Viens vivre des aventures fantastique dans la merveilleuse Académie Ethiareal.
 








 :: Etablissement
 :: Complexe sportif Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant

C'est parti pour des cours de séduction! [PV Sören]

Aller à la page : Précédent  1, 2
XP & RANG : 530 XP • Expert
Réputation : 40
Je suis lié.e à : Ada S. Ragnvald
Appréciation : -30
Parchemins usagés : 111
Votre bijou : Une boucle d'oreille souvent cachée par sa touffe de cheveux
Présence : Présent.e
Avatar : Kida Masaomi (DURARARA!!)



XP & RANG : 530 XP • Expert
Réputation : 40
Je suis lié.e à : Ada S. Ragnvald
Appréciation : -30
Parchemins usagés : 111
Votre bijou : Une boucle d'oreille souvent cachée par sa touffe de cheveux
Présence : Présent.e
Avatar : Kida Masaomi (DURARARA!!)
Jeu 6 Juil - 12:43

Roland était fier d’être parvenue à un tel résultat dans sa réflexion. Il pouvait désormais savoir quelle était la meilleure solution pour draguer les filles. Être moins parfait. C’était assez cruel qu’il pouvait être né aussi parfait et que cela finisse par se transformer finalement en un handicap. Plutôt ironique aussi.

Et il en était par conséquent très reconnaissant envers son professeur de l'avoir aider à trouver ce résultat-ci! Il releva la tête dans sa direction afin de partager un peu de sa joie et… le découvrit assis et adossé contre le mur, la tête entre ses mains. Cela lui faisait penser à une espèce d’oeuf. Ou de foetus. Un oeuf c’était plus drôle. Et étrange. Etait-ce une autre leçon pour poursuivre ses cours de séduction? Apprendre à faire la technique de l’oeuf.  Parce qu’on en devenait délicieusement irrésistible ?

Hum… Même s’il commençait à respecter de plus en plus son professeur, il se demandait quand même si c’était une bonne idée et hésita à le rejoindre à ses côtés.  Après tout, il ne trouvait pas la tête d’algue très séduisante en agissant ainsi. Peut-être que c’était parce qu’il n’était pas une fille? Cela n’avait d’effets que sur ce genre de demoiselles?

Il voulut ouvrir la bouche pour en savoir plus sur cette position de l’oeuf mais Sören se décida finalement à reprendre la parole après plusieurs secondes de silence. Il lui expliqua qu’il ne pouvait pas s'intéresser à une fille si c’était pour demander des informations sur une autre. Que ce n’était pas comme ça que ça fonctionnait.

Le blondinet dévisagea son professeur avec attention. Comme si son cerveau se mettait soudain à réfléchir sur cette remarque qu’il venait de faire. Il réfléchissait et pendant une seconde, ses yeux semblaient enfin vouloir dire qu'il avait comprit ce qu’il voulait dire par-là. Il ouvrit la bouche et…

Hein? Je n’ai pas compris. Pourquoi je ne pourrai pas m'intéresser aux deux si elles sont jolies et appréciables au niveau du caractère?

Il se posait réellement la question, fixant désormais la tête d’algue avec un air déconcerté. L’air de vraiment se demander en quoi il s’agissait d’un mauvais plan. Et pourquoi est-ce qu’il ne partageait pas sa joie de savoir que Roland avait découvert la raison de son manque de succès avec les filles? C’était vraiment incompréhensible.

Puis il lui posa une question. Sa raison de draguer les filles. Qu’est-ce qu'il cherchait exactement ? Ce qu’il cherchait… ? Il ne s’était jamais vraiment posé la question.
Durant toute sa jeunesse, il avait été dans un établissement uniquement rempli de garçons et en entrant à l’académie Ethiareal, avec une bonne poignée de jeunes filles. Elles étaient apparus comme des anges descendant du ciel pour le blondinet.

Il se mit à rire. Pour lui-même. Un rire supérieur et arrogant. Puis il se désigna du doigt pour répondre:

Ce que je cherche ? Vois-tu… je suis un très grand romantique et je considère chaque femme qui peuplent ce monde, comme une fleur. Une fleur qui a besoin d’être arrosé pour mieux éclore. Pour être plus belle encore! Tu vois un p'tit peu le genre? C'moi l'arrosoir !

Soudain, il sembla prendre conscience de quelque chose d’autre:

Alors ? J’étais comment ? Elle était pas mal ma métaphore, non ? Faudrait que je la note quelque part !

Il y avait encore du boulot.

===============Académie Ethiareal===============
Merci à Engjel pour l'avatar et Léana pour le thème ♥:
 
avatar
Lycéen charmeur
Voir le profil de l'utilisateur
Roland K. Ström
Lycéen charmeur
XP & RANG : 530 XP • Expert
Réputation : 40
Je suis lié.e à : Ada S. Ragnvald
Appréciation : -30
Parchemins usagés : 111
Votre bijou : Une boucle d'oreille souvent cachée par sa touffe de cheveux
Présence : Présent.e
Avatar : Kida Masaomi (DURARARA!!)
XP & RANG : 230 XP • Amateur
Réputation : 05
Je suis lié.e à : Norah J. Hudson
Appréciation : +4
Parchemins usagés : 96
Votre bijou : Bracelet
Présence : Présent.e
Avatar : Garry [Ib]



XP & RANG : 230 XP • Amateur
Réputation : 05
Je suis lié.e à : Norah J. Hudson
Appréciation : +4
Parchemins usagés : 96
Votre bijou : Bracelet
Présence : Présent.e
Avatar : Garry [Ib]
Ven 7 Juil - 13:58

ft. Roro, le charmeur

ft. Soso, le senpai

「 L'art de la séduction 」
Apparemment, Roland ne voyait pas où je voulais en venir. Pour lui, cela semblait être ridicule de ne pas s'intéresser à plusieurs filles en même temps du moment qu'elles étaient intéressantes. Il ne semblait pas comprendre que cela pouvait blesser la personne s'il fréquentait trop de personnes en même temps. Pourtant, cela semblait être une évidence. Alors, pourquoi cela ne l'était pas pour lui ?

Mon regard resta fixé sur le blondinet, l'analysant. N'avait-il pas connu quelqu'un sur qui il pouvait pleinement se reposer et faire confiance ? Quelqu'un qui s'intéressait à lui et uniquement à lui, sans chercher à voir ailleurs ? Si cela avait été le cas, il n'aurait pas eu besoin de courir après tout le monde et se serait contenter d'une personne avec qui il aurait pu être proche. Peut-être n'avait-il pas assez confiance pour ce genre de chose. Ce qui était compréhensible. J'étais moi-même un parfait exemple. Mais, pourtant, ce n'était pas une chose que je souhaitais à tout le monde. Je n'avais pas envie que Roland, même si je le connaissais pas, vive la même chose que moi. J'avais envie qu'il connaisse ce dont j'avais trop peur d'essayer de faire.

Je me relevai alors, époussetant mes vêtements, et me rapprochai de lui.

- Tu risques de blesser quelqu'un si tu ne t'intéresse pas à une seule personne, Roland. La personne que tu comptes aborder aura besoin de se sentir spéciale. Que tu lui fasses sentir qu'elle est spéciale. Qu'il n'y a pas une autre fille qui pourrait faire balancer ton cœur.

Bien qu'il aurait été préférable d'adopter le même ton joyeux que Roland pour faire genre que j'étais dans le même état d'esprit que lui et que je le comprenais parfaitement, cela me semblait horrible à faire. Je ne pouvais pas continuer de lui faire croire que tout était mignon et beau. Par conséquent, j'adoptai une attitude sérieuse, digne d'un vrai professeur.

Roland avait également mentionner que s'il courait après les filles, c'était dans le but de les aider à évoluer, à les rendre plus belles qu'auparavant. Une idée plus ou moins noble mais qui pourtant avait beaucoup de mauvais côté.

- Par conséquent, tu ne pourras pas te permettre de faire ça pour toutes les filles que tu rencontres. Cela peut être triste à admettre mais tu ne peux pas aider tout le monde. Surtout qu'il y a plein de personnes qui ne souhaitent pas être aidé.

Je conclu en tapotant légèrement sur la tête du blondinet, un léger sourire sur mes lèvres. Il allait être difficile de lui montrer le vrai côté du monde mais l'innocence n'était pas vraiment quelque chose de souhaité. Bien qu'elle empêchait d'avoir une image pessimiste des choses qui nous entouraient, les personnes innocentes pouvaient facilement se faire avoir et comme dit précédemment, la chute dans la réalité faisait très mal.

- Tu vas donc devoir te contenter d'une et unique personne. Gambader à droite et à gauche est terminé. Tu te considères comme un romantique, alors, sois romantique et ne joues pas avec les autres.

===============Académie Ethiareal===============


De gros bisous à Jejel ♥♥:
 
avatar
Attention: Fragile
Voir le profil de l'utilisateur
Sören A. Mikkelsen
Attention: Fragile
XP & RANG : 230 XP • Amateur
Réputation : 05
Je suis lié.e à : Norah J. Hudson
Appréciation : +4
Parchemins usagés : 96
Votre bijou : Bracelet
Présence : Présent.e
Avatar : Garry [Ib]
XP & RANG : 530 XP • Expert
Réputation : 40
Je suis lié.e à : Ada S. Ragnvald
Appréciation : -30
Parchemins usagés : 111
Votre bijou : Une boucle d'oreille souvent cachée par sa touffe de cheveux
Présence : Présent.e
Avatar : Kida Masaomi (DURARARA!!)



XP & RANG : 530 XP • Expert
Réputation : 40
Je suis lié.e à : Ada S. Ragnvald
Appréciation : -30
Parchemins usagés : 111
Votre bijou : Une boucle d'oreille souvent cachée par sa touffe de cheveux
Présence : Présent.e
Avatar : Kida Masaomi (DURARARA!!)
Sam 8 Juil - 23:42

La tête d’algue le dévisage avec une intensité non dissimulée. Comme s’il l’examine. Cela le refroidit légèrement. Il déteste se sentir examiné sans pouvoir savoir ce que l’autre peut penser. En fait, il déteste se savoir examiner tout court. Ses sourcils se redressent de manière à montrer son impatience. C’est vrai qu’il n’est jamais patient pour quoi que ce soit, Roland.

Finalement, son professeur se relève et reprend la parole au moment où le blondinet s’apprête à rompre le silence. Il n’aime pas le silence. Ou du moins, pas ce genre de silence-là. Peut-être qu’il s’apprête à lui annoncer que la position de l’oeuf est une mauvaise idée . Qu’il essaye de trouver une autre solution? Si c’est cela, le blondinet l’admire de plus en plus car il tente réellement de lui venir en aide. Venir en aide à un parfait inconnu qu’il a surpris en train d’examiner des filles en maillot de bain... Maintenant qu’il y pense, cela aurait pu finir d’une autre manière.

Mais c’est une réponse surprenant qu’il dévoile. Roland risquerait de blesser quelqu’un en s’intéressant à plusieurs personnes à la fois. Que cela ne doit concerner qu’une seule personne, afin qu’elle sente spéciale et que cela ne pourra pas le cas pour d’autres filles.

Son visage adopte un air extrêmement sérieux tandis qu’il poursuit sur le même ton, qu’il ne peut pas aider tout le monde. Et que certaines personnes n’ont tout simplement pas envie d’être aidées.

Il lui tapote la tête avec un sourire. Au lieu de tenir compte de cette réponse, de ce geste, cela l’énerve. Mais pour une fois il ne répond pas tout de suite. Il attend que le Soren finisse de dire ce qu’il a à dire.

Un souffle de vent s’élève pour balayer ses cheveux blonds tandis que ses yeux dorés fixent avec intensité le professeur qui conclut. Qu’il se doit d’une seule et unique personne. D’assumer ses paroles et d’être le romantique qu’il se dit d'être.

Être amoureux. C’est un sentiment compliqué. Roland l’a-t-il déjà été au moins un jour ? Ou se force-t-il à le croire à chaque rencontre d’une nouvell fille ? Être spécial pour quelqu’un? Comme si cela est possible. Même à l’époque, avoir des amis à l’académie était un sentiment nouveau. Doit-il avancer et continuer à marcher jusqu’à ce qu’il rencontre cette personne?

Je ne suis pas d’accord, répond-il en le défiant du regard. Quand tu dis que je ne peux pas aider tout le monde. C’est un peu naïf de l'espérer certes mais je continue à penser que tout le monde au fond a envie quelqu'un lui tende la main.”

Comme on m’a tendu la main, achève-t-il silencieusement.
À ce moment-là, il ne parle pas seulement des filles, mais aussi des garçons, des amis, des connaissances, d’absolument tout. Il n’aime pas la façon de penser de cette d’algue qu’il estime négatif d’esprit.
Mais cela ne cache-t-il pas autre chose au fond?

Et toi ? Tu as déjà rencontré cette personne spéciale dont tu parles?

===============Académie Ethiareal===============
Merci à Engjel pour l'avatar et Léana pour le thème ♥:
 
avatar
Lycéen charmeur
Voir le profil de l'utilisateur
Roland K. Ström
Lycéen charmeur
XP & RANG : 530 XP • Expert
Réputation : 40
Je suis lié.e à : Ada S. Ragnvald
Appréciation : -30
Parchemins usagés : 111
Votre bijou : Une boucle d'oreille souvent cachée par sa touffe de cheveux
Présence : Présent.e
Avatar : Kida Masaomi (DURARARA!!)
XP & RANG : 230 XP • Amateur
Réputation : 05
Je suis lié.e à : Norah J. Hudson
Appréciation : +4
Parchemins usagés : 96
Votre bijou : Bracelet
Présence : Présent.e
Avatar : Garry [Ib]



XP & RANG : 230 XP • Amateur
Réputation : 05
Je suis lié.e à : Norah J. Hudson
Appréciation : +4
Parchemins usagés : 96
Votre bijou : Bracelet
Présence : Présent.e
Avatar : Garry [Ib]
Mar 25 Juil - 12:43

ft. Roro, le charmeur

ft. Soso, le senpai

「 L'art de la séduction 」
Une contradiction. Il semblerait que le point de vue de Roland et le mien étaient incompatibles. Il s'opposait à l'idée qu'il ne pouvait pas aider tout le monde, même si cela pouvait être naïf de sa part. Néanmoins, même si nous étions aux opposés, j'admirai sa volonté. Il semblait tellement persuadé qu'il pourrait tendre la main à tout le monde que je ne pouvais m'empêcher d'être impressionné. Mais cela fut de courte durée car au même moment une petite voix me rappela que rien ne venait gratuitement. Si quelqu'un était agréable avec quelqu'un d'autre, c'était parce qu'il attendait quelque chose en retour. Il restait donc à savoir qu'est-ce qu'attendait Roland. Après tout, lui aussi se doutait que rien ne venait gratuitement, étant donné qu'il m'avait demandé un prix pour ses « cours de séduction ». Peut-être que tout comme moi, son prix était seulement avoir quelqu'un avec qui parler, mais est-ce qu'il était aussi solitaire que ça ?

- Peut-être que tout le monde a secrètement envie qu'on leur tende la main. Peut-être pas.

Avais-je envie qu'on me tende la main ? J'avais beau rechercher au plus profondément de moi, je n'étais pas sûr qu'un jour je puisse faire assez confiance à une personne pour attraper sa main aveuglement dans l'espoir d'être « sauvé ».

- Dans tout les cas, à trop en vouloir en faire, on se détruit sois-même. Ne sois pas si avide et arrête d'en vouloir faire toujours plus ou sinon, tu risques que tout retombe sur toi. Serais-tu vraiment prêt à supporter le fardeau de tout le monde ? Au risque de ta propre santé ?

À ce moment là, je n'étais plus vraiment sûr si l'on parlait toujours des filles ou pas. Je n'étais même plus vraiment sûr qu'on parlait uniquement de lui.

À vrai dire, j'aurais préféré que la conversation reste uniquement autour de lui, mais sa question vint briser tous mes espoir d'éviter de parler de moi. Et quelle question...
Je n'avais évidemment jamais rencontré de personne qui se serait intéressé qu'à moi et qui aurait tout fait pour que je me sente spécial à ses yeux, et cela tout bonnement parce que j'empêchais que cela se produise. Je n'avais pas envie qu'on voit mes faiblesses, de peur que l'on s'en serve contre moi.
Mais, cela ne voulait pas dire que l'inverse ne s'était pas passé. J'avais déjà réussi à faire sentir quelqu'un de spécial en racontant que le strict minimum sur moi afin de lui donner l'impression qu'il en savait plus sur moi que tous les autres, que c'était lui le plus proche de moi.
Cependant, je ne voyais pas comment je pouvais expliquer cela à Roland. Il allait falloir que je fasse un détour.

- Bien sûr que oui. Sinon, comment saurais-je ce qu'il faut faire ? Je peux même te dire qu'une fois que tu rencontreras cette personne, tu auras l'impression de la connaître plus que n'importe qui dans ce monde. Tu pourras déchiffrer ses émotions aisément et même les partager. Quand elle sera triste, tu ne pourras pas t'empêcher d'être triste à ton tour. Quand elle sera joyeuse, tu seras également joyeux, comme si sa bonne humeur t'avait enveloppé. Tu seras tellement en symbiose avec cette personne qu'elle comprendra chaque mot de ta part, sans qu'il n'y est de quiproquo entre vous.

Ce phénomène, bien qu'il m'était familier, je ne pouvais le considérer comme un instant où j'étais vraiment amoureux de quelqu'un. Mais, c'était la meilleure chose que j'avais pour lui expliquer la situation.

- Ne trouves-tu pas ça merveilleux ? N'as-tu pas envie de ressentir les mêmes choses ?

===============Académie Ethiareal===============


De gros bisous à Jejel ♥♥:
 
avatar
Attention: Fragile
Voir le profil de l'utilisateur
Sören A. Mikkelsen
Attention: Fragile
XP & RANG : 230 XP • Amateur
Réputation : 05
Je suis lié.e à : Norah J. Hudson
Appréciation : +4
Parchemins usagés : 96
Votre bijou : Bracelet
Présence : Présent.e
Avatar : Garry [Ib]
XP & RANG : 530 XP • Expert
Réputation : 40
Je suis lié.e à : Ada S. Ragnvald
Appréciation : -30
Parchemins usagés : 111
Votre bijou : Une boucle d'oreille souvent cachée par sa touffe de cheveux
Présence : Présent.e
Avatar : Kida Masaomi (DURARARA!!)



XP & RANG : 530 XP • Expert
Réputation : 40
Je suis lié.e à : Ada S. Ragnvald
Appréciation : -30
Parchemins usagés : 111
Votre bijou : Une boucle d'oreille souvent cachée par sa touffe de cheveux
Présence : Présent.e
Avatar : Kida Masaomi (DURARARA!!)
Sam 19 Aoû - 23:16

Sören poursuit sur sa pensée, supposant que Roland a peut-être raison. Que tout le monde a peut-être envie de recevoir une main tendue. Ou peut-être qu’il a complètement tort.
Des images lui apparaissent. Cette conversation lui remémore des souvenirs de son passé. Il se revoit à l’époque, un gamin complètement paumé. Et qui se persuade ne pouvoir compter sur personne. De n’en avoir absolument rien à foutre. Il s’est tellement terré dans cette manière de pensée qu’il a finir par être convaincu que c’était la bonne.
Pourtant, c’est en apercevant la main tendue de son professeur Alexei qu’il s’en est rendu compte. Qu’il a envie d’être sauvé. C’est comme si, à ce moment-là le mur pour se protéger qu’il s’est forgé, s’est brisé.

C’est pour cela qu’il a la conviction que c’est le cas de tout le monde. Même si les gens ne s’en rendent pas toujours compte.
La tête d’algue enchaîne et lui déclare qu’à force de trop vouloir en faire, il risque de se détruire tout seul.  
Il lui pose alors une question. Serait-il prêt à supporter le fardeau de tout le monde au risque de sa propre santé?

Sonné, Roland ne prononce aucun mot pendant quelques secondes tandis qu’une nouvelle rafale de vent vient secouer leurs cheveux et leurs vêtements. Il le regarde, visiblement déconcerté par la question qu’il lui pose. Pendant quelques secondes, c’est comme si sa confiance en lui dégringole pour laisser place au pire sentiment qui puisse exister : douter. Douter de pouvoir sauver tout le monde. Douter que ce soit réellement la meilleure manière d’agir. Douter que ce soit réellement ce qu’il pense. Douter. Encore et encore.
Non! Il se reprend, mais paradoxalement, détourne le regard, comme incapable de pouvoir poursuivre en regardant le jeune homme dans les yeux:

Si cela me permet de me montrer utile, alors oui. Je le ferai.

Sa propre santé, est-ce que le blondinet s’en soucie réellement ? Il dit avoir été sauvé par le professeur Alexei. Que le mur s’est brisé. Pourtant, pourquoi en ce moment précis ce mur semble-t-il si intact ? Finalement, a-t-il réellement été sauvé ce jour-là? Ou est-ce qu’il cherche à se le persuader depuis le début ?
Il déteste la tournure que prend cette conversation. Il ne veut pas y penser.

Roland, par la suite, se montre curieux vis-à-vis de son interlocuteur qui demeure si mystérieux depuis le début. Celui-ci lui avoue avoir déjà rencontré cette personne spéciale. Une personne qu’il comprendra, qui la fera pleurer, rire. Être en symbiose avec elle. Pouvoir se comprendre mutuellement.
Il lui demande s’il ne trouve pas ça merveilleux. S’il n’a pas envie de ressentir ça, lui aussi.

La façon dont Sören explique cela - malgré le peu d’émotions qui semble le parcourir - pourrait faire rêver n’importe qui. Fille, garçons. Pas Roland. Lorsqu’il se trouve avec quelqu’un, il aime savoir ce qu’elle peut penser, la cerner, qu’elle soit prévisible. Qu’il ne soit pas trop surpris. Alors, penser rencontrer quelqu’un qui puisse lire en lui comme dans un livre.
Son esprit est en ébullition. Cette idée ne le réjouit pas trop. Mais étrangement, s’il se refuse à l’admettre, il ne veut pas non plus mentir à la tête d’algue. Alors il répond d’une voix neutre:

J’sais pas.

Il relève les yeux qu’il a baissés sans s’en rendre compte.  Puis soudain, ses lèvres s’étirent en un sourire et subitement, c’est comme si une autre personne a pris sa place.  Il est pris d’une folle envie de bouger dans tous les sens :

Alors, essayons la pratique? Je vais imaginer que tu es une jolie fille qui me plaît et tu me diras si ma manière de m’y prendre est la bonne!

===============Académie Ethiareal===============
Merci à Engjel pour l'avatar et Léana pour le thème ♥:
 
avatar
Lycéen charmeur
Voir le profil de l'utilisateur
Roland K. Ström
Lycéen charmeur
XP & RANG : 530 XP • Expert
Réputation : 40
Je suis lié.e à : Ada S. Ragnvald
Appréciation : -30
Parchemins usagés : 111
Votre bijou : Une boucle d'oreille souvent cachée par sa touffe de cheveux
Présence : Présent.e
Avatar : Kida Masaomi (DURARARA!!)
XP & RANG : 230 XP • Amateur
Réputation : 05
Je suis lié.e à : Norah J. Hudson
Appréciation : +4
Parchemins usagés : 96
Votre bijou : Bracelet
Présence : Présent.e
Avatar : Garry [Ib]



XP & RANG : 230 XP • Amateur
Réputation : 05
Je suis lié.e à : Norah J. Hudson
Appréciation : +4
Parchemins usagés : 96
Votre bijou : Bracelet
Présence : Présent.e
Avatar : Garry [Ib]
Mer 23 Aoû - 17:16

ft. Roro, le charmeur

ft. Soso, le senpai

「 L'art de la séduction 」
Je ne comprenais pas. Tout était flou autour de moi. Roland disait qu'il serait prêt à mettre sa propre santé en péril pour aider quelqu'un. Pourquoi ? Pourquoi se mentait-il à lui-même ? Ou bien, était-il trop aveuglé par l'idée qu'aider les autres était quelque chose de bien pour se remettre en question ? Mais alors, comment ferait-il à la première difficulté ?

Alors que je faisais face à Roland, mon regard était plus vide que jamais. Je n'appréciais pas ce genre de personne. Elles essayaient de montrer la lumière à quelqu'un et se mettaient à parler d'espoir, disant que tout se passerait pour le mieux si on faisait telle ou telle chose, mais dès que des événements sortaient de leur zone de confort, elles se repliaient sur elles-même et abandonnaient la personne qu'elles essayaient d'aider. Au fond, je n'étais pas si différent. Je n'aimais pas ce qui sortait de ma zone de confort. Malheureusement pour moi, les gens n'aimaient pas ma zone de confort, répétant sans cesse qu'on ne pouvait vivre dans des rêves. Pourtant, comment ne pas préférer un monde que l'on pouvait contrôler soi-même, où tout le monde faisait ce qu'on lui disait de faire et surtout ne se moquait pas des autres car tout le monde était en parfaite symbiose.

Je ne comprenais pas que quelqu'un puisse dénigrer ce monde. Et pourtant... Roland n'avait pas l'air de l'apprécier. Était-ce trop demandé ? Qu'une personne puisse connaître parfaitement une autre jusqu'à prévoir ses moindres actions ? « J'sais pas. » Ces mots s'ancrèrent profondément en moi avec amertume. Est-ce qu'il savait au moins ce qu'il voulait ?

Puis, sans quelconque avertissement, Roland repris une attitude plus festive, rappelant ainsi l'origine de cette discussion. Les fameux cours de séduction. Cependant, toute cette discussion m'avait fatiguée. Je n'arrivais plus à me concentrer sur le fait de sourire. Je n'en avais tout simplement pas envie. Je soupirai. Je doutais fortement que je pouvais continuer comme ça.

- Non.

Je remis mes lunettes de soleil et avec les quelques forces qui me restaient, je repris un sourire amical. C'était le maximum que je pouvais faire. La lueur chaleureuse que j'arrivais pourtant à faire apparaître dans mes yeux s'étaient complètement éteinte, d'où la présence des lunettes de soleil.

- Je ne pense pas qu'essayer la pratique sur moi t'aidera à grand chose. Pourquoi n'essaierais-tu pas sur les filles de la piscine ? Je suis certain qu'elles apprécieront. Et puis, séduire quelqu'un n'est pas quelque chose que l'on peut prévoir, il suffit simplement de faire parler ton cœur.

Alors que je lui parlai, je le contournai lentement, ajoutant des gestes à ma parole, puis, une fois que je fus derrière lui, ce qui coïncidait avec la fin de ma phrase, je le poussai légèrement en avant, vers la piscine.

- Alors, va. Et épate moi.

Puis, je m'écartai rapidement de lui et profitai de la confusion que cela avait pu provoquer pour disparaître de son champ de vision si jamais il décidait de se retourner pour rajouter quelque chose. Néanmoins, une fois que je fus certain qu'il ne pourrait plus me voir, je m'adossai à un mur et sortis une cigarette.

Alors, que je regardais avec mélancolie la bouffée de tabac s'élever dans le ciel, je me disais qu'un jour, j'arriverais à convaincre une personne que mon monde était mieux. Et tout le monde sera finalement en symbiose.

===============Académie Ethiareal===============


De gros bisous à Jejel ♥♥:
 
avatar
Attention: Fragile
Voir le profil de l'utilisateur
Sören A. Mikkelsen
Attention: Fragile
XP & RANG : 230 XP • Amateur
Réputation : 05
Je suis lié.e à : Norah J. Hudson
Appréciation : +4
Parchemins usagés : 96
Votre bijou : Bracelet
Présence : Présent.e
Avatar : Garry [Ib]
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Ethiareal :: Etablissement
 :: Complexe sportif
-
Sauter vers: