Viens vivre des aventures fantastique dans la merveilleuse Académie Ethiareal.
 








 :: Personnages
 :: Archives :: Rp Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant

L'alcool, c'est le mal ; Pv Sei

XP & RANG : 00
REPUTATION : 00
Je suis lié.e à : Personne
Parchemins usagés : 75
PRESENCE : Présent.e
Avatar : Qui ?



XP & RANG : 00
REPUTATION : 00
Je suis lié.e à : Personne
Parchemins usagés : 75
PRESENCE : Présent.e
Avatar : Qui ?
Mar 18 Avr - 0:31

         
L'alcool, c'est le mal ! ; Pv Sei
- « YÉ SOUIS SEUL AU MONDEEUUUUUUUUH ! ♪ »

S’il y avait bien une chose que mon p’tit cœur ne supportait pas dans ce monde de brutes, c’était bel et bien les râteaux. Les gros râteaux. J’ai beau être mignon, j’ai beau être fort, j’ai beau avoir de l’autorité que j’pouvais ne pas pécho d’la meuf parfois. C’était rare, mais ça arrivait. Et aujourd’hui, j’avais essuyé un gros refus d’une serveuse super bien foutue que j’guettais depuis perpét’. L’pire dans tout ça, c’est que je n’avais rien pu faire face à son refus. Rager sur une civile ? Pas possible. Elle avait beau avoir été une ancienne élève que le fait de bosser au sein de la ville la sauvait carrément. Je n’avais pas d’autorité sur elle et qui plus est, je n’étais pas un mauvais perdant. Ça l’aurait mal fait si j’avais commencé à pousser une gueulante sur son lieu de travail. Du coup, j’me suis cassé sans rien dire, mais non sans foutre des coups dans quelques objets sur mon passage. Pis j’me suis refugié dans un autre bar où j’ai descendu j’sais pas combien de bouteilles d’alcool jusque tard dans la nuit. Avant que le gérant ne me foute à la porte vers 3h du mat’.

- « HAHAHAHAHAHA ! ELLE M’A TEJ ! CETTE SALOPE M’A TEJ ! »

Les quelques noctambules que je croisai furent plutôt amusés de me voir hurler mon désarroi et de chanter à tue-tête des chansons connes et parfois paillardes. L’un d’entre eux me reconnut vite fait et me proposa même de monter dans sa voiture pour qu’il me ramène chez moi. Avec le tapage nocturne que j’faisais, y’avait moyen que ça me retombe plus tard sur la gueule qu’il m’avait dit. L’argument était convainquant, mais il ne fut pas du tout déterminant. Saoul et désœuvré comme je l’étais, j’aurai pu dire « oui » à n’importe qui. Je tenais bien l’alcool et j’pouvais même me targuer d’avoir une bonne descente, sauf que voilà, j’avais trop abusé. Bien trop abusé : Un mec normal aurait certainement frôlé le coma éthylique à ma place. C’est donc sans faire le difficile que j’étais monté dans la bagnole du gentil monsieur. Sauf qu’à mi-chemin et comme n’importe qui aurait pu s’en douter, j’ai dégueulé. Et c’fut pas beau à voir, mais vraiment. J’avais littéralement dégueulassé la bagnole du pauvre samaritain qui me jeta aussitôt dehors avant de se casser fissa.

Non sans les injures qui allaient avec, on s’entend.

Il aura fallu un bon moment pour que je me relève et que je prenne le chemin de ma maison. Malgré ma vue merdique et mon équilibre plus que précaire -j’ai dû manger le sol au moins une bonne cinquantaine de fois-, je parvins tout de même à rejoindre l’immeuble où se situait mon loft, non sans continuer de chanter comme un idiot. L’un des gardiens des lieux se précipita vers moi lorsqu’il me vit et m’aida à rejoindre l’ascenseur. L’idée était de faire en sorte que je rejoigne rapidement ma piaule pour ne pas déranger les autres résidents. Nous étions après tout en zone résidentielle et le calme était l’un des maitres-mot de la zone. Néanmoins, je dus réveiller une bonne vingtaine de personnes en continuant de gueuler comme un pauvre con ; jusqu’à ce que le gardien réussisse à m’envoyer là où je devrais être : Devant mon loft. Il me fit les poches, dégota mes clés et m’ouvrit la porte. Je le remerciai, non sans un rire bien gras et une grosse bourrade dans le dos avant de récupérer mes clés et de refermer la porte avec fracas. J’avais failli la défoncer tiens…

- « HEIN ? Y’A PERSONNE ?! Non mais doit être là, l’autre zigoto… Sei… SEI !!! SEEEEEEEEIIIIII ! RAMÈNE TON CUL ICI PUTAIN ! »

Après quoi je m’écroulai au sol. Face contre le parquet. Totalement couvert de poussière et puant l’alcool comme jamais.

Il est beau, le CPE.

         

         
avatar
C.P.E pervers
Voir le profil de l'utilisateur
Kaine A. Nagumo
C.P.E pervers
XP & RANG : 00
REPUTATION : 00
Je suis lié.e à : Personne
Parchemins usagés : 75
PRESENCE : Présent.e
Avatar : Qui ?



Mar 18 Avr - 16:46
Invité
L'alcool c'est le mal

Rien de mieux que de s'enfouir sous ses couvertures après une longue journée. Longue, mais néanmoins bien remplie et agréable. Comme tout les jours, Sei avait donné cours à l'académie, sans accrocs cette fois-là. Sa journée là-bas terminée, il s'était rendu à une petite salle de spectacle où il était attendu pour animer une soirée donnée pour un anniversaire d'une connaissance de sa promo. Evidemment il aurait été dur de refuser. De toute manière, Sei refusait rarement un service qu'on lui demandait, à partir du moment où on ne le prenait pas pour un esclave non plus. Ca avait été une bonne petite soirée, durant laquelle il avait joué et chanté occasionnellement pour mettre l'ambiance.

Retrouver d'anciennes connaissances fut également un plaisir, savoir ce qu'étaient devenus ceux qui étaient resté à l'Académie également. Le professeur avait passé globalement un bon moment, un peu plus joyeux que d'habitude à cause de quelques verres d'alcool. Mais bon, il savait être raisonnable sur ce point. Et puis se bourrer la tronche ce n'était jamais vraiment agréable le lendemain avec cette impression de se faire percer le crâne à grands coups de foreuse. Sei quitta tout ce beau monde vers une heure du matin environ. Il savait d'avance qu'il n'assumerait pas de se lever tôt le lendemain, mais tant pis. Ce n'était pas comme s'il le faisait tout les jours non plus.

Il rentra donc sans grandes difficultés à l'appartement qu'il partageait avec Kaine. Pas de lumières allumées à l'intérieur, tout était fermé à clé... Soit il dormait déjà, soit il était de sortie lui aussi, même si la deuxième option semblait plus probable pour Sei. Bref il ne s'inquiéta pas plus que ça, après tout qu'est-ce qui pouvait mal tourner? Lui aussi s'amusait de son côté. Le japonais se traîna donc avec toute la flemme du monde jusque sa chambre, retirant en chemin les nombreuses breloques attachées dans ses cheveux pour les laisser retomber librement dans son dos. Une fois à destination, il ne prit même pas la peine de se changer, gardant ses vêtements de scène sur le dos et s'affala comme une grosse limace dans son lit, sombrant bien vite dans le sommeil. Un sommeil profond et sans rêves.

Le son violent d'une porte qui claque le réveilla en sursaut. Sei se redressa dans son lit après quelques secondes où son coeur s'emballa, l'air ensommeillé. Il avait eu l'impression de dormir seulement quelques minutes, mais un coup d'oeil au réveil digital sur sa table de chevet lui indiqua qu'il était pas loin de quatre heures du matin. Il sursauta à nouveau en entendant une voix hurler son nom et un sourire affligé se dessina sur ses lèvres, tandis qu'il se levait pour descendre au rez-de-chaussée.

"J'arriiiiiive pas besoin d'hurler..."

Il évita de crier par ailleurs, afin d'éviter de réveiller le voisinage. Une fois sur la mezzanine du loft, Sei jeta un regard en contrebas... Et retint une crise de rire en se couvrant la bouche avec la main.

C'était pas drôle en vrai. Mais... Voir le fameux C.P.E. d'Ethiareal affalé face contre terre comme ça dans l'entrée avait quelque chose d'assez comique. Et il n'en fallait pas beaucoup pour faire rire le prof de musique. Tâchant de rester calme, et malgré un sourire amusé, il descendit au rez-de-chaussée pour aider Kaine. En arrivant à sa hauteur, Sei se rendit compte qu'il empestait l'alcool. Ok, il comprenait mieux maintenant pourquoi il rentrait si tard et pourquoi il était rentré avec tant de virulence.

"T'as écumé les bars, hein?"

Son ton était léger. Sei était loin de lui reprocher une telle chose, il faisait ce qu'il voulait de sa vie et il n'était pas là pour juger. Il alluma ensuite la lumière, puis s'accroupit à la hauteur de l'homme aux cheveux blancs, sans se départir de son sourire.

"Tu vas pouvoir te lever ou je dois te porter jusqu'à l'étage?"

ft. Kaine A.
Nagumo
avatar
Invité
Invité
XP & RANG : 00
REPUTATION : 00
Je suis lié.e à : Personne
Parchemins usagés : 75
PRESENCE : Présent.e
Avatar : Qui ?



XP & RANG : 00
REPUTATION : 00
Je suis lié.e à : Personne
Parchemins usagés : 75
PRESENCE : Présent.e
Avatar : Qui ?
Mer 19 Avr - 2:34

         
L'alcool, c'est le mal ! ; Pv Sei
- « C’est faux… J’étais que dans un seul bar ! Enfin... Deux... Mais c'est pas beaucoup, j'te jure ! »

Comme un gosse, j’roulai sur moi-même pour passer sur mon dos avant de me gratter l’bide comme si de rien était. J’avais vraiment une sale gueule en plus de faire la tronche, un peu comme s’il m’avait offusqué avec sa première question. Comparé à mon colocataire, j’ressemblais clairement pas à grand-chose à cet instant précis. Fallait avouer qu’il était canon l’autre. Un vrai beau gosse. Un peu androgyne, mais beau gosse quand même ! Pour ma part, c’était pas tant la beauté qui primait, mais plutôt une prestance de mâle alpha ou de bad boy, au choix. Mais là n’était pas le plus important…

- « Sei… Les femmes, c'est toutes des salopes… »

Je l’avais dit calmement avec un certain sérieux assez perturbant, avant de roter bruyamment comme un con, ce qui m’ôta toute crédibilité ! Puis je soupirai lourdement. Mon corps était lourd et je me sentais las. Très las. Cette soirée avait été éprouvante pour moi, réellement : « Y’a une serveuse en ville qui m’a foutu un râteau ! » Je l’avais presque avoué avec une voix geignarde, comme si j’étais à plaindre. Les plans culs ratés, c’était jamais grave, mais cet échec me faisait spécialement mal. Il faut dire que je l’avais pas vu venir. Tous les feux étaient pourtant au vert. C’était à n’y rien comprendre…

- « Elle m’a dit que j’suis moche ! T’y crois toi, hein ? Tu me trouves moche toi aussi ?! »

Là, je divaguais un peu. Avec l’effet de l’alcool, la frustration, la fatigue et les couilles pleines, j’savais plus trop ce que j’racontais à mon pauvre coloc’ qui devait se demander ce qu’il avait fait pour mériter pareille situation. Je me mis à renifler bruyamment comme si j’essayais de retenir mes larmes, avant de rouler encore une fois sur moi pour passer sur le ventre. Je gigotai un peu dans tous les sens, posai mes paluches à plat sur le parquet avant d’essayer de me hisser comme je le pouvais. Sauf que le premier essai fut un raté et que je m’explosai la gueule à même le sol comme un con.

- « Aieuuuh… »

Mon pif me faisait un mal de chien. Une douleur diffuse l’irradiait. De ce fait, je me retournai sur le ventre pour pouvoir masser mon nez, les yeux fermés. J’devais vraiment avoir l’air d’un gros gosse pleurnichard. Une fois que je fus assuré que je ne saignai pas et que la douleur avait plus ou moins disparu –soit une bonne minute plus tard-, je retentai l’expérience, mais sans succès. J’pouvais plus marcher tout seul. L’constat était amer, mais j’l’acceptai tel quel. Une fois conscient de ce fait, je roulai jusqu’à un objet sur lequel j’pris appui pour essayer d’y arriver mais quedal. J’pouvais plus rien faire…

- « Heu… J’crois que… J’ai b’soin d’aide, Sei… »

Le bébé que j’étais venu rampa donc jusqu’à lui sans aucune honte et sans aucune gêne avant de lui aggriper mollement le bras. J’essayai également de mimer la gueule d’un mignon gosse implorant et tout, mais ça passait vraiment. Pas avec mon état. Par contre, niveau caprice, j’y allais fort. Et même très fort : « J’veux un bain. J’suis tout sale… Lave-moi ! » Si quelque part, j’avais pas forcément tort, j’abusais grave de sa gentillesse. La demande restait somme toute assez bizarre. Un mec saoul et normal aspirerait généralement à son lit et donc à un repos bien mérité, sauf que c’était moi quoi…

Un gars pas du tout normal.

- « Jt’aime bien Sei ! T’es gentil et tu gueules jamais sur moi. Laisse-moi te faire un bisou ! »

Et me v’la entrain de tordre ma bouche dans le vide, yeux fermés, en quête d’une bise à lui coller !

         

         
avatar
C.P.E pervers
Voir le profil de l'utilisateur
Kaine A. Nagumo
C.P.E pervers
XP & RANG : 00
REPUTATION : 00
Je suis lié.e à : Personne
Parchemins usagés : 75
PRESENCE : Présent.e
Avatar : Qui ?
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Ethiareal :: Personnages
 :: Archives :: Rp
-
Sauter vers: