la porte de la salle d'attente. Après s'être annoncée comme le rendez-vous qu'il attendait, Norah détailla rapidement le nouveau venu. Il était tel qu'elle s'en souvenait. Grand et svelte, on l'aurait décrit comme élégant. Une longue chevelure encadrait un visage aux traits fins et des yeux intelligents venaient illuminer le tout. C'était le genre d'homme à qui on tendait le monde sur un plateau, mais Norah n'appréciait pas tellement la perfection. C'était comme si, apparaissant dans toute sa splendeur, elle s'en trouvait diminuée. Pourtant, malgré l'aversion de la jeune fille, le médecin n'était pas dérangé et l'invita poliment à rentrer dans la salle de consultation.

Il n'avait même pas tiqué sur le fait qu'elle était très mal assise sur sa chaise, ou tout du moins il n'y avait pas fait allusion. La plupart des adultes trouvaient que c'était une marque d'immaturité et d'impertinence. Et s'il y avait bien quelque chose que Norah aimait faire, c'était jouer sur cette image, cherchant les limites des gens qu'elle rencontrait. Après tout, la meilleure défense restait l'attaque.

Il l'invita donc à rentrer et à se mettre à l'aise. C'était plus facile à dire qu'à faire. Bien sur, en tant que médecin, il inspirait la confiance, d'autant plus que tout sa personne était agréable. Mais Norah était à la fois intéressée et en même temps, méfiante.

Elle s'installa sur la chaise dédié à cet effet, faisant face au médecin, le détaillant minutieusement du regard pendant qu'il ouvrait un dossier vide. Sûrement le sien. Voilà bien longtemps qu'elle n'avait pas vu de médecin. Il y avait bien un psychiatre au centre mais ce dernier préférait passer le moins de temps possible avec les détenus, les considérant tous comme des psychopathes ou des cas désespérés. Quand il arrivait qu'un détenu tombe malade (ou qu'il ait besoin de soins lié à des traumatismes plus ou moins accidentels), un médecin de garde venait rapidement effectuer le minimum vital. Mais cela s'arrêtait là.

"Tu dois t'en douter si je t'ai convoqué c'est parce que tu es nouvelle dans l'établissement, pour pouvoir avoir des renseignements sur toi. Je vais d'abord te poser quelques questions et j'irai t'ausculter après si tu veux bien."

Elle fronça légèrement les yeux, d'incompréhension.

"OK, mais je ne sais pas si je pourrais vous dire grand chose, il vaudrait mieux voir avec le centre...

-Est-ce que tu as actuellement ou as déjà eu des problèmes de santé particulier ? Ou encore des allergies connues, ce genre de chose ?"


Elle réfléchit un instant. Tout cela remontait à une époque un peu lointaine puisqu'elle avait passé un an en centre et un an en fugue. Pas question de consulter quand on se cachait de ses parents !

"Euh... Je crois que je suis allée à l'hopital une fois quand j'étais petite parce que j'avais fait une infection aux poumons. Et là ils ont vu que j'étais allergique à un antibiotique. Mais je ne sais pas lequel."

Elle avait à peine huit ans à ce moment là. Difficile pour elle de retenir le nom des médicaments. Mais elle se souvenait encore des infirmières, surtout une qui lui apportait des bonbons la nuit, quand ses parents étaient rentrés.

"Après sinon, des petits bobos par-ci par-là l'année dernière."

Il faut dire que vivre dans un centre pour délinquant n'était pas forcément de tout repos. Même si elles étaient entre filles.
Fatiguée d'exposer des détails à un inconnu, même à un médecin, elle entreprit de s'enfoncer dans sa chaise, en croisant les bras. Elle réfléchit une fraction de seconde avant de lancer une pique.


"Dites, ça fait longtemps que vous exercez ? Vous avez l'air super jeune..."

Norah ne remettait pas vraiment en cause les compétences du médecin, elle cherchait juste les ennuis et à le mettre sur la défensive. Elle ne savait pas fonctionner autrement.
avatar
Ex-bagnarde
Voir le profil de l'utilisateur
Norah J. Hudson
Ex-bagnarde
XP & RANG : 40 • Novice
Réputation : 02
Je suis lié.e à : Sören A. Mikkelsen
Appréciation : 0
Parchemins usagés : 19
Votre bijou : Une boucle d'oreille en tungsten portée à l'oreille droite.
Présence : Présent.e
Avatar : Nana Osaki - Nana (manga)
XP & RANG : Perfectionniste - 1301
Réputation : 30
Je suis lié.e à : Personne
Appréciation : 10
Parchemins usagés : 97
Votre bijou : Bague en argent
Présence : Présent.e
Avatar : Makishima Shougo - Psycho Pass



XP & RANG : Perfectionniste - 1301
Réputation : 30
Je suis lié.e à : Personne
Appréciation : 10
Parchemins usagés : 97
Votre bijou : Bague en argent
Présence : Présent.e
Avatar : Makishima Shougo - Psycho Pass
Mer 2 Aoû - 22:38


Voir avec le centre ? Hm, Engjel devrait certainement demander à ce qu'on lui transfère son dossier, certainement qu'il ferait passer le mot à l'administration pour qu'elle prenne contact avec l'établissement pénitentiaire mais il n'était pas non plus certain des délais voilà pourquoi la voir était plus important que le dossier médical en lui même : avoir des informations un peu plus… rapidement. Il hocha simplement la tête du coup puis demandait ses antécédents, question large pour le moment.

Patient, Engjel la laissait réfléchir. Une infection aux poumons lorsqu'elle petite ? Il se contenta de le noter dans la petite fiche mais ce qui l'intéressait surtout c'était l'allergie à l'antibiotique qu'elle mentionnait.

«  Antibiotique ? La penicilline ? Céphalosporine ? Macrolide ? Si ça ne te dis rien ce n'est pas grave je ferai de mon mieux pour obtenir ton dossier quelque part, avec des délais raisonnables. Dans le pire des cas, l'on fera peut-être des tests pour déterminer tout ça avec un spécialiste.  »

Engjel ne voulait pas être responsable d'une erreur médicale aussi stupide que de donner un antibiotique alors qu'il ne savait pas auquel elle était allergique. Et elle ne savait certainement pas que ce docteur était un bougre têtu et que si ça n'allait pas assez vite – car une mauvaise surprise était vite arrivée- il n'hésiterait pas à gueuler au téléphone. Elle lui avoua rapidement et sans trop de détail qu'elle avait eut quelques blessures. En effet la prison ne devait pas être de tout repos, même pour les mineurs….

«  Quoi comme blessure(s) ? Certaines te sont encore douloureuses aujourd'hui ?  »

Peu importe qu'elle se reculait ou non sur sa chaise, Engjel allait continuer à poser des questions. Il eut une sorte de sourire en coin lorsqu'elle lui demandait si ça faisait longtemps qu'il exercait, car il avait apparemment l'air jeune. Décidément, ce n'était pas la première fois qu'un élève lui faisait la remarque, même en dehors du cadre strict de son cabinet.

«  Pour répondre à ta curiosité c'est ma première année en fonction officielle. Mais l'on exerce déjà en tant qu'interne avant. Et j'ai 28 ans si tu veux tout savoir.  »

Est-ce que c'était important ? Non, pas vraiment. Est-ce que ça dérangeait Engjel ? Non plus, il ne prenait pas ça comme une attaque personnelle. Après un temps passé dans ce genre d'établissement il ne s'attendait pas à moins.


===============Académie Ethiareal===============


Un petit tour à l'infirmerie ? (clique):
 
avatar
Médecin scolaire sexy
Voir le profil de l'utilisateur
Engjel C. Hagen
Médecin scolaire sexy
XP & RANG : Perfectionniste - 1301
Réputation : 30
Je suis lié.e à : Personne
Appréciation : 10
Parchemins usagés : 97
Votre bijou : Bague en argent
Présence : Présent.e
Avatar : Makishima Shougo - Psycho Pass
XP & RANG : 40 • Novice
Réputation : 02
Je suis lié.e à : Sören A. Mikkelsen
Appréciation : 0
Parchemins usagés : 19
Votre bijou : Une boucle d'oreille en tungsten portée à l'oreille droite.
Présence : Présent.e
Avatar : Nana Osaki - Nana (manga)



XP & RANG : 40 • Novice
Réputation : 02
Je suis lié.e à : Sören A. Mikkelsen
Appréciation : 0
Parchemins usagés : 19
Votre bijou : Une boucle d'oreille en tungsten portée à l'oreille droite.
Présence : Présent.e
Avatar : Nana Osaki - Nana (manga)
Ven 4 Aoû - 18:11
Le médecin énuméra une suite de mot, qui, elle supposait, se référait à des noms d'antibiotiques. Mais les mots étaient tous plus barbares les uns que les autres et aucun ne fit 'tilt' dans l'esprit de la jeune fille. Il lui parla ensuite de faire un bilan chez un spécialiste. La grande manie des médecins, tout savoir sur tout, tout le temps. Pourquoi diable était-ce si important ? De toute façon, Norah n'était jamais malade...

"Oulah, ça ne me dit rien du tout. Mais bon, c'est pas franchement très grave..."


Le sujet dériva ensuite sur ses « blessures de guerres », comme aimaient les appeler certaines. On pouvait en être fier, ou non. Personnellement, Norah ne trouvait pas que cela représentait grand chose. C'était un bagage qu'elle devait porter, comme tout le reste. La seule différence, c'était qu'ici les marques en étaient plus visibles. Mais les pires blessures étaient-elles physique ? Pour quelqu'un en bonne santé relative comme Norah, les plaies psychiques lui semblaient bien pire...

"Je ne saurais pas les énumérer toutes... Non, aucune n'est douloureuse, en tout cas, pas tout le temps. Une détenue m'avait cassé le 4e doigt et il me fait un peu mal de temps en temps, mais ça tiraille c'est tout..."

Norah avait quelques cicatrices également, qu'elle avait récupéré au cours de bagarres. Tout était sujet à dispute : un regard de travers, une place au réfectoire, de la nourriture, des faveurs... Et elles ne venaient pas toutes des détenues. Parfois, les matons n'étaient pas si tendres. Mais à part cette ancienne fracture qui venait la titiller de temps en temps, rien à redire niveau douleur. On ne pouvait pas en dire autant de tout le monde. Norah se souvenait d'une fille de deux ans son ainée qui avait reçu un coup de « couteau » (ou tout du moins une arme de fortune fabriquée par quelqu'un, en prison les gens étaient capable de trésors d'ingéniosité pour construire arme blanches ou contendantes). Elle en avait gardé une très vilaine cicatrice sur tout le bras et l'impossibilité de le plier correctement car des tendons avaient été sectionnés. Mais le pire étaient les douleurs qu'elle sentait parce qu'un nerf avait été abimé.

Loin de se décontenancer face à ses accusation, le médecin ne fit que sourire de plus belle, à croire qu'ils étaient dans une publicité pour un dentifrice.


"Interne ? C'est quoi un interne ?"

Norah n'avait aucune idée du déroulement des études médicales. Si cela ne faisait qu'un an qu'il travaillait, il y avait gagné beaucoup d'assurance déjà !


"Ouais, ça fait que 10 ans de plus que moi... je croyais qu'il fallait faire au moins 15 ans pour être docteur !"

A vrai dire, c'était plutôt des rumeurs, mais un tel prestige entourait la profession, qu'on avait tendance à tout sublimer. En tout cas, elle n'avait pas pu l'attaquer par cet angle là... Elle devait trouver autre chose. Mais quoi ? Pour l'instant, elle ne savait pas trop par où recommencer ses attaques, car il ne dévoilait pas grand chose.

"Et ça fait longtemps que vous êtes sur le campus ? Comment est-ce qu'un médecin peut accepter de travailler ici..."
avatar
Ex-bagnarde
Voir le profil de l'utilisateur
Norah J. Hudson
Ex-bagnarde
XP & RANG : 40 • Novice
Réputation : 02
Je suis lié.e à : Sören A. Mikkelsen
Appréciation : 0
Parchemins usagés : 19
Votre bijou : Une boucle d'oreille en tungsten portée à l'oreille droite.
Présence : Présent.e
Avatar : Nana Osaki - Nana (manga)
XP & RANG : Perfectionniste - 1301
Réputation : 30
Je suis lié.e à : Personne
Appréciation : 10
Parchemins usagés : 97
Votre bijou : Bague en argent
Présence : Présent.e
Avatar : Makishima Shougo - Psycho Pass



XP & RANG : Perfectionniste - 1301
Réputation : 30
Je suis lié.e à : Personne
Appréciation : 10
Parchemins usagés : 97
Votre bijou : Bague en argent
Présence : Présent.e
Avatar : Makishima Shougo - Psycho Pass
Ven 4 Aoû - 21:59


Apparemment aucun des mots employés par le médecin fit tilt dans son esprit. Il n'était d'ailleur même pas sûr qu'elle ne se trompe pas en ayant confirmé quelque chose, l'allergie à la pénicilline était fréquente surtout dans les… films et séries et donc… cela pourrait orienter sa réponse. En revanche il ne pouvait la laisser penser que cela n'était pas grave, bien au contraire.

«  Détrompe toi, une allergie à un antibiotique est plutôt grave. Si la personne qui t'en prescrit un jour parce que tu es malade ne le sait pas, tu risques de le prendre chez toi et donc d'être seule si une allergie se déclenche. Dans le meilleur des cas, tu auras juste un ezcema cependant les cas de choc anaphylactique, c'est à dire de réaction allergique grave, ce qui est assez fréquent avec la pénicilline par exemple, tu risques un arrêt cardiaque et respiratoire. Je t'orienterai donc vers une consultation chez un allergologue pour savoir à quel antibiotique tu es allergique histoire d'éviter des malheurs.  »

Le jeune médecin était catégorique pour le coup. Hors de question de ne pas savoir à quoi elle était allergique, cela pouvait mettre sa vie en danger et il s'y refusait. Et puis avec l'explication qu'il venait de faire, elle allait certainement comprendre qu'il fallait savoir à quoi elle était précisément allergique n'est-ce pas ?

Elle mentionna par la suite qu'on lui avait un jour cassé un doigt et que celui-ci lui faisait mal parfois.

«  Vu la situation je suppose qu'il a du mal guérir. Si un jour ça te gêne ou si tu veux y remédier n'hésite pas à me le dire on pourra peut-être faire quelque chose.  »

Ceci n'était pas très important mais il le notait tout de même. Parfois soigner une toute petite douleur pouvait faire en sorte d'améliorer le cadre de vie de quelqu'un. Il ne savait pas ce qui était possible vis à vis de sa blessure encore mais si un kiné pourrait corriger quelque chose, cela serait peut-être intéressant.

La discussion tournait rapidement autour d'Engjel et de la profession de médecin. Décidément toutes sortes de choses circulaient à propos de ce métier, notamment la durée des études.

«  9 ans. C'est ce qu'il faut faire pour être médecin généraliste. Sinon en général c'est 11 ans, tu ajoutes une spécialité. Comme tu l'as peut-être vu sur la plaquette à ma porte, je suis aussi urgentiste. Il n'y a pas vraiment d'ambuiguité dans le nom… On travaille aux urgences et on y reçoit des patients en état d'urgence vitale, enfin, souvent. Concernant l'internat, c'est de la 6eme année à 9eme année de médecine. En gros on est déjà quasiment médecin, on peut prescrire, on peut faire des remplacements, on apprend encore mais de toute façon, la médecine est une science qui évolue. Et j'officie dans cette école depuis la rentrée. Je n'ai pas choisi l'urgentiste pour rien, cette école est assez dangereuse.  »

Bien évidemment qu'il le savait. Et c'était pour ça qu'il avait décidé de s'installer ici.

«  Enfin, assez parlé de moi. Y'a des traitements que tu prends ? Par toi-même j'entends.  » 


===============Académie Ethiareal===============


Un petit tour à l'infirmerie ? (clique):
 
avatar
Médecin scolaire sexy
Voir le profil de l'utilisateur
Engjel C. Hagen
Médecin scolaire sexy
XP & RANG : Perfectionniste - 1301
Réputation : 30
Je suis lié.e à : Personne
Appréciation : 10
Parchemins usagés : 97
Votre bijou : Bague en argent
Présence : Présent.e
Avatar : Makishima Shougo - Psycho Pass
XP & RANG : 40 • Novice
Réputation : 02
Je suis lié.e à : Sören A. Mikkelsen
Appréciation : 0
Parchemins usagés : 19
Votre bijou : Une boucle d'oreille en tungsten portée à l'oreille droite.
Présence : Présent.e
Avatar : Nana Osaki - Nana (manga)



XP & RANG : 40 • Novice
Réputation : 02
Je suis lié.e à : Sören A. Mikkelsen
Appréciation : 0
Parchemins usagés : 19
Votre bijou : Une boucle d'oreille en tungsten portée à l'oreille droite.
Présence : Présent.e
Avatar : Nana Osaki - Nana (manga)
Lun 7 Aoû - 22:11
Elle ne s'était pas attendue à déclencher un tel discours chez le médecin, qui entreprit de lui expliquer par A + B qu'il était très important qu'il sache quelle était la nature exacte de son allergie. Il était évident qu'après une explication telle que celle-ci, elle n'avait pas grand chose à rajouter. Elle se sentait du coup un peu bête de ne pas connaître le nom du fameux antibiotique. Elle se força encore une seconde à réfléchir à la question mais déjà, les noms énoncés une minute auparavant s'effaçaient de sa mémoire. De toute façon, il avait réglé la question, en décidant de l'envoyer voir un spécialiste. Elle voulut protester mais se ravisa. Un brin de curiosité venait de s'allumer dans ses yeux. Ils avaient tout le matériel digne d'un hôpital mais avaient-ils tout les médecins sur le campus ? Y avait-il un maigre, mince filet d'espoir que...

"Une consultation avec un allergologue ? Qui ça ? Ça se fait où ?"

Aurait-elle l'occasion de quitter le campus ? Rien n'aurait pu lui faire plus plaisir... Sinon, elle se fichait bien de la fameuse consultation.
Comme elle se fichait bien de son doigt cassé. Bien sur, il était parfois sensible, mais finalement, peu importe n'est-ce-pas ? Cela ne sembla pas intéresser beaucoup plus le médecin, mais elle le vit le noter soigneusement dans son dossier. S'il devait faire l'inventaire, il n'avait pas terminé. Elle lui laissa cependant le soin de découvrir tout cela lorsqu'il l'examinerait. Elle ne souhaitait plus vraiment parler de tout cela.

La discussion dériva donc sur un autre sujet puisqu'elle lui posa pas mal de questions sur ses études. Il lui apprit ainsi qu'il était surtout urgentiste (non, elle n'avait pas lu sa plaque). Il devait bien s'ennuyer ici alors ! Norah était comme toute personne, elle imaginait les urgentistes comme ceux qui passaient leur temps à sauver des gens, du genre en leur faisant du massage cardiaque ou en utilisant un défibrillateur, tout en criant aux gens « je choque ! » pour que tout le monde s'écarte. Mais vu le cabinet du médecin, cela n'avait pas vraiment l'air d'être ça. Il termina toutefois son explication en disant bien qu'il n'était pas urgentiste pour rien, vu que les lieux étaient très dangereux. A ces mots, elle ne put s'empêcher de se rembrunir.


"C'est un euphémisme."

Elle lui jeta un regard en coin, réfléchissant une seconde.

"Et comment ça se fait qu'en tant que médecin vous acceptiez tout ce qui se passe ici hein ?"


Et voilà, l'accusation contre l'autorité. Mais Norah ne comprenait pas pourquoi tout le monde marchait sur la tête ici et trouvait cela normal. Elle imaginait qu'il avait lui aussi un pouvoir qui expliquait sa présence dans l'Académie, mais cela n'empêchait pas que son rôle de médecin aurait du le placer en critique.


"Perso je trouve ça plutôt malsain et mauvais pour la santé de passer une série de piège tout les jours pour aller en cours. Et c'est sans compter le reste... Est-ce qu'il y a vraiment de la torture pour ceux qui enfreignent les règles ? C'est complètement fou !"

Elle voulait des réponses à ses questions et, pour une fois qu'un adulte y répondait, elle déversait son sac.
Le médecin redirigea toutefois l'interrogatoire sur des questions d'autres beaucoup plus médical. La suivante lui tira un sourire acide et froid.


"C'est quoi cette question ? J'avais pas accès à des médocs en prison. Enfin si mais ça coutait la peau du cul (littéralement). Si vous voulez savoir si je me drogue, autant poser la question cash."

Elle ne trouvait pas cela anormal venant d'un médecin. Après tout, pourquoi mentir à cette profession. Pour avoir l'air plus sympa ? Il savait déjà qui elle était et son passé, elle n'en était plus à ça près.


"Nan, c'est pas mon truc, rassurez-vous."


Non pas qu'elle n'y ait pas goûté une fois. Mais elle avait vite détesté les effets. Le manque de contrôle sur ses gestes et sa psyché l'avait fait haïr les substances en question, elle s'en défiait donc comme de la peste. Et puis, elle savait ce que cela attirait comme ennui. Une fois, pas deux.
avatar
Ex-bagnarde
Voir le profil de l'utilisateur
Norah J. Hudson
Ex-bagnarde
XP & RANG : 40 • Novice
Réputation : 02
Je suis lié.e à : Sören A. Mikkelsen
Appréciation : 0
Parchemins usagés : 19
Votre bijou : Une boucle d'oreille en tungsten portée à l'oreille droite.
Présence : Présent.e
Avatar : Nana Osaki - Nana (manga)
XP & RANG : Perfectionniste - 1301
Réputation : 30
Je suis lié.e à : Personne
Appréciation : 10
Parchemins usagés : 97
Votre bijou : Bague en argent
Présence : Présent.e
Avatar : Makishima Shougo - Psycho Pass



XP & RANG : Perfectionniste - 1301
Réputation : 30
Je suis lié.e à : Personne
Appréciation : 10
Parchemins usagés : 97
Votre bijou : Bague en argent
Présence : Présent.e
Avatar : Makishima Shougo - Psycho Pass
Sam 26 Aoû - 23:26


A son soulagement la jeune femme n'insista pas sur un non, au contraire, elle lui posait des questions pour savoir où et avec qui elle pourrait consulter, ce qui le rassura d'autant plus. Elle avait l'air de vouloir y aller. De toute façon il allait se tenir au courant. «  Il y en a à l'hôpital ici ou bien en ville, en libéral, à toi de choisir.  » Ouvrant un petit dossier sur son ordinateur Engjel lui notait quelques noms adresses et numéros de téléphone. «  Je t'en mets 2 ou 3 dont j'ai entendu des bons commentaires, tu n'auras qu'à choisir.  » Il déposa ensuite la feuille devant elle. C'était une bonne chose de faite.

Par la suite, à cause de ses questions, il lui expliquait dans les grands lignes le parcours des médecins généralistes. Les rumeurs chez les jeunes sur le nombre d'années d'étude, ce n'était pas la première fois qu'il les croisait. En plus de cela elle avait été coupée de la société un moment alors cela ne le dérangeait pas de lui expliquer, même s'il devait passer le double du temps qu'il passait d'habitude avec un élève. De toute façon, s'il y avait une urgence, on l'appellerait. Norah semblait être d'accord sur la dangerosité de l'école. Il eut un sourire en coin.

«  Je n'ai jamais dis que je trouvais ça normal. Bien au contraire, c'est anormal. Je n'aime pas énormément de choses ici. La santé des élèves est ma priorité. Cependant cette école a été pour moi et pour beaucoup d'autres une opportunité que nous n'aurions jamais eue. Néanmoins je n'accepte pas tout, loin de là, c'est pour ça que je travaille ici. Mais si un jour je peux faire en sorte de changer ce qui se passe ici, je le ferai. Et la première personne qui torture quelqu'un s'en prendra une.  »

A nouveau c'était plutôt clair et catégorique. Les principes d'Engjel étaient plutôt costauds… Cette discussion n'était pas celle d'un médecin à une élève même si avec cette académie… ce n'était pas étonnant…

Néanmoins ils étaient là pour Norah, il recentra donc la discussion sur sa santé : suivait-elle des traitements ? Il entendait par là un peu de tout.

«  Si je voulais savoir si tu te droguais, j'aurai en effet posé la question. Mais je ne l'ai pas fais. J'peux avoir tort mais tu n'as pas l'air d'être une personne qui se drogue.  »

Se levant, Engjel lui fit signe de le suivre avant de mettre du papier sur la table d'auscultation.

«  Je vais t'ausculter un peu, tu veux bien t'asseoir et relever ton haut ?  »

Contrôle de la respiration, du coeur, lui demander de respirer fort, test des réflexes avec le marteau reflexe… suivi oculaire avec la lumière, prise de sa tension… Engjel n'oubliait rien…


===============Académie Ethiareal===============


Un petit tour à l'infirmerie ? (clique):
 
avatar
Médecin scolaire sexy
Voir le profil de l'utilisateur
Engjel C. Hagen
Médecin scolaire sexy
XP & RANG : Perfectionniste - 1301
Réputation : 30
Je suis lié.e à : Personne
Appréciation : 10
Parchemins usagés : 97
Votre bijou : Bague en argent
Présence : Présent.e
Avatar : Makishima Shougo - Psycho Pass
XP & RANG : 40 • Novice
Réputation : 02
Je suis lié.e à : Sören A. Mikkelsen
Appréciation : 0
Parchemins usagés : 19
Votre bijou : Une boucle d'oreille en tungsten portée à l'oreille droite.
Présence : Présent.e
Avatar : Nana Osaki - Nana (manga)



XP & RANG : 40 • Novice
Réputation : 02
Je suis lié.e à : Sören A. Mikkelsen
Appréciation : 0
Parchemins usagés : 19
Votre bijou : Une boucle d'oreille en tungsten portée à l'oreille droite.
Présence : Présent.e
Avatar : Nana Osaki - Nana (manga)
Ven 1 Sep - 23:55
Son souhait fut exaucé : Le médecin lui passa un morceau de papier, contenant les noms de plusieurs médecins et des commentaires sur chacun. Ce qui l'intéressait, bien sur, c'était ceux qui travaillait en dehors de l'Académie. Fausse joie que voilà, puisque par « la ville », il voulait simplement dire celle qui faisait partie du campus. Inutile de dire que ce fut une douche froide pour Norah, qui n'en avait plus vraiment grand chose à faire du coup. Oui, elle avait bien compris l'explication du médecin. Maintenant, cela pouvait attendre encore un peu. Elle prit le morceau de papier et lui plia dans une poche, où il terminerait probablement sa vie.

Toujours est-il que Norah avait encore d'autres questions, laissées sans réponse. Et inutile de dire qu'elle ne se gêna pas pour les poser, une fois le temps venu. Des études de médecine, elle avait basculé sur l'éthique. Elle ne comprenait pas le fonctionnement de l'école, qui était encore pire que la prison en un sens. En prison, il fallait se méfier des détenus surtout. Mais ici, on avait plutôt l'impression que c'était les élèves contre l'école.
La réponse du médecin ne la convainquit pas, toutefois. Pour elle, ce n'était pas une opportunité que ce lieu, plutôt un piège. Alors rester y travailler, c'était un peu cautionner ce qui s'y passait. Comme d'habitude, Norah n'avait que peu confiance dans les adultes, même si ce dernier faisait partie du corps médical.


"Mouais, ce n'est pas ce qui se dit."

Mais Norah n'était pas là pour s'engager sur un débat moral sur l'Académie. De toute façon, elle ne pensait pas vraiment mériter mieux qu'ici. D'un commun et silencieux accord, ils firent dévier la discussion sur un autre sujet. Le Dr Hagen lui avait demandé ce qu'elle prenait comme médicaments, ce qui voulait dire drogues pour Norah, l'un pouvait être l'autre et inversement, mais ils ne parlaient pas de la même chose. Le médecin tenta de clarifier les choses et lui offrit une phrase qui sonnait un peu comme une réconciliation.

"Non je vous ai dit, je n'aime pas ça."

Elle hésita à rajouter la fin de sa phrase, à savoir que ce n'était pas faute d'avoir essayé, puis se ravisa. C'était il y a longtemps, presque deux ans désormais. Le médecin l'invita alors à s'installer sur la table d'examen et à soulever son haut. Pour ce faire, il fallait monter les quelques marches d'un marche-pied mais que Norah shunta en sautant directement en place. Elle entreprit alors de retirer son haut, ce qui était plus pratique que de passer son temps à le soulever. Et puis, il voulait voir ses cicatrices non ? Alors, qu'il se fasse plaisir, puisqu'elles s'affichaient comme autant de ligne de vie sur une main, sur son dos et son torse. L'une d'entre elle courrait le long de la face externe de son coude.

Il prit alors le temps de lui prendre la tension, bien que Norah ne sache pas vraiment à quoi cela servait, il testa ensuite ses réflexes, ce qu'elle trouva amusant, et encore tout un tas d'examens plus ou moins drôles, plus ou moins utiles.

"Vous avez fait vos études ici ou à l'étranger ? Vous n'êtes pas Australien , si ?"

Pour elle, il ne faisait aucun doute qu'il était de nationalité étrangère, et ce malgré le fait que chacun ici se comprenait sans avoir besoin d'apprendre une nouvelle langue. Encore l'effet d'un pouvoir... Elle se demanda quel pouvoir il pouvait bien avoir. Était-ce utile à son métier ?
avatar
Ex-bagnarde
Voir le profil de l'utilisateur
Norah J. Hudson
Ex-bagnarde
XP & RANG : 40 • Novice
Réputation : 02
Je suis lié.e à : Sören A. Mikkelsen
Appréciation : 0
Parchemins usagés : 19
Votre bijou : Une boucle d'oreille en tungsten portée à l'oreille droite.
Présence : Présent.e
Avatar : Nana Osaki - Nana (manga)
XP & RANG : Perfectionniste - 1301
Réputation : 30
Je suis lié.e à : Personne
Appréciation : 10
Parchemins usagés : 97
Votre bijou : Bague en argent
Présence : Présent.e
Avatar : Makishima Shougo - Psycho Pass



XP & RANG : Perfectionniste - 1301
Réputation : 30
Je suis lié.e à : Personne
Appréciation : 10
Parchemins usagés : 97
Votre bijou : Bague en argent
Présence : Présent.e
Avatar : Makishima Shougo - Psycho Pass
Mer 6 Sep - 22:08


Pour lui c'était normal qu'elle soit sur la défensive. Il n'était pas certain qu'elle ait confiance dans le corps enseignant, ni en les méthodes de l'académie (quoi de plus normal, pour ce deuxième point le médecin n'était pas d'accord sur tout mais malheureusement son autorité s'arrêtait au cabinet…). Ils n'étaient néanmoins pas là pour parler de ça mais Engjel comprenait qu'en tant que nouvelle elle souhaitait des informations, surtout comparé à l'endroit dont elle venait à la base. Il haussa donc les épaules, il n'était pas là pour donner du crédit à l'académie, juste pour s'occuper de la santé de ses étudiants.

Elle lui confirma ne pas se droguer alors que de base, il ne lui avait pas demandé. A croire que la chose lui tenait tout de même assez à coeur. C'était peut-être parce qu'on l'avait déjà suspectée de manière un peu… forte ? Bien qu'il ne soit pas sûr de ce qu'il avançait il pensait que cela devait être chose courante dans ce genre d'établissement, que ce soit la consommation ou les soupçons.

Il l'invita ensuite sur la table pour l'ausculter. A la place de lever son haut, elle l'enleva totalement. Pas bête, mais en général il préférait demander aux gens de le lever que de l'enlever… question d'intimité… quand on a pas besoin de demander une action à un patient qui pourrait le rendre mal à l'aise on ne le fait pas. Il lui pris donc divers constantes tout en faisant quelques tests de routine et examina aussi la cicatrisation des cicatrices qui se trouvaient sur son corps alors qu'elle lui posait une question.

«  Je suis rentré ici en première année de médecine. Le reste c'était dans mon pays natal, en Norvège. De toute façon, l'on ne peut pas travailler ici sans y avoir fais ses études. Et tu peux te rhabiller et revenir t'asseoir.  »

Et après tout, comment refuser cette école n'est-ce pas ? Conformément à ce qu'il venait de lui dire, Engjel allait lui aussi s'asseoir avant de noter les mesures qu'il avait prises, cela lui pris une petite trentaine de seconde avant qu'il ne demande.

«  D'ailleurs, en quelle classe es-tu ? Tu as quel âge ?  »


===============Académie Ethiareal===============


Un petit tour à l'infirmerie ? (clique):
 
avatar
Médecin scolaire sexy
Voir le profil de l'utilisateur
Engjel C. Hagen
Médecin scolaire sexy
XP & RANG : Perfectionniste - 1301
Réputation : 30
Je suis lié.e à : Personne
Appréciation : 10
Parchemins usagés : 97
Votre bijou : Bague en argent
Présence : Présent.e
Avatar : Makishima Shougo - Psycho Pass
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Ethiareal :: Etablissement
 :: Bâtiment médical :: Bureau du Docteur Hagen
-
Sauter vers: