Viens vivre des aventures fantastique dans la merveilleuse Académie Ethiareal.
 








 :: Personnages
 :: Archives :: Autres Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant

Kaine N. ; fiche terminée.




Dim 16 Avr - 14:47
Invité
Nagumo Kaine
Genre tu t'attends à un truc profond et en anglais ?


Nom : Nagumo.
Prénoms : Kaine Aoki.
Age : 32 piges.
Orientation sexuelle : Hétéro pur et dur qu'il dit. Mais...



Groupe : Personnel.
Métier : CPE & Chef de la milice.


Physique

Cheveux : Blancs.
Yeux : Marrons. Mais il porte des lentilles de différentes couleurs.
Taille : 1m95.
Poids : 103 Kilos.
Style vestimentaire : Dépend de l'humeur et des jours. Il est généralement en costard cravate pour montrer l'exemple, mais il peut lui arriver d'être complètement débraillé.
Signes distinctifs : Borgne. Porte constamment un cache-œil.

Psychologie

J’suis qu’un putain de connard. V'là.

Comment ça « non » ?

Ah… C’est pas comme ça que ça s’passe ? Bon. Ouais ouais. Comme vous voulez.

Avec un peu plus d'application et de motivation. Bien sûr. Du coup, j’suis qu’un put… Okay, okay ! Si on peut plus rigoler hein ! Allez, plus sérieusement ! On peut dire que j'suis comme un caméléon. Pas moche à ce point. C’est rien qu’une comparaison. Voilà. Un caméléon social. Disons que je m’adapte facilement à mon entourage immédiat. Si j’suis entouré de gros enfoirés, y’a clairement pas de raisons que je sois un bisounours non ? Vice versa, bien entendu. J’vais pas être salaud avec une boule de gentillesse pas capable de s’affirmer comme il faut. Y’a pas de raisons. J’suis CPE, merde. Pas surveillant de prison ou j’sais pas quoi. Après j'suis d'accord sur un point. Je l'admets même volontiers : J’suis pas forcément « LE » gars bien sous toutes ses coutures, mais j’ai toujours appris à faire correctement mon taf ; quand bien même ce bahut est plus que spécial et qu'il faut faire avec les bizarreries qui l'entourent. Bien entendu, je pousse pas la mauvaise foi plus loin : Si je vois des gamins se battre en dehors d'un duel officiel, j’vais forcément aller les arrêter. Professionnalisme oblige. Pareil pour du racket, les coups foireux, le vandalisme etc…

Par contre, j’suis un gros paresseux. Trop d’effort tue l’effort. Je me contente comme beaucoup de personnes de faire le strict minimum, histoire qu’on n’ait rien à me reprocher. Parce que bon, moi et les gros efforts, ça fait deux. J’suis un grand fan de la procrastination d’ailleurs. Il m’arrive bien souvent de déléguer mes tâches à mes subalternes. Faut bien qu’ils méritent leur salaire. Ça fait de moi un connard ? Un profiteur ? Un sale gland qui n’en fout jamais une ? Peu importe. Rien à foutre de l’image qu’on a de moi. J’suis pas là non plus pour me faire des potes, faut pas déconner. De toute façon, la vie à mes yeux n’est qu’une succession de puteries. Du coup, en plus d’être paresseux, je suis aussi un gros je m’en-foutiste, mais aussi un pessimiste qui pense qu’il n’y a rien à tirer des gens en général. Moquerie, hypocrisie, méchanceté gratuite… J’ai tout vu. Un blasé, moi ? Ouais. Sans doute. C’est un bon qualificatif. Un blasé et un pur flemmard. Le dossier est bien gras et rodé. Ça fait beaucoup de défauts pour une personne. Et c’est pas fini…

Parce que j’suis un gros pervers. Assumé d’ailleurs. Enfin, pervers, c’est même vite dit. Disons que j’aime les femmes (Uniquement les femmes d’ailleurs) et pas qu’un peu. J’suis pas le genre de gros tordu à me palucher grassement dans des toilettes en matant une vidéo porno, mais plutôt celui qui claque bien fort un gros cul avec la gueule déformé par un sourire qui en dit long. Et là encore, c’est assumé, peu importe ce qui  suivra. J’aurai bien envie de me décrire comme un mec qui tire sur tout ce qui bouge… Sauf que non. Faut avouer que contrairement aux japonais pur jus, j’suis pas forcément fan des brindilles de balais ou autres anorexiques qui se promènent un peu partout. Non, moi c’que je kiffe, c’est les formes bien prononcées et pulpeuses. Une croupe saillante et de gros lolos auront toujours un petit effet sur moi, contrairement à une planche à pain, qui malgré son beau minois, ne me dira jamais rien. De toute, on discute pas les gouts et les couleurs comme on dit. Les girondes, les callipyges, les meufs bien gaulées, ça ce sont des femmes, des vraies et y’a pas moyen que j’en aborde pas une du moment qu’elle est majeure. Les meufs, c'est la vie !

Ah ! J’ai failli oublier. Le respect. Fondamental. J’ai passé ma crise d’adolescence et la violence gratuite, c’est plus tellement mon truc. Quand on vieillit, on prend de l’âge, on engrange de l’expérience et on voit la vie sous d’autres angles ; bien que cette dernière demeure toujours une grosse salope à mes yeux. Par contre, s’il y a une chose qui me fait généralement sortir de mes gonds, c’est le manque de respect. Un mot de travers de votre part et c’est mon poing dans votre gueule. Meuf comme mec. Pas de différence. Oui oui… C’est dans ces cas-là que j’suis pas du tout macho. Égalité des sexes, tout ça… M’enfin bref. Vous avez compris le principe. Et j’tiens à ajouter une chose : J’fais pas dans le détail quand je punis : Ça va de la fessée cul nul pour les gamines un peu trop pourries, à la baston pure pour les gars, quitte parfois à les faire sérieusement saigner. Perdre mon emploi à cause de ça ? Possible. Y’a des jours où j’y pense. Mais j’ai déjà côtoyé la galère pour avoir peur d’elle même si je la déteste. Alors, travailler en me faisant humilier ou bousculer par des pré pubères qui se « cherchent » ? C’est mort. Oubliez carrément.

Des bons côtés ? J’en ai. Comme tout le monde. J’suis pas non plus un pourri fini et c’est comme je l’ai dit : En face de bonnes personnes matures ou gentilles (voire même niaises) je me tiens tranquille et je demeure plutôt aimable, bien que j’ai pas trop la propension à sourire à tout va comme certains. J’suis un minimum sociable, faut pas croire. En même temps, si tu l’es pas, tu peux clairement pas exercer mon job, logique oblige. J’suis parfois même bon vivant. Le gars qui partage volontiers sa dernière clope ou son fond de vin. Vu ma dégaine, vous vous doutez également que j’suis très très taquin. Un pince-sans-rire des fois, ce qui n’est pas forcément une mauvaise chose. J’suis aussi compréhensif lors de certaines situations. Je me revois parfois en certains gamins ; ceux là même qui ne font rien d’autres que de passer leur temps à se battre, à baiser et à fumer. Empathique ? Au cas par cas. J’suis pas psy, mais j’sais clairement faire la part des choses comme tout adulte qui se respecte. Ah ! Je kiffe beaucoup les arts-martiaux. C’est comme une passion. Du coup, si vous voulez tapez causette, vous savez sur quel sujet miser. Ça et les femmes. En gros, voilà quoi…

J’suis pas un monstre. Pour peu qu’on m’emmerde pas.


Histoire

J’ai jamais compris comment mes parents ont fait pour être ensemble. J’veux dire, un japonais qui réussit à pécho une américaine, c’est quand même fou ! Même improbable. Et pourtant ça c’est fait. Et j’en suis la preuve vivante. J’vais quand même vous épargner le cliché du gars qui a vécu une vie de misère et tout. Parce que non, moi, j’ai eu le cul bordé de nouilles dès la naissance. Né avec une cuillère dans la bouche. C’est pas classe tout ça ? Sauf que voilà, j’avais un sale caractère dès le bas-âge. Une vraie peste comme on en fait plus. Ce comportement s’est exacerbé surtout à cause des problèmes que pouvait rencontrer tout métis de mon genre dans la société nippone. Au primaire, j’ai été une bête de foire pendant un petit moment avant de commencer à verser dans la violence qu’elle soit physique ou verbale. Oui oui. Aussi tôt. Soit il fallait se renfermer et finir en souffre-douleur, soit il fallait porter ses couilles et se défendre comme jamais. A un moment donné de mon enfance, faire un choix n'était plus vraiment une option.

J’ai eu un p’tit frère à mes 8 ans. Tout l’inverse de moi au fil du temps : Gentil, appliqué, poli, studieux… Bref, un bol d’air frais pour mes parents qui avaient commencé à me mettre de côté à m’isoler comme on le fait avec un vilain p’tit canard. Faut dire qu’ils avaient presque tout essayé avec moi: Les punitions, l’approche en douceur, les psys, les arts-martiaux pour canaliser mon trop plein d’énergie… Sauf que rien n’y fit. J’étais un bel enfoiré en devenir : Le genre à claquer le cul des domestiques sans gêne. Le genre à humilier ses potes de classe parce que sa famille est plus que friquée. Le genre à chourer un paquet conséquent de bif pour aller rejoindre ses potes délinquants et trainer dans des endroits pas très fréquentables… Bref, un gosse indigne quoi. Un gosse indigne dont la puberté a été marqué par de nombreux vices : Drogue, alcool, violence, sexe à tout va… Tout y était passé au point que j’avais même été renvoyé de mon collège après une baston un peu trop sanglante. Bref, vous voyez le topo…

Alors que mon avenir s’assombrissait et que mon père pensait même à me foutre à la rue, une invitation vint de nulle part. Enfin si : Du côté de l’Australie. L’académie Ethiareal m’ouvrait ses portes. Mes vieux ont d’abord pensé à une blague. Moi aussi d’ailleurs. Pourquoi une école aussi prestigieuse que celle-ci voudrait d’un voyou comme moi ? C’était insensé. Mais après une deuxième missive et des renseignements pris par mes parents, il s’est avéré que l’offre était réelle. Un truc de ouf quoi ! Une chance inespérée de rebondir. J’étais peut-être un délinquant qui n’en avait plus rien à foutre de son avenir, mais j’étais pas con pour ignorer pareille occasion. En plus, j’allais quitter cette famille à la noix, faire ma vie comme je l’entends… Bref. Tout ça pour dire que j’ai pas du tout fait le difficile lorsque mes darons ont décidé de m’y envoyer de gré ou de force. Pourquoi refuser ? Le seul regret que j’eus fut de quitter mon petit frère : Il fallait avouer que malgré le fait que nous avions des caractères opposés, nous nous entendions à merveille.

Je quittai donc mon Japon natal pour débarquer à Ethiareal à la rentrée qui suivit. A part la chaleur, je ne fus pas spécialement dépaysé. Le Japon était aussi développé que l’Australie et je parlais parfaitement l’anglais –ma mère était une américaine. Du fait de mon caractère de briseur de noix, on m’a rapidement foutu dans le fameux groupe des insoumis. Y’a eu une cérémonie qui s’en suivit mais je la zappai très vite de mon esprit, un peu comme si j’avais fumé. Ce n’est que bien plus tard que je captai les tenants et aboutissants de ladite cérémonie : Des pouvoirs ! Rien que ça ! Là encore, j’ai cru divaguer. C’était d’autant plus fou que j’avais une capacité assez puissante qui m’enivra facilement ; au point que je devins l’un des insoumis les plus chaotiques de ma génération. Si j’étais généralement intégré dans les classes C, j’étais pourtant très bon dans le domaine des pouvoirs. Les entrainements n’étaient pas une sinécure -j’y ai même perdu un œil, c’est vous dire-, mais j’étais indubitablement un bon apprenti.

J’aurai quand même pu mal finir si je n’avais pas fait la rencontre du CPE du moment. Un homme comme on en voit plus. C’est lui qui avait détecté mon potentiel et la trajectoire dangereuse que prenait le cours de ma pitoyable existence. Il joua donc le rôle du père de substitution et m’apprit pas mal de trucs : Avec lui, je devins plus ou moins calme et un lycéen un peu plus appliqué. Lors de ma dernière année de lycée, je faisais même partie d’une classe B avant réussir mes examens. Une fois le diplôme acquis, le CPE m’a proposé de rejoindre la milice de l’établissement ce que j’ai accepté sans hésitations. Etre surveillant, c’était pas trop mal et ça payait bien. J’ai bossé dur pendant quelques années tout en continuant mes études universitaires en parallèle jusqu’à être sanctionné d’un master en rapport avec l’éducation et l’enseignement. Puis, le temps suivit son cours… Jusqu’à ce que mon bienfaiteur se retire. Retraite oblige. Vu le poste vacant, tous les pions de ma génération postulèrent pour le remplacer, moi y compris.

Un concours interne fut donc organisé par le directeur et le CPE sortant.
Je crois d’ailleurs que j’ai jamais autant potassé de ma vie. Ça avait été laborieux, mais mes efforts finirent par payer : J’avais réussi le concours sur tous les plans et j’avais surclassé tous mes rivaux. Le directeur me nomma alors CPE de l’école. Ce fait fut plutôt paradoxal : Un insoumis qui devenait le garant du bon fonctionnement de l’école… Du jamais vu ! Une première. Mon mentor s’était foutu de ma gueule pendant un bon moment, mais il resta sur place pour m’aiguiller pendant un bon trimestre. Après quoi il s’en alla profiter de ses vieux jours dans la ville à proximité. Ma prise de fonction fut plutôt laborieuse. A Ethiareal, le CPE était aussi le chef de la milice : Surveiller tout l’établissement, verser dans la médiation, animer la vie lycéenne et estudiantine, faire en sorte que le règlement soit appliqué à la lettre… Bref, pas mal de boulots en perspective. Mais là encore, le temps fit son œuvre si bien que j’avais fini par m’accommoder à mon nouveau boulot plus ou moins rapidement et ce malgré les rumeurs qui m’affublaient du titre de chef des traqueurs…

Aujourd’hui ? Ça fait cinq ans que je bosse en tant que CPE. Et j’suis pas prêt de quitter mon poste de sitôt !


Irl

♦ Age : 24 bientôt.
♦ Ton niveau rp : Normal. Après, à vous de juger.
♦ Es-tu un dc ? de qui ? : Aucun dc, j'arrive jamais à les gérer.
♦ TU nous as trouver comment ? Top-site.
♦ Un mot ? Chouette fow les gars !
♦ Avatar :
Code:
[b]Kaine A. Nagumo[/b] [Sengoku Basara] - Motochika Chosokabe
avatar
Invité
Invité
XP & RANG : 430 XP • Compètent
Réputation : 40
Je suis lié.e à : Amyrthée Neith
Appréciation : -30
Parchemins usagés : 104
Votre bijou : Une boucle d'oreille souvent cachée par sa touffe de cheveux
Présence : Présent.e
Avatar : Kida Masaomi (DURARARA!!)



XP & RANG : 430 XP • Compètent
Réputation : 40
Je suis lié.e à : Amyrthée Neith
Appréciation : -30
Parchemins usagés : 104
Votre bijou : Une boucle d'oreille souvent cachée par sa touffe de cheveux
Présence : Présent.e
Avatar : Kida Masaomi (DURARARA!!)
Dim 16 Avr - 15:01
Encore une fois bienvenue sur le fofo !
En plus de cela il a l'air d'envoyer du lourd ce personnage ! \o/
avatar
Lycéen charmeur
Voir le profil de l'utilisateur
Roland K. Ström
Lycéen charmeur
XP & RANG : 430 XP • Compètent
Réputation : 40
Je suis lié.e à : Amyrthée Neith
Appréciation : -30
Parchemins usagés : 104
Votre bijou : Une boucle d'oreille souvent cachée par sa touffe de cheveux
Présence : Présent.e
Avatar : Kida Masaomi (DURARARA!!)
XP & RANG : 410 Compétent
Réputation : 00
Je suis lié.e à : Leana Lao
Parchemins usagés : 153
Votre bijou : Une barrette en forme de cœur
Présence : Présent.e
Avatar : Freyja Wion



XP & RANG : 410 Compétent
Réputation : 00
Je suis lié.e à : Leana Lao
Parchemins usagés : 153
Votre bijou : Une barrette en forme de cœur
Présence : Présent.e
Avatar : Freyja Wion
Dim 16 Avr - 16:50
Coucou petit C.P.E Bienvenue parmi nous, même si je te l'ai déjà dit sur la cb et le discord xD
J'aime beaucoup ton écriture et ton histoire est sympa :3 Hâtes de voir ce petit homme en action.
Je te valide donc :


Personnel

Bravo pour ta superbe fiche, te voilà maintenant validé, prêt à rejoindre l'académie d'Ethiareal ! Mais avant ceci, nous avons besoin que tu nous indiques quel est ton pouvoir, ici (fiche de pouvoir) (Attention, c'est un secret, il ne faut le dire à personne !). Si tu veux te lier d'amitiés avec d'autres joueurs ou avoir un pire ennemi, c'est là (Fiche de relation) qu'il faut aller. Tu pourras trouver des partenaires de RP sur cette page (demande de RP) et enfin, pour toutes les autres demandes tel que les demandes de logement, c'est ici (demande diverses) que ça se passe. Bienvenue sur le forum, en espérant que tu t'amuses avec nous !



Tu es validé au rang de Perfectionniste
Cela fait un moment que tu es à l'académie est beaucoup de personnes te connaissent, mais encore plus depuis que tu es passé C.P.E du coup ta réputation s’élève à 50
Cependant avec ton passé et les rumeurs qui courent sur toi, tu n'es pas très bien vue de la plupart des élèves et des professeures ton appréciation s'élève donc à -10
avatar
Petit chaton inoffensif
Voir le profil de l'utilisateur
Kathy A. Pond
Petit chaton inoffensif
XP & RANG : 410 Compétent
Réputation : 00
Je suis lié.e à : Leana Lao
Parchemins usagés : 153
Votre bijou : Une barrette en forme de cœur
Présence : Présent.e
Avatar : Freyja Wion
XP & RANG : Perfectionniste - 1201
Réputation : 30
Je suis lié.e à : Personne
Appréciation : 10
Parchemins usagés : 87
Votre bijou : Bague en argent
Présence : Présent.e
Avatar : Makishima Shougo - Psycho Pass



XP & RANG : Perfectionniste - 1201
Réputation : 30
Je suis lié.e à : Personne
Appréciation : 10
Parchemins usagés : 87
Votre bijou : Bague en argent
Présence : Présent.e
Avatar : Makishima Shougo - Psycho Pass
Dim 16 Avr - 17:13
Haha ce perso !

Bienvenue 8D

===============Académie Ethiareal===============


Un petit tour à l'infirmerie ? (clique):
 
avatar
Médecin scolaire sexy
Voir le profil de l'utilisateur
Engjel C. Hagen
Médecin scolaire sexy
XP & RANG : Perfectionniste - 1201
Réputation : 30
Je suis lié.e à : Personne
Appréciation : 10
Parchemins usagés : 87
Votre bijou : Bague en argent
Présence : Présent.e
Avatar : Makishima Shougo - Psycho Pass



Dim 16 Avr - 17:53
Invité
Héhé ! Merci pour les messages de bienvenue et pour la valid' !
avatar
Invité
Invité
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Ethiareal :: Personnages
 :: Archives :: Autres
-
Sauter vers: