Viens vivre des aventures fantastique dans la merveilleuse Académie Ethiareal.
 








 :: Etablissement
 :: Parc Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant

Être dans la merde {PV : Kaine} FB, 2011

Aller à la page : 1, 2  Suivant
XP & RANG : Perfectionniste - 1301
Réputation : 30
Je suis lié.e à : Personne
Appréciation : 10
Parchemins usagés : 97
Votre bijou : Bague en argent
Présence : Présent.e
Avatar : Makishima Shougo - Psycho Pass



XP & RANG : Perfectionniste - 1301
Réputation : 30
Je suis lié.e à : Personne
Appréciation : 10
Parchemins usagés : 97
Votre bijou : Bague en argent
Présence : Présent.e
Avatar : Makishima Shougo - Psycho Pass
Dim 16 Avr - 22:06
 


Dix-huit heures sonnait la fin de son stage en médecine générale. S’étirant après avoir aidé son maître de stage à remplir quelques papiers, Engjel bâillait un peu. La journée avait été chargée et il reprenait ses affaires dans le petit casier qui lui était attribué avant de ressortir de l'établissement. Cela faisait plus de 5 années qu'il était ici et il s'y était habitué. Chaque fin de semaine, à la place d'aller se préparer pour sortir ou d'inviter des amis dans son petit appartement le futur médecin se rendait dans le parc histoire de s'asseoir pour décompresser un petit peu, seul, avec ses pensées.

Naturellement, ce fut ce qu'il fit aujourd'hui aussi, déposant son sac bandoulière noire sur le sol avant de se mettre assis contre le tronc d'un arbre en soupirant. Il avait oublié de prendre un livre dans son sac alors il se contentait d'écouter le bruit de la nature, quelques rires ici et là mais en sommes pas grand-chose pour déranger Engjel.

«  Ohhhh mais c'est le type de l'autre jour !  »

Trouvant cette voix bruyante mais néanmoins légèrement familière, Engjel ouvrit les yeux et dirigeait son regard vers celui-ci. C'était un groupe de cinq étudiants, à ce qu'il en savait, moins âgé que lui. Ha oui. Cela lui revenait en tête. Il avait engueulé ce type après qu'il ait hurlé dans les couloirs de la bibliothèque, son adversaire s'étant montré coriace, il ne s'était pas privé pour légèrement l'humilier et lui faire comprendre que la bibliothèque n'était pas un endroit pour les idiots dans son genre et peut-être même que le saligaud ne savait pas lire . Voilà ce qui avait fait fureur. Cette simple insulte. Et il avait juré de lui faire payer mais il ne l'avait pas vu par la suite.

«  Je t'avais dis qu'on allait se retrouver tu vois !  » Fit-il en venant cogner l'un de ses poings contre l'autre, comme pour se préparer à se battre.

L'étudiant préférait hausser un sourcil et il regardait les autres. Il semblait qu'il allait être un petit peu dans la merde comme on dit… Le blandinet préférait rapidement se lever tandis que les autres élèves ricanaient.

«  La prochaine fois tu penseras  à humilier quelqu'un à de ta taille, gamin !  » Mentalement Engjel se fit la réflexion que cette insulte n'avait aucun sens, il était plus âgé que lui mais ils étaient plus nombreux… Ha… Même pas loyaux. Mais devait-il attendre quelque chose d'autre des gens de ce genre ?  

«  Quoi tu veux des cours de lecture t'as dis ? J'peux t'en passer si tu veux.  »

La phrase de trop ? Et BAM, celui qui semblait être le chef lui asséna un coup qu'il para maladroitement. Décidement il était bien énervé ! Bientôt les autres s'y mirent aussi et s'il pouvait retourner certains coups, ce n'était pas le cas pour tous, un dans la joue, l'autre dans le tibia, le genou, les côtes. L'un des gars était déjà à terre mais il semblait courir dans une direction inconnue une fois blessé… Qu'est-ce qu'il se passait ici encore ?  


===============Académie Ethiareal===============


Un petit tour à l'infirmerie ? (clique):
 
avatar
Médecin scolaire sexy
Voir le profil de l'utilisateur
Engjel C. Hagen
Médecin scolaire sexy
XP & RANG : Perfectionniste - 1301
Réputation : 30
Je suis lié.e à : Personne
Appréciation : 10
Parchemins usagés : 97
Votre bijou : Bague en argent
Présence : Présent.e
Avatar : Makishima Shougo - Psycho Pass



Lun 17 Avr - 2:42
Invité

           
Être dans la merde
On pourrait croire que le mec s’enfuyait parce qu’il fut blessé, mais non.

C’est juste qu’il avait vu quelque chose. Ou plutôt quelqu’un. Le genre de personne qu’on aimerait éviter.

- « Eeeeh ! Mais c’est que y’a d’l’ambiance ici ! ♪ »

La voix fut chantante et on discernait dernière ce ton mélodieux, de la malice et beaucoup d’amusement. Ceux qui assaillaient le « blandinet » se raidirent instantanément. Certains comprirent instinctivement pourquoi l’un des leurs avaient décampé d’ici sans rien dire, tandis que d’autres grincèrent des dents. Leur soudaine détresse faisait presque peine à voir. Sauf que moi, je m’en délectais carrément. Perché sur une branche d’un arbre dans les environs, je regardais la scène avec un gros sourire aux lèvres. J’avais bien entendu été témoin de la scène depuis son début, mais je n’avais pas bronché immédiatement pour voir comment l’albinos agressé allait réagir. Et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il avait des couilles malgré sa petite bouille d’ange à croquer. Il en avait dans le ventre ! Et ça, ça forçait le respect.

- « Putain Kaine… Mais qu’est-ce que tu fiches ici ?! Qu’est-ce que tu veux ?! »

Le leadeur avait ouvert sa gueule putride pour débiter son lot de conneries une nouvelle fois. Comme si c’était pas du tout évident de comprendre la raison de ma présence en ces lieux. Mon accoutrement (Jeans, baskets et chemises assortis) était peut-être celui d’un étudiant lambda, mais j’étais aussi un pion de l’école. Un membre de la milice qui surveillait l’établissement et qui faisait régner l’ordre. Ces gars-là le savaient pertinemment. Ceci étant dit… « C’est pas pour faire mon job hein ! Faut pas croire. Mais sérieux les mecs… Taper sur un gars qui tout est seul… » J’eus un petit rire. Oui. J’étais là pour mon propre plaisir ! Je me camouflais derrière ce poste dans la milice pour assouvir mes besoins de violence. J’étais certes moins chaotique que lorsque je faisais partie des insoumis, mais j’avais encore des restes de chien enragé. C'était pas forcément glorieux, m'enfin.

- Si t’es pas là en tant que surveillant, dégage ! »


Mes yeux s’écarquillèrent et j’émis un sifflement d’admiration. Il avait du cran le gars. Il en avait beaucoup. Sauf que son groupe n’était pas de cet avis. La preuve en était qu’ils avaient pris la poudre d’escampette alors que le leadeur essayait de me tenir tête. Ne l’ayant pas vu venir, ledit leadeur se retourna vers eux et les somma de revenir à lui d’une voix de stentor, sans succès. Se frotter à un ex-insoumis n’était franchement pas une perspective intéressante. Je sentis alors la panique envahir le chef du groupuscule qui s’était évaporé. Fuir ou ne pas fuir ? Le dilemme était grand. Néanmoins, je lui fis signe que je n’allais pas bouger de mon trône. Étant donné que je n’étais pas en uniforme et pas en heures de travail, je n’avais aucune raison d’aider encore plus l’inconnu qui se faisait passer à tabac tout à l’heure.

- « On peut maintenant dire que le combat est équitable ! Vous pouvez vous lâcher les gars ! Vous en faites pas ! Si un autre surveillant débarque, je dirais que c’est un duel officiel, hahaha ! »

Moi un connard ? Mais point du tout, voyons !

           

           
avatar
Invité
Invité
XP & RANG : Perfectionniste - 1301
Réputation : 30
Je suis lié.e à : Personne
Appréciation : 10
Parchemins usagés : 97
Votre bijou : Bague en argent
Présence : Présent.e
Avatar : Makishima Shougo - Psycho Pass



XP & RANG : Perfectionniste - 1301
Réputation : 30
Je suis lié.e à : Personne
Appréciation : 10
Parchemins usagés : 97
Votre bijou : Bague en argent
Présence : Présent.e
Avatar : Makishima Shougo - Psycho Pass
Lun 17 Avr - 17:21
 



Alors qu'il faisait de son mieux pour redonner les coups qu'il recevait il fallait bien avouer qu'il commençait à être acculé malgré celui qu'il avait mis à terre et qui semblait s'enfuir. Un coup dans les cotes fit cogner son dos sur le tronc sur lequel il était précédemment  adossé. Engjel grogna. Putain. Connard. . Il l'avait pensé fort mais c'était inutile de le dire, son regard de défi l'insultait déjà et cela, le chef de la bande n'avait pas l'air de l'apprécier….

Soudainement, sans qu'il comprenne trop pourquoi, une autre voix, non familière cette fois-ci s'éleva, mentionnant l'ambiance présente. Ouai c'était clair, ambiance géniale. Façon de parler. Est-ce que ce grand type allait l'aider ? Ou juste regarder ? Les mecs qui étaient en train de le frapper s'arrêtèrent temporairement, ils semblaient plutôt avoir la trouille. Une discussion s'engageait entre le chef et l'inconnu appelé « Kaine » qui semblait leur reprocher non pas l'attaque tout court mais l'attaquer alors qu'il était seul. C'était en effet parfaitement déloyal. Job ? Surveillant ? Oh ce type faisait parti de la milice ? Pour une fois qu'ils tombaient à pic…

Au fur et à mesure qu'ils parlaient les gars de son groupe semblaient se barrer. Eh bien, il ne le connaissait pas ce « Kaine » mais l'on peut dire qu'il faisait beaucoup d'effet aux illettrés. Quelque chose comme ça. Apparemment, selon le sifflement qu'il venait de faire l'on pouvait dire que prendre Kaine à la légère était une erreur. De toute façon Engjel n'avait rien contre lui. La suite par contre s'avérait assez… surprenante ? Il affirmait que le combat était à présent équitable. Mouai. Ça devrait le faire. Il lui disait même qu'il s'en occuperait si un autre surveillant débarquait…

«  Ca me va !  »

Bah ouai, un contre un, c'est déjà mieux, et autant prendre le type de vitesse qui serait certainement aussi surpris que le blanc. De toute façon, s'il se contentait de les faire dégager ces gars le prendraient en traître la prochaine fois alors autant s'en occuper tout de suite pour qu'ils ne recommencent plus et cessent de faire du boucan partout.

Malgré la douleur, Engjel s'appuya un peu sur le tronc pour foncer sur le type. S'en suit un combat assez mouvementé, mais il était hors de question de se faire laminer. Tout seul, il était plus grand et rapide que son adversaire et avait aussi une motivation à rester debout quoi qu'il arrive. Ce n'était pas la première fois qu'il se battait comme ça. Après plusieurs coups pris, échangés et donnés, le type était à terre et Engjel, un peu penché, les mains sur ses cuisses reprenait tranquillement son souffle.

«  Merci mec. Enfin je suppose.  » Il avait peut-être fait ça juste pour se marrer… ? D'ou le suppose. «  J'm'appelle Engjel. Toi c'est Kaine c'est ça ?  »  

Doucement le futur médecin se releva pour lui faire face. Il avait une sale gueule comme ça mais c'était moins pire que celui à terre…  


===============Académie Ethiareal===============


Un petit tour à l'infirmerie ? (clique):
 
avatar
Médecin scolaire sexy
Voir le profil de l'utilisateur
Engjel C. Hagen
Médecin scolaire sexy
XP & RANG : Perfectionniste - 1301
Réputation : 30
Je suis lié.e à : Personne
Appréciation : 10
Parchemins usagés : 97
Votre bijou : Bague en argent
Présence : Présent.e
Avatar : Makishima Shougo - Psycho Pass



Mar 18 Avr - 2:36
Invité

           
Être dans la merde
- « Engjel hein… ? C’est pas commun comme prénom ! Et sinon, ton merci était une supposition ? T’es un drôle de type toi ! »

C’est sans aucune gêne que je lui avais dit ce que je pensais. J’étais comme ça, moi. Cash et direct. Le genre à pas mâcher ses pensées pour un sou. A quoi bon de toute façon ? C’est pas comme s’il pouvait me faire quoique ce soit dans son état lamentable. Vraiment, il avait du mal à se débarrasser de l’autre con qui lui avait cherché des noises. J’eus néanmoins un sourire. Il se débrouillait plutôt bien et seul le résultat final comptait. C’était ce qui importait après tout : La victoire. J’sautai de ma branche et me réceptionnai sans mal quelques mètres plus bas, avant de m’allumer une clope tranquillement. La seconde d’après, je m’approchai calmement du victorieux qui avait vraiment la gueule amochée. De près, c’était encore plus marquant. Il avait p’être gagné, mais la baston, c’était clairement pas son truc.

- « Le dénouement est bien meilleur non ? T’as encaissé des coups, mais c’est à la force de tes poings que t’as gagné. Ça aurait été la honte si j’te sortais de ce merdier, non ? T’es pas une gonzesse, hahahaha ! »

Alors que je riais de bon cœur, je me souvins que j’avais un truc plutôt pas mal dans mon sac. Je l’ouvris et fit sortir une canette de bière encore toute fraiche. Canette que je balançai au blandinet. Libre à lui de l’attraper ou de l’éviter. S’il l’évitait, suffirait que j’récupère mon bien et basta. « J’suis pas toubib, mais tu pourrais p’être l’appliquer sur tes bosses, ça soulage. Ah, et tu peux la boire hein. J’suis pas à une canette près ! » J’finis par refermer mon sac, le refoutre sur mon dos, avant de tirer une taffe de ma cigarette qui m’faisait un bien fou. Ensuite, j’me dirigeai vers le corps inerte du vaincu. C’est à croire qu’il était plus ou moins dans les pommes. Encore une grande gueule qu’avait rien dans le froc. En parlant de froc, j’fis descendre ma braguette, au calme, avant de tirer ma nouille comme si c’était normal.

- « Ah… Sois pas choqué hein… Juste qu’il s’est permis de mal me parler taleur… Et j’aime pas ça, qu’on me parle mal ! Si tu l’avais pas battu, j’aurai certainement pris le relais. Mais là, il n’a qu’à s’en prendre à lui-même. »

J’vous passe les détails de ce qui suivit, mais toujours est-il que j’lui avais pissé à la gueule. Littéralement. Sans me gêner, encore une fois. Moi, on m’cherchait pas gratuitement comme ça. Si la violence était un moyen rapide de fermer le clapet d’un bon nombre de personnes, il restait plusieurs méthodes pour humilier à souhait ceux qu’on n’piffait pas du tout. Et moi, j’hésitais pas. Jamais. Réveillé par ce que j’lui avais fait subir, le pauvre gusse comprit ce qui lui était arrivé, cria comme une pauvre petite pucelle qui s’faisait déflorer, avant de décamper non sans hurler que nous allions payer. A croire qu’il retenait jamais la leçon. Incroyable ! Pour ma part, je haussai les épaules. Il pouvait venir quand il veut et avec qui il veut que j’allais tous les tabasser comme y faut. Foi d’ex-insoumi qui s’respecte !

- « Bon mec… J’ai la dalle. T’aurai pas un truc à bouffer sur toi ou tu connaitrais pas un resto ? Si tu veux me remercier, c’est la meilleure façon d’le faire ! M’inviter à bouffer ! »

Après avoir rangé mon gros zgeg et remonté ma braguette, j’me retournai vers le dénommé Eng-machin.

L’avait intérêt à pas me décevoir.

           

           
avatar
Invité
Invité
XP & RANG : Perfectionniste - 1301
Réputation : 30
Je suis lié.e à : Personne
Appréciation : 10
Parchemins usagés : 97
Votre bijou : Bague en argent
Présence : Présent.e
Avatar : Makishima Shougo - Psycho Pass



XP & RANG : Perfectionniste - 1301
Réputation : 30
Je suis lié.e à : Personne
Appréciation : 10
Parchemins usagés : 97
Votre bijou : Bague en argent
Présence : Présent.e
Avatar : Makishima Shougo - Psycho Pass
Mer 19 Avr - 14:20
 


Pas commun comme prénom ? Ouai, peut-être au final, il n'était pas certain qu'il y ait beaucoup d'élèves venant de Norvège ou tout autre pays du nord de l'Europe. «  Je suppose,  je suis Norvégien.  » De son côté « Kaine » ça lui faisait surtout penser à l'Amérique du Nord mais il n'en n'était pas certain. «  Et oui c'était au cas ou tu rétorquerais « j'ai pas ça pour toi de toute façon », donc je le suppose.  » Autant direct l'un que l'autre. Est-ce que cela allait en être explosif ou bien allaient-bien bien s'entendre ? C'était toute une question.  

Il l'observait sauter de sa branche et se rapprocher sans se sentir menacé malgré la différence de taille ou de corpulence… Au sens propre. En un contre un oui il n'avait pas de problème. Là il avait surtout été pris de surpris et puis ces types avaient juste la rage… Depuis quand on tabassait les gens pour des conneries comme ça ? Il soupira.  

«  Ouai de toute façon ils auraient recommencé alors…  C'pour ça que j'me suis battu quand même.  »

Bon, quels étaient les dégâts maintenant ? Sa machoire lui faisait mal. Il essuyait une trainée de sang avec le dos de sa main. Il sentait que ses cotes étaient douloureuses, il avait quelques coupures et aurait certainement des hématomes. Il était en train de se dire que du froid serait bien sur ses blessures et Kaine lui envoya une canette de bière qu'il réceptionnait. Il pouvait même la boire s'il le voulait.  

«  Ouai j'vais faire ça. Merci.  » Sans supposition cette fois. «  Et j'me soignerai en rentrant de toute façon.  » Il avait bien sûr un petit attirail chez lui.  

Doucement il posa la canette de bière sur  sa mâchoire histoire de rentre au moins cette zone moins douloureuse tout en soupirant et en se foutant contre l'arbre. .. Par contre… On pouvait pas dire qu'il s'attendait à ça…  Ha oui quand même. Okay. C'était spécial. Peut-être mérité en un sens mais spécial. Il se contenta de cligner des yeux. Ouai. Ouai. Dans un autre contexte ça serait peut-être pas passé mais là il se contentait de s'enfuir en courant et y'avait que lui qui savait qu'on venait de lui faire subir. Ca en aurait presque été drôle. Il haussa les épaules.

«  C'est particulier, quand même.  »

Il ne se gênait pas pour le dire. Une fois la chose faite, il lui demandait s'il ne connaissait pas un restaurant ou s'il avait pas un truc à manger. Malheureusement il n'avait rien. Par contre devait y avoir des trucs ouverts.

«  J't'invite dans ce cas. T'as envie de quoi ?  »

Autant lui demander directement ce qu'il avait envie.  Il avait pas envie de perdre son temps à l'emmener dans un endroit qu'il n'aimerait pas.

«  Doit y avoir un endroit type hamburger, pizza, brasserie pas loin ou des trucs avec des plats plus travaillé c'est comme tu veux.  »  


===============Académie Ethiareal===============


Un petit tour à l'infirmerie ? (clique):
 
avatar
Médecin scolaire sexy
Voir le profil de l'utilisateur
Engjel C. Hagen
Médecin scolaire sexy
XP & RANG : Perfectionniste - 1301
Réputation : 30
Je suis lié.e à : Personne
Appréciation : 10
Parchemins usagés : 97
Votre bijou : Bague en argent
Présence : Présent.e
Avatar : Makishima Shougo - Psycho Pass



Sam 22 Avr - 21:27
Invité

           
Être dans la merde
- « Vraiment… ? »

J’étais étonné. Franchement, j’l’étais vraiment. Bien vrai que j’étais pas disposé à entendre une réponse pas du tout favorable à mes attentes, mais l’fait d’le voir aussi stoïque après ce que j’avais fait, m’étonnait tout d’même. Beaucoup d’gars auraient certainement décampé d’là, très franchement. Mais lui, il était là, comme si d’rien était et il m’proposait même d’choisir l’endroit où on allait pouvoir grailler au calme. Sérieux, c’était un phénomène c’type ! Tant et si bien que j’eus un sourire. Les gars qui m’supportaient étaient tellement rares que voilà quoi… ‘Fin… Après, il m’connaissait pas vraiment, mais avec le coup d’la pisse, il devait forcément avoir une idée d’comment j’étais.

- « T’es un chic type ! On en voit plus des comme toi ! »

J’eus un rire et j’lui enflammai le dos d’une bonne bourrade des familles. Il m’plaisait bien l’gars. Pas l’genre à s’faire chier, pas l’genre à impressionner, beau gosse et surement bon étudiant à l’appui. Mais malgré toutes ces qualités, j’avais la nette impression qu’il devait pas avoir masse d’amis. Un peu comme moi quoi. Faut croire qu’on finissait toujours par s’regrouper entre marginaux. Par contre, y m’semblait bien que j’l’avais jamais vu. Donc, il devait surement avoir commencé son cursus à l’université et non au lycée comme bon nombre d’personnes ici. Niveau pouvoirs donc, il devait être novice. La proie idéale quoi. M’demande même pourquoi ils n’avaient pas utilisé les leurs…

- « Mec, une pizza, ça m’va, j’suis pas difficile ! »

J’m’étais mis à rire tout seul. Maintenant, fallait p’être chercher à trouver un bon coin. Même qu’un vulgaire kebab ferait l’affaire. Comme j’lui avais dit, j’étais pas un gars difficile ou raffiné. La malbouffe, c’était mon kif. J’ai jamais vraiment été un bon cuistot. Y’avait que récemment que je concoctais de vrais plats ou que j’avais la foi d’partir dans des restaurants plutôt sophistiqués, mais voilà quoi. Les mauvaises habitudes ont la dent dure. « Doit y’avoir un coin une fois qu’on aura dépassé le parc ! » J’étais plutôt content ! Finalement cette soirée était pas si mal ! Au pire, suffirait de partir en ville pour dégoter un bon p’tit coin et des endroits comme ça, j’en connaissais à la pelle, héhé !

- « T’es de quel groupe toi, quand j’y pense ? Un spectateur p’être ? »

J’m’étais soudainement tourné vers lui pour le lui demander parce que curiosité oblige ; et puis j’étais pas du genre à hésiter quand j’avais des interrogations. J’le voyais plus en spectateur, en rêveur ou même un p’tit protagoniste, qui sait ! Sauf que bien avant qu’il puisse me répondre, de nombreux gars sortirent de nulle part et en grand nombre. Nous fumes en quelques secondes encerclés par pas moins d’une vingtaine ou d’une trentaine de  types qui semblaient pas nous porter dans leur cœur. Enfin, moi spécialement. A croire que mon titre et ma réputation n’faisaient vraiment plus peur. Ou alors, était-ce parce que j’n’avais pas fait de vagues ces derniers mois ? Va savoir.

- « Kaine, toi et ton pote, on va vous faire la peau ! »

Ah… Débilité… Autant la situation m’faisait marrer, autant j’avais un doute pour l’blandinet.

Mais c’était intéressant. On allait bien voir comment ce dernier allait réagir !

           

           
avatar
Invité
Invité
XP & RANG : Perfectionniste - 1301
Réputation : 30
Je suis lié.e à : Personne
Appréciation : 10
Parchemins usagés : 97
Votre bijou : Bague en argent
Présence : Présent.e
Avatar : Makishima Shougo - Psycho Pass



XP & RANG : Perfectionniste - 1301
Réputation : 30
Je suis lié.e à : Personne
Appréciation : 10
Parchemins usagés : 97
Votre bijou : Bague en argent
Présence : Présent.e
Avatar : Makishima Shougo - Psycho Pass
Lun 24 Avr - 0:24



Oui c'était clair que l'attitude du type en face de lui l'avait grandement surpris. Dégoûté ? Disons qu'il ne voulait pas être à la place de celui qui avait reçu ça. Autrement, il s'en fichait, peut-être que comme ça ils n'allaient plus oser recommencer. Il eut un petit sourire lorsqu'il mentionnait qu'il était un chic type. C'est vrai que les gens vraiment très francs bah… ils se faisaient rares car se fondaient dans la masse pour devenir hypocrite. Il toussota un petit peu quand il lui tapa dans le dos. Un peu mal quand même vu les coups. Il lui fit un sourire malgré tout.

«  Va pour une pizza dans ce cas, allons-y !  »

Engjel regardait la canette et fini par l'ouvrir après l'avoir un peu appliquée sur ses cotes, c'est là ou il avait le plus mal. Bon ce n'était pas non plus cassé, un peu d'antalgiques, quelques jours de douleurs et cela allait se réparer sans trop de problème. Il prit quelques gorgées avant de tourner sa tête vers Kaine qui lui demandait dans quel groupe il était. Il allait répondre mais soudainement des types sortaient – encore?- de leur coins, ils devaient être une vingtaine. Lui faire la peau… ? Il soupira… Et…

Il se mis à rire. Juste à rire, comme ça…. C'était nerveux en fait. Signe d'un ras le bol.

«  Non mais vous vous foutez de ma gueule les mecs…  »

Il pencha un peu la tête en arrière et fini sa canette en quelques gorgées avant de la jeter dans la poubelle -nice shoot-. Il aurait besoin d'un peu d'alcool. Anti douleur.

«  Vous êtes quoi une vingtaine de pétochards contre deux personnes voire… un à la base parce que je suppose que je faisais pas parti de votre plan débile. Mes félicitations. Vous gagnez la médaille d'or des trouillards. Et des trous du cul, pourquoi n'offrir qu'un quand on peut en gagner deux hein ? Mes félicitations.  »

Oui les trucs qui n'étaient pas loyaux ça avait le don de le foutre en rogne. Un gang de débiles venir taper sur des gens encore plus. Du coup on oublie le langage légèrement poli. C'était fini. Engjel inspira, expira puis soupira. Il se fit plus sérieux que toute à l'heure.

«  Je pense que ça va chier.  »

Encerclés, ils n'allaient pas pouvoir s'enfuir. Et puis non, ça serait vraiment se prendre la honte.



===============Académie Ethiareal===============


Un petit tour à l'infirmerie ? (clique):
 
avatar
Médecin scolaire sexy
Voir le profil de l'utilisateur
Engjel C. Hagen
Médecin scolaire sexy
XP & RANG : Perfectionniste - 1301
Réputation : 30
Je suis lié.e à : Personne
Appréciation : 10
Parchemins usagés : 97
Votre bijou : Bague en argent
Présence : Présent.e
Avatar : Makishima Shougo - Psycho Pass



Sam 29 Avr - 0:40
Invité

           
Être dans la merde
Oh…

C’est qu’il se débrouillait vraiment bien quand il l’voulait ce mec ! Il avait même haussé le niveau d’baston par rapport à ce qu’il avait pu m’faire voir quand j’étais perché sur l’arbre. C’était plutôt marrant et intéressant d’le voir également user d’son pouvoir avec parcimonie. De l’électricité à première vue. Pour un nouvel étudiant, sa maitrise était plutôt bonne. Aussi bonne qu’un troisième année en lycée. Big respect ! D’ailleurs, ça s’jouait en un bon dix contre un. C’était assez déloyal, mais là encore, ça cassait la routine ! Et c’était d’autant plus palpitant que les gars qui nous attaquaient savaient pourtant qui j’étais et quel poste j’occupais dans la milice malgré mon statut officiel d’étudiant en fin de cycle.

- « Ouaaah, doucement ! »

J’avais évité in-extrémis un coup de batte de baseball. Le gars revint à la charge et voulut m’foutre un coup au crane, mais niet. J’l’avais encore évité, avant d’lui foutre un bon kick dans les couilles ! C’était une attaque faite pour filles, mais puisqu’ils étaient déloyaux au point de venir en groupe, j’avais pas vraiment d’raison d’me la jouer loyal. J’étais pas un gars super honnête à la base donc ça m’gênait pas tant que ça d’effectuer quelques coups d’pute ça et là. Et puis, mieux valait rester dans cet état d’esprit pour éviter d’se faire amocher à cause d’un abruti qui savait pas rester à sa place. De ce point de vue, le monde était triste et notre statut d’homo-superior nous rendait encore plus abrutis et plus décourageants.

J’récupérai la batte et j’fracassai la tête d’un gars qui fonçait vers moi, et ce dans mon dos. Un p’tit revers à l’aveuglette qui avait fait mouche. Deux ko, huit encore en jeu. Trois types s’mirent à m’foncer dessus sans réfléchir. A croire qu’ils n’retenaient pas vraiment les leçons, ces types. J’eus un sourire et j’usai d’mon jeu de jambes assez bon pour éviter les attaques du tout premier, choper son bras pour lui foutre une clé d’bras et ainsi l’immobiliser. L’deuxième voulut profiter pour me foutre un punch, mais j’plaçai in-extrémis ma première vicime devant moi, en guise d’bouclier, et il mangea l’pain d’son pote au point de finir dans les pommes. Assez abasourdi, l’deuxième n'vit pas venir mon high kick au niveau d’sa tempe.

Une attaque pratiquement imparable. D’quoi le foutre au sol en une seconde.

L’astuce avait été d’lui foutre l’vertige en remuant au maximum son cerveau via ce high kick d’une précision chirurgicale. Mawashi-Geri qu’on disait chez moi. Des restes d’mes jeunes années à pratiquer le karaté avec mon vieux et des amis d’mon vieux. Restait plus que cinq gars à tabasser et l’compte était bon d’mon côté. Deux des cinq restants firent pareils que leurs potes à terre, mais ils finirent eux aussi au sol. Plus que trois. J’commençais déjà à m’ennuyer. Force et expérience étaient d’mon côté. Même pas besoin d’utiliser mon pouvoir. Sauf que ma toute première victime (celui qui avait reçu un coup aux boules) réussit à s’redresser, sortit un taser d’sa poche et m’administra un bon coup d’jus !

N’étant point invincible, j’étais tombé au sol avant que les autres salauds encore debout viennent me passer à tabac comme il faut…

La belle merde…

           

           
avatar
Invité
Invité
XP & RANG : Perfectionniste - 1301
Réputation : 30
Je suis lié.e à : Personne
Appréciation : 10
Parchemins usagés : 97
Votre bijou : Bague en argent
Présence : Présent.e
Avatar : Makishima Shougo - Psycho Pass



XP & RANG : Perfectionniste - 1301
Réputation : 30
Je suis lié.e à : Personne
Appréciation : 10
Parchemins usagés : 97
Votre bijou : Bague en argent
Présence : Présent.e
Avatar : Makishima Shougo - Psycho Pass
Dim 30 Avr - 18:28


Un. Deux. Trois. Quatre. Cinq. Il en avait eu rapidement cinq, mais qu'est-ce qu'il douillait, bordel ! Engjel serrait les dents. Bon, personne allait certainement les tuer même s'il avait l'impression de craindre pour sa vie, au pire ils se feraient tabasser mais il en avait pas envie quand même. Quels salops . Il pensait déjà à la dénonciation et leur exclusion de l'académie. Peu importe le secret, le directeur avait intérêt à les renvoyer sinon ça allait certainement pas lui plaire.

Six. Sept. Un coup à droite, un coup à gauche. Engjel était haletant, il utilisait sa foudre, les gens évitaient de trop l'approcher du coup. Il n'était pas à même de tout contrôler dans son état. Il observait Kaine histoire de voir comment il se débrouillait. Un taser ! . C'était genre une blague de mauvais goût c'est ça ? Voyant Kaine tomber au sol il s'empressa de se diriger vers lui non sans se prendre un coup, tirant sur les fils et administrant une décharge à l'individu responsable du tir, le mettant KO en passant.

«  Kof ! Retour à l'envoyeur.  »

Ouai bon c'était une super mauvaise idée étant donné qu'il reçu un coup de dos et se retrouva sur le sol mais au moins le type avec le taser s'en était pris une et c'était tout ce qui comptait. Les coups durèrent encore quelques minutes, en fait, il ne le comptait même plus, les minutes, il ne savait pas vraiment combien de temps cela durait, peut-être même qu'il perdit conscience un moment, quoi qu'il en soit, quand il rouvrit les yeux il n'y avait plus personne. Il voyait un peu flou. Est-ce que cela avait duré 5 minutes ? Une heure ? La luminosité du soleil n'avait pas vraiment changée, alors peut-être en minutes…

«  Kaine… Hm….  » Il avait mal à la mâchoire… «  Ca va.. ? Rah, si j'avais pas été dans c''état…  »

Il toussait un petit peu, il évitait de se remettre debout pour le moment il saurait qu'il aurait le tournis, ce n'était même pas la peine d'essayer de se relever. Il se massa un peu les tempes. Ha il avait du sang sur le front.

«  Tu veux aller chez moi ou à l'hosto… ?  »

Ils étaient pas si loin des quartiers des curieux alors ça devrait le faire il pourrait y marcher et Engjel avait le matériel nécessaire chez lui…. Il avait du mal à voir Kaine à l'hosto… D'où la première proposition.


===============Académie Ethiareal===============


Un petit tour à l'infirmerie ? (clique):
 
avatar
Médecin scolaire sexy
Voir le profil de l'utilisateur
Engjel C. Hagen
Médecin scolaire sexy
XP & RANG : Perfectionniste - 1301
Réputation : 30
Je suis lié.e à : Personne
Appréciation : 10
Parchemins usagés : 97
Votre bijou : Bague en argent
Présence : Présent.e
Avatar : Makishima Shougo - Psycho Pass



Ven 5 Mai - 13:56
Invité

           
Être dans la merde
Halala…

La galère quand l’CPE va apprendre que j’me suis fait botté l’cul. J’le voyais d’loin m’faire des sermons dans un premier temps puis s’foutre d’ma gueule après ça, et ce à chaque occasion. Vraiment, c’était pas d’bol. Faut dire qu’on ressemblait à rien, là. J’fus désolé pour l’autre gars à mes côtés parce que j’l’avais entrainé dans un truc qui l’regardait pas trop quand on y repensait bien. Ça avait p’être commencé avec lui, mais les mecs qui étaient venus nous défier m’visait beaucoup plus. Du coup, entre les blessures, les hématomes, les fringues ruinées et l’corps couvert d’sang et d’poussière, on peut pas dire qu’on ait été chanceux. ‘Fin, surtout lui. Moi j’étais plus ou moins un habitué…

- « Mec, tu t’rends compte que t’es entrain d’me draguer, là ? J’t’aurai pas dit non si j’étais une meuf par contre ! Kof kof kof ! »

Une quinte de toux s’en suivit et m’fit même grimacer. J’devais avoir des fêlures moi. Bien fait pour ma gueule. Si j’étais pas intervenu et si j’avais pas pissé sur la gueule d’l’autre con, ça serait p’etre pas arrivé. Mais après, moi et les regrets, ça faisait deux. Je regrettais rarement les actions que j’posais. J’étais comme ça moi. Du coup, plutôt que d’me réconforter moi-même, j’m’auto-fustigeais. J’étais pas un masochiste, j’vous rassure, mais procéder d’la sorte m’donnait la force d’aller en avant. La vie était une série d’coup d’putes, mais à chaque fois, j’lui faisais un doigt d’honneur comme pour lui dire que rien n’pouvait m’empêcher d’atteindre ma voie et d’m’éclater entre deux via une débauche d’violence.

- « Enfin, ça, c’est du passage à tabac qui t’forge un homme ! »

J’eus un rire, avant d’recommencer à tousser comme un tuberculeux, puis j’entrepris d’me lever. Sauf que j’avais un mal d’chien. J’finis tout d’même par redresser mon torse, avant d’me retourner vers l’blandinet qui était lui aussi misérable d’part son apparence pourtant soignée il y avait même pas une heure. Pauvre gars : « Y’a pas à dire, t’es vraiment solide ! » Ouais… Plutôt que d’le plaindre d’vive voix, j’avais préféré l’féliciter. J’en connais pas mal qui aurait plutôt passé leur temps à chialer qu’autre chose. Mais lui, il était toujours conscient, sans une seule larme, au point même d’m’inviter chez lui. J’savais pertinemment que c’était pas cochon, mais c’était pas une très bonne idée, vraiment…

- « Faudrait p’être pas qu’on traine ensemble mon vieux. T’as vu c’que ça a donné. J’suis pas un brave zig ou une bonne fréquentation. La plupart des gens m’détestent cordialement t’sais… »

J’avais fini par m’lever en premier malgré les douleurs, puis, j’m’évertuai à aider Engjel à faire d’même.

- « J’te lâche les baskets pour la bouffe. Rentre chez toi, soigne-toi bien et merci pour tout. On dirait pas, mais t’es grave sympa, héhé ! »

           

           
avatar
Invité
Invité
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Ethiareal :: Etablissement
 :: Parc
-
Sauter vers: